AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 • bring life into my deepest hopes {r}

Aller en bas 
AuteurMessage
Danae Vaughn
delicious hellet on crève, bourrés de coke, le sourire aux lèvres.
Danae Vaughn

COPYRIGHT : Ava; Hysteriastic . Gif; Free Hugs .
MOOD THEME : .
GOLD COCOON : .
DAMN JOB : .

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

• bring life into my deepest hopes   {r} Empty
MessageSujet: • bring life into my deepest hopes {r}   • bring life into my deepest hopes   {r} EmptyJeu 30 Juil - 21:52

    • bring life into my deepest hopes   {r} 2z8q34y • bring life into my deepest hopes   {r} 2vwxzwx
    ft REEGAN WOODY & DANAE VAUGHN
      « because every breath that you will take
      while you are sitting next to me
      will bring life into my deepest hopes.
      »


    Un matin, comme les autres. Une sonnerie agaçante et répétitive d'un réveil qui finirait bientôt à terre, cassé en mille morceaux. Voilà ma nouvelle vie à Brimingham. Cela faisait deux semaines que j'étais revenue, et déjà, j'avais l'envie de fuir cette existence qui recommençait de plus belle, exactement comme celle d'avant. Lever-fac-manger-fac-homme-dodo. Une routine exemplaire qui se répétait inlassablement, journées ennuyantes qui manquaient d'expériences nouvelles, assez excitantes pour une fille telle que moi. J'avais besoin qu'on attise ma curiosité, qu'on me fasse rire et pleurer en même temps, j'avais besoin d'être au septième ciel, même dans les endroits les plus insolites, et sans que l'on ne me touche. J'avais seulement besoin de l'éternité, d'accéder à cet Eden tant recherché. Je pensais ne rien avoir et pourtant, j'avais tout à portée de main. J'étais seulement trop bornée pour voir que tout me souriait, simplement car je voulais rester enfermée dans cette bulle qui m'était propre, que je m'étais créé depuis le décès de maman, si ce n'est avant. Cette bulle, peu de personnes arrivaient à l'entrouvrir, seulement quelques uns y étaient arrivés, et ils en avaient payé le prix cher. Parmi eux, il y avait surtout Graham; il m'avait trop découverte, alors je l'avais quitté. Bien sûr, il y avait plusieurs autres raisons à cela, mais je détestais par dessus tout être vulnérable. Un autre avait réussit à voir un millième de ma personnalité, et il s'appelait Reegan. Je ne savais rien de lui, et pourtant nous avions passé un moment très agréable, tous les deux, il y a quelques jours. Je ne l'avais pas oublié, non, et je désirais le revoir. Seulement, j'avais décidé cette fois-là de laisser le destin se jouer de mon avenir, et je ne l'avais pas rappelé : je voulais le rencontrer par hasard. Ce que je ne savais pas, c'était que ce jour était arrivé, et que j'en allais apprendre bien plus sur lui, j'en saurais trop..

    Qu'importe, je sentais qu'aujourd'hui allait être la bonne journée, pour une fois je pouvais me vanter d'être optimistes, ce qui, entre nous, était extrêmement rare; bref, je sautais donc de mon lit, soudain réveillée, et me rendit sous la douche, que je fis couler très chaude, histoire de détendre mes membres engourdis par le cauchemar perpétuel que je faisais chaque nuit. Son sujet ? Ma mère, encore et toujours. Depuis que nous l'avions découverte sans vie, un beau matin, je rêvais que j'essayais de la sauver, inlassablement. C'est ce qu'il s'était produit, ce fameux jour, et j'étais condamnée à revivre cet instant grisant de solitude. Pour le moment, j'essayais de ne pas y songer et de me consacrer pleinement sur la journée que je m'apprêtais à passer. Ma tenue fut vite choisie, la chaleur qui régnait à l'extérieur était plus qu'insupportable, et rien que l'idée de mettre un pantalon me faisait frissonner. Je choisis donc un short blanc, bien coupé, que j'agrémentais d'un haut bleu, un peu large. Je nouais ainsi une ceinture autour de ma taille, blanche également, enfilait mes spartiates argentées et filait au dehors, prenant bien soin de refermer derrière moi avec douceur la porte de notre demeure familiale, celle des Vaughn. Je savais que mes frères dormaient encore, et je ne tenais pas à les réveiller. Quand à mon père, il avait du passer la nuit dans un hôtel miteux, accompagné d'une splendide femme qu'il jetterait sûrement quand il se serait réveillé. Décidément, je lui ressemblais trait pour trait. Je le détestais aussi pour des actes du genre, et en y pensant, j'aurais aussi du me détester, puisque j'effectuais la même chose à peu près toutes les nuits. Souriant rapidement, je secouais la tête pour faire fuir cette pensée, puis allais vers ma voiture rouge qui me conduirait au Bullring, l'immense centre commercial de la ville de Birmingham. Et oui, en ce beau jour, j'avais -encore- une immense envie de dévaliser tous les magasins qui se trouveraient à la portée de mes sublimes mains.

    Arrivée à la fameuse place, je contemplais la grandeur du lieu, comme à chaque fois que je venais ici. Le nombre de boutiques m'avait toujours époustouflée, et de plus, j'aimais venir ici car je rencontrais toujours quelqu'un que je connaissais, ce qui n'était pas désagréable puisque je détestais être seule. Peu à peu, je m'avançais vers ma première destination, quand une silhouette familière pointa le bout de son nez, juste en face de moi. Il s'agissait de Paisley Woody, ma chère belle soeur que j'aimais détester. Je m'apprêtais à aller la voir pour lui lancer une de mes célèbres et méchantes répliques, quand j'eus la surprise de voir qu'elle était accompagnée, et pas par n'importe qui. A côté d'elle se tenait, bien droit, Reegan, l'homme qui avait hanté mes pensées pendant des heures, l'inconnu de cette fameuse nuit, celui dont je ne connaissais que le nom. Tout à coup, tout me paraissait clair : s'il traînait avec Paisley, c'est qu'il devait être un Woody. Et il me revenait alors en mémoire que la famille Woody comportait un certain Reegan.. Déçue, comme trahie, je pris bien soin de me cacher d'eux, je n'avais pas envie qu'ils me voient, surtout que j'avais du mal à respirer. J'avais donc couché avec un Woody, c'était contraire à mes principes. Je ne parvenais pas à reprendre ma respiration, et quand je jettai un coup d'oeil vers l'endroit où les deux se trouvaient quelques secondes avant, je ne vis plus que Reegan, seul, s'apprêtant à quitter la zone. Il en était hors de question, je tenais à m'expliquer avec lui avant qu'il ne partes. De toute façon, je devais sauter sur l'occasion, ce serait certainement ma seule et unique chance de lui parler.

    Comme une furie, mais une furie classe bien entendu, je sortis de ma cachette pour me diriger vers un Reegan très surpris de me voir. Il esquissa un sourire qui m'était destiné, alors que moi, je restais de marbre. Il m'étais difficile de ne pas fondre devant cette belle gueule - oui, je l'admettais, les hommes étaient ma faiblesse -, mais je ne devais surtout pas craquer.


      - DANAE « Dis-moi, dis-moi que tu n'es pas un Woody et que je me trompes. Dis-le moi, je t'en prie. »


    Il ne devait absolument rien comprendre de ce que je lui disais, et pourtant, ma phrase était claire. S'il confirmait ma pensée, alors, je serais amenée à le détester de plus profond de mon être, parce que j'avais toujours détesté les Woody. Et il ne serait pas une exception à la règle.
Revenir en haut Aller en bas
Reegan Woody

Reegan Woody

COPYRIGHT : Grumpy Crumpet
MOOD THEME : Thinking of you
GOLD COCOON : For seasons C1
DAMN JOB : Student

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

• bring life into my deepest hopes   {r} Empty
MessageSujet: Re: • bring life into my deepest hopes {r}   • bring life into my deepest hopes   {r} EmptyVen 31 Juil - 21:20

    Il y avait des jours sans et des jours avec, ce matin en me levant, je ne savais pas le genre de journée qui m'attendait mais une chose était sûre c'est que j'étais préparé à tout. J'avais comme à mon habitude mais un bon quart d'heure avant de me lever. Je n'étais pas le genre de personne qui se dépêchait pour sortir de son lit. Cela faisait-il de moi un fainéant ? Je n'en avais aucune idée mais au moins, je me sentais déjà beaucoup plus réveiller que si je venais de passer une seule minute pour sortir de mon lit. De toute façon pour l'instant je n'avais rien prévu de faire aujourd'hui alors j'avais bien le droit de prendre mon temps. Je me dirigeais vers la salle de bain et je n'avais qu'une seule idée en tête bien me réveiller et la seule façon dont j'y arrivais c'était de prendre une bonne douche froide. Chose que je faisais d'ailleurs chaque matin et soir. Et oui, pour ceux qui pensent que les garçons ne sont pas propres ils n'ont qu'à venir me voir quoique être dérangé pendant sa douche ce n'est pas vraiment la meilleure des choses. Tout en prenant une délicieuse douche presque glacée, je réfléchissais à ce que j'allais bien pouvoir faire aujourd'hui. Sans doute pas grand-chose, je n'avais pas prévu de faire quelque chose en particulier. Pour une fois que cela m'arrivait, d'habitude, j'avais toujours un ami ou quelqu'un d'autre à voir mais aujourd'hui ce n'était pas le cas. J'aurais bien appelé Alwena si je n'étais pas sûr qu'elle ne me réponde pas et cela me ferait bien plus de mal que de bien. Je devais être assez malin pour trouver quelqu'un avec qui passé un peu de temps.

    Je sortis enfin de ma douche une serviette autour de ma taille cherchant dans mon armoire ce que j'allais bien pouvoir mettre. J'optais pour un jean et une chemise tout ce qu'il y a de plus simple. Je n'étais pas le genre de garçon à passer une heure dans la salle de bain, du moment que j'étais propre et habiller comme je le voulais cela me suffisait. Je n'avais pas besoin de ressembler à un mannequin pour passer une bonne journée. Et oui j'avais décidé qu'aujourd'hui j'essayerais d'oublier tous les tracas et que je ne me concentrerais que sur une seule chose qui n'était autre que passe une journée douce et agréable. Une chose était sur c'est que ce n'était pas en restant ici que cette merveilleuse journée se passerait. La raison ? Et bien toutes les tensions qui se trouvent dans ce si délicieux manoir. Enfin c'était obligé faire cohabiter autant de monde dans un même endroit ce n'est pas la meilleure solution pour avoir le sourire surtout quand on cohabite avec des Américains, cela ne fait qu'accentuer les tensions qui peuvent existées. J'avais donc décidé d'aller autre part pour le reste de la journée mais la question était où et surtout avec qui. Se promener dehors pouvait avoir du bon du moment que l'on ne le faisait pas seul car sinon cela tournait vite en ennuis.

    Je devais avoir une bonne étoile qui me suivait aujourd'hui car Paisley se mit à crier à cet instant qu'elle avait vraiment envie de faire les magasins. Bien entendu, je lui proposais de l'accompagner chose qu'elle accepta bien volontiers. Certains garçons détesteraient être dans ma position, aller faire du shopping avec une fille mais pour moi c'était autre chose. Ce n'était pas une longue séance de shopping à dire qu'on préférait tel ou tel robe mais plutôt un bon moment passer en compagnie de ma cousine et qui en plus de cela était ma meilleure amie alors pourquoi j'allais me priver d'un bon moment en sa compagnie surtout qu'avec elle j'étais sur de ne pas m'ennuyer, je crois même que ce mot ne fait nullement partie de son vocabulaire. Nous partîmes donc en directions de Birminghan. Bien entendu c'était moi qui conduisais non pas que je n'ai pas confiance dans les talents de conductrice de ma cousine mais je préférais toujours conduire même si je conduisais la voiture et non ma moto.

    Nous étions enfin arrivé dans la charmante ville et je voyais sur le visage de Paisley qu'elle n'avait qu'une seule envie celle de faire du shopping, alors je la suivais, la tenant par le bras, attendant qu'elle choisisse le premier magasin dans lequel elle voulait rentrer. Mais malheureusement au moment même où nous allions rentrer dans celui-ci son téléphone se mit à sonner et elle me regarda d'une mine désolée. Juste après, la demoiselle, m'expliqua qu'elle devait absolument voir quelqu'un sans doute Reed alors je n'insistais pas. Je la laissais partir même si cela voulait dire revenir sur mes pas et retourner jusqu'au Manoir vers l'ambiance des plus moroses. Alors je ne me dépêchais pas, pour revoir cette bande de fous, oh non, je n'en avais aucune envie. Ce début de journée que j'avais voulu agréable venait de tourner d'un côté qui ne me plaisait guère. Et ce fut à cet instant qu'elle arriva comme par magie. Se cachait-elle, je n'en avais aucune idée une chose était sûre c'est que je ne m'attendais pas à la voir ici. Ma mystérieuse blonde plus communément appelée Danae mais je trouve que mystérieuse blonde lui donne plus de charme. Je la regardais, un sourire charmeur aux lèvres, voilà quelques jours que je ne l'avais pas vue et l'envie de recommencer ce que nous avions fait cette nuit commençait de plus en plus à me titiller. J'espérais qu'elle aussi ne serait pas contre mais elle avait sur son visage une drôle de moue comme si quelque chose lui déplaisait. Et c'est là que je l'entendis parler et de la façon dont elle avait dit ses mots, cela se voyait bien qu'elle avait quelque chose contre ma famille et je me demandais bien ce que cela pouvait être. N'avant toujours pas répondu, je lui pris doucement la main avant de l'attirer dans une ruelle plus sombre et surtout plus calme, elle paraissait tellement énerver que je sois un Woody que ça en devenait étrange. Je la regardais droit dans les yeux avant de la prendre dans mes bras, je la serrais près de moi. Je voulais lui faire comprendre avant mes mots que j'étais toujours le même garçon de cette nuit là. Je passais doucement mes mains dans ses cheveux avant de me mettre à parler.

      « Danae, calme toi, tu veux bien. Te mettre dans un tel état n'es pas bon. Qu'as-tu donc contre les Woody ? Je suis Reegan Woody mais cela ne change rien à l'homme que je suis. Ce n'est que mon nom, pas la personne que je suis à l'intérieur. Avec toi je ne suis que Reegan, simplement Reegan et toi tu es ma petite blonde mystérieuse. Ne t'emportes pas pour un nom je t'en prie. »


    Je ne comprenais pas pourquoi c'était tellement important que je sois un Woody ou non alors j'essayais de la rassurer tout en essayant de comprendre ce qu'il y avait de mal à cela. Ce n'était que mon nom, ce n'est pas comme si cela changeait quelque chose à la personne que je suis et cela j'y croyais dur comme fer.
Revenir en haut Aller en bas
 
• bring life into my deepest hopes {r}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: BIRMINGHAM CENTER :: ♦ BULLRING-
Sauter vers: