AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.

Aller en bas 
AuteurMessage
Erling Woody-Swanson
THE DIRTY WEED ▬ Then, they call me hell, but that's not my name.
Erling Woody-Swanson

COPYRIGHT : AVATAR ♦ Dipsy Tea ; ICONS ♦ Bloomyicons LJ.
MOOD THEME : Smokin' HOT, baby.
GOLD COCOON : FOUR SEASONS MANOR ♦ South Wing #D2.
DAMN JOB : WHORE, ahah.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Empty
MessageSujet: (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.   (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. EmptyJeu 30 Juil - 22:06

(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. 2dgqa2s (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. 9k7cxs
bloomy_icons ; dodixe

ERLING WOODY-SWANSON & CAT EVELEIGH

Stars feel like knives,
They tell us why we're fighting.
Storm, wait outside.
Oh, love, hold us together.


    « Imagine que tou es un petite hirondelle qui vireeevolte. Imagine que tou es une danceur de ballète. Imagine que tou es une fleur qui s'ouvre sous les rayones du soleil. »
    « C'est bon, Rhimo. N'en rajoute pas trop non plus. »
    « Ne sourrrris pas. Tou es plou jolie en fésant le petite fille boudeuse. Oui, comme ça, tourne, tourne. Tou es bèlle, skatjie, tou es bèlle. »

    Erling sourit à la vitre baignée de pluie en repensant à ce moment. Le chauffeur de taxi, lorsqu'il lui avait demandé à quelle adresse il devait se rendre, avant parlé avec cet accent bizarre qu'elle ne connaissait que trop bien. L'accent sud-africain. Pour Rhimo, son ami photographe et styliste en devenir, la demoiselle Woody-Swanson était sa skatjie. Autrement dit sa chérie, son trésor. Ils s'étaient rencontrés pour la première fois lors d'une soirée de gala où le jeune homme, alors âgé de deux ans de plus qu'elle, venait se faire remarquer par des professionnels du monde de la mode. En réalité, à la fin de la soirée, il ne s'était pas fait remarquer mais avait, lui, remarqué celle qui allait devenir, il l'espérait, sa muse. Au final, Erlie avait posé pour lui une fois, deux fois, jusqu'à ce que ça devienne plutôt régulier. Elle faisait ça pour s'amuser, lui pour s'entraîner. Au bout de quatre ans, une amitié forte les unissait. Aujourd'hui, pendant que la jeune femme était assise là, à essuyer une larme rebelle qui avait perlé sur sa joue, Rhimo lui était certainement en train de photographier les plus beaux visages d'Angleterre. Grâce à sa ténacité et à son talent, il avait finit par réussir. Sa petite skatjie, elle, continuait ses études de langues étrangères tout en rêvant à sa future carrière de journaliste. Peut-être même qu'un jour elle serait amenée à travailler pour de vrai avec son bon ami.

    Absorbée par ses souvenirs, la brune ne s'était pas rendu compte que le taxi s'était arrêté. Légèrement perturbée, elle se mis droite, lissa le bas de sa robe couleur crème et massa un de ses poignets endoloris. Le chauffeur vint lui ouvrir la porte, tout en ouvrant un parapluie au dessus de sa tête. « Oune si jolie fille comme vous ne doit pas être trempée. » Erling sourit, satisfaite, et glissa plusieurs billets dans la main de son adorable chauffeur pour régler sa course. Comme à son habitude, elle se lâcha un peu sur les billets en donnant un peu plus qu'elle ne le devait. Elle avait la chance de toujours tomber sur des personnes charmantes, que voulez-vous.

    Armée de son parapluie, elle longea la rue la plus jolie de Coventry. La sienne. Lorsqu'elle arriva devant un perron grisé par le temps, mais balayé avec soin, l'émotion la submergea. Sa maison, son chez soi ne lui manquait pas tellement au fond - après tout elle n'était partie que depuis une semaine, mais c'était l'atmosphère qui régnait dans les alentours qui la rendait nostalgique. Elle avait vécu tellement de choses ici. La brune poussa la barrière noire qui lui barrait le chemin jusqu'à l'entrée, sous un bruit qui avait le don, depuis toujours, de la faire grincer des dents. « Pousse-toi, c'est moi qui ouvre. » « C'est qui qu'a les clééés ? » « Tu me laisses passer ou je lève ta jupe. » Que de bons souvenirs avec son frère devant cette simple barrière. Un sourire se dessina sur son visage et elle se décida enfin à gravir les quatre marches du perron.

_________________
    (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Rw54jc (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Kcareh
    PROTECT ME FROM WHAT I WANT (...)
    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
    IT SEEMED THE WORLD WAS DIVIDED
    INTO GOOD AND BAD PEOPLE. THE
    GOOD ONES SLEPT BETTER AT NIGHT,
    WHILE THE BAD ONES SEEMED TO
    ENJOY THE WAKING HOURS MUCH MORE.


Dernière édition par Erling Woody-Swanson le Dim 23 Aoû - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://keep-secrets.keuf.net
Cat Eveleigh
DAMN MISERY GOLD •• they told me that hope can drive a man insane
Cat Eveleigh

COPYRIGHT : avatar by baby gone • icons from LJ's (mattchbox/rahelcsy)
MOOD THEME : Lucky
GOLD COCOON : Coventry
DAMN JOB : Assistante PDG

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Empty
MessageSujet: Re: (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.   (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. EmptySam 1 Aoû - 14:13

(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. 2lsb9rd (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. T7zvo6
iconsicle • crazymeiii @lj

You're not alone
There's more to this I know
You can make it out
You will live to tell


    « Demande une réservation pour midi, je compte sur toi »

    On dit qu’à l’instant où la vie nous sourit, où l’on devient riche, la famille devient la dernière de nos priorités. Pour ce qui était du père de Cat, c’est à cet instant qu’il s’agissait le plus d’une question de famille… Aujourd’hui n’était donc pas un jour comme les autres, aujourd’hui était différent, aujourd’hui allait être le jour où Cat assistera à un déjeuné en famille, ou du moins de ce qu’il en restait. Elle allait pouvoir durant un instant, profiter d’un moment de sérénité, entourée de deux parents tout à fait capables de se conduire en personnes civilisés. Elle s’imagina pénétrant l’enceinte de restaurant qui ouvrira alors ses portes sur un portrait fatidique ; deux parents assis à la même table, se remémorant les souvenirs d’un passé désormais révolu et riant aux éclats. Oui, Cat s’était imaginée bon nombre de choses tout au long de sa vie. Elle s’imagina le jour où elle rencontrerait l’homme de sa vie, le jour où il la demandera en mariage, le jour où elle défilera sur un podium vêtue par les plus grands couturiers. Pourtant aucun de ces rêves ne se réalisa. Sa vie trouvait toujours un nouveau moyen de modifier son trajectoire. Et avouons-le, les idées qui lui trottèrent la tête ce matin-là ne furent sans doute pas exception.

    D’habitude, Cat n’était pas de ce train-là, elle voyait la vie aussi raisonnablement qu’elle pouvait, elle ne se faisait jamais d’illusions. Les rares jours où ça lui arrivera, vous saurez que quelque chose ne va pas. Cette fois-ci, ce fut l’ennuie qui eut raison d’elle. La fois d’avant fut la rivalité, puis l’égarement. Mais l’ennuie, l’ennuie était ce qu’elle n’avait jamais connue auparavant, à tel point qu’un simple déjeuné l’excitait comme jamais. Elle se vêtue de sa plus belle robe, joua de ses charmes comme elle pouvait pour avoir l’air la plus sublime possible, comme pour un rendez-vous galant. Un simple déjeuné … c’est ce qu’elle se redit durant un bon moment avant de préférer ce simple pantalon bleu Majorelle et ce haut blanc taillé en V qui faisait ressortir sa poitrine assez avantageuse. Au dernier moment, elle préféra la simplicité à l’élégance.

    Le repas se passa sans encombres, ils rirent, discutèrent, et mangèrent surtout. Puis on les ramena chez eux. Cat n’y entra pourtant pas, et se contenta de raccompagner sa chère jeune maman. Entre temps, le ciel versait déjà ses chaudes larmes sur la ville. Pourtant le temps était tout sauf glacial, la saison n’était pas à la fraîcheur, ce qui rassura la jeune fille sur le moyen de retourner à son travail. Elle attendit donc sous la passerelle juste au dessus de la maison que la pluie fut moins abondante. Puis, quelque chose attira sa vive attention, il y avait apparemment là une personne qui se dirigeait vers le logement voisin, celui appartenant aux Woody, à quelques mètres d’elle de l’autre côté de la grande ruelle. Instinctivement, Catie avança lentement vers celle-ci, en tentant ce qu’elle pouvait pour éviter les nombreuses gouttes qui jaillissaient de partout. Elle en était désormais sûre, il s’agissait là bel et bien d’Erling, ses cheveux bruns brillants sous la pluie lui était reconnaissable partout, sa démarche gracieuse et légère lui était tout à fait familière. Et durant les quelques instants que cela lui prit d’arriver jusqu’à elle à pas hâtés, mille et une questions durent lui traverser l’esprit ; allait-elle accepter de lui reparler ? Avait-elle changé ? Était-elle au courant de sa relation avec son frère ? Lui pardonnerait-elle sa trahison ? … Chose est que bien vite elle fut tout juste derrière elle, et dû réagir avant qu’elle ne se doute de sa présence. « Bonjour, Erlie » elle marqua une pause tout en prenant un air tout à fait naturel, comme si de rien n’était, c’était sa petite devise. « Tu es de retour… » Durant un instant, elle se sentit plus idiote que jamais pour ce qu’elle venait tout juste de dire…

_________________
(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Neyjjc (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. 264p6di
I'LL NEED A LITTLE MORE LUCK
THAN A LITTLE BIT

and everytime that i try i get tongue tied,
i need a little good luck to get me by.
i need a little more help than a little bit.
like the perfect one word no one's heard yet.
cause everytime that i try to get tongue tied
Revenir en haut Aller en bas
Erling Woody-Swanson
THE DIRTY WEED ▬ Then, they call me hell, but that's not my name.
Erling Woody-Swanson

COPYRIGHT : AVATAR ♦ Dipsy Tea ; ICONS ♦ Bloomyicons LJ.
MOOD THEME : Smokin' HOT, baby.
GOLD COCOON : FOUR SEASONS MANOR ♦ South Wing #D2.
DAMN JOB : WHORE, ahah.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Empty
MessageSujet: Re: (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.   (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. EmptySam 1 Aoû - 22:13

    « Comme tu peux le voir. » fut sa seule réponse. C'est avec un ton légèrement ironique et sec qu'elle lâcha ce pique. Elle hésita un instant à se retourner. Affronter le regard de sa meilleure amie - enfin ce qu'il en restait du moins, était devenu difficile ces derniers temps, et elle n'était pas encore prête pour ça. Bien sûr, en venant ici dans le but de récupérer quelques affaires, Erling savait qu'il y avait des chances pour qu'elle croise Cat, habitant depuis toujours dans une maison proche de la sienne. Mais elle avait presque prié pour celle-ci ne soit pas en ville, en tout cas pas assez proche pour la croiser. Malgré tout, sa tête pivota avant que ce ne soit son corps tout entier. Une main accrochée à la rambarde du perron, elle fixa Cat. Consciente qu'elle venait d'être un peu dure, elle réussit à ajouter : « Mais je ne reste pas longtemps. Je viens juste chercher des babioles. » sur un ton presque naturel.

    Sous une impulsion, elle grimpa les marches. Lorsqu'elle atteignit la porte, elle referma le parapluie transparent que lui avait confié le chauffeur, trempé, puis ouvrit la porte. Elle trouva une entrée vaste et spacieuse, avec du parquet au sol. Son regard fit un bref tour d'horizon. C'était grand, blanc, et cruellement vide. Seuls deux trois cartons se trouvaient toujours dans quelques pièces, avec à l'intérieur des objets futiles que la famille Woody-Swanson s'était promis de venir chercher plus tard. La brune fit quelques pas - les talons de sa paire de bottes résonnaient sur le sol, et elle en entendit d'autres derrière elle. Cat s'était décidée à entrer. Soit. Erling n'allait pas refuser de lui parler éternellement.

    La jeune femme laissa tomber sa légère veste sur ses épaules avant de la poser sur un carton, tout comme le parapluie transparent encore mouillé. Elle grimpa les marches de l'escalier en bois deux par deux, qui grincèrent sous son poids, jusqu'à atteindre ce qui avait été autrefois sa chambre. Les murs couleur crème étaient nus et quelques rayons du soleil - qui venait de faire son apparition, illuminaient la petite pièce. Effectivement, la seule chose qu'elle ne regrettait pas au Manoir, c'était le fait d'avoir une grande chambre rien qu'à elle. Ici, elle avait eu à peine l'espace pour mettre un lit double, une armoire et un bureau. Ici, par manque de place pour un berceau, elle n'avait jamais pu dormir avec sa fille. « Tu te souviens de cette journée ? » Elle venait d'ouvrir un carton et de saisir une photo un peu poussiéreuse. Ses yeux clairs fixèrent son visage et celui de sa meilleure amie, radieux. Elles avaient dix-sept ans à l'époque et faisaient la roue dans l'herbe. Erlie se tourna vers Cat qui l'avait suivi, brandissant la photographie, un léger sourire sur les lèvres. Lorsque son regard se posa un instant sur l'image de leur passé, elle en vint presque à se dire que tout ce cirque était ridicule. Presque.

_________________
    (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Rw54jc (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Kcareh
    PROTECT ME FROM WHAT I WANT (...)
    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
    IT SEEMED THE WORLD WAS DIVIDED
    INTO GOOD AND BAD PEOPLE. THE
    GOOD ONES SLEPT BETTER AT NIGHT,
    WHILE THE BAD ONES SEEMED TO
    ENJOY THE WAKING HOURS MUCH MORE.
Revenir en haut Aller en bas
http://keep-secrets.keuf.net
Cat Eveleigh
DAMN MISERY GOLD •• they told me that hope can drive a man insane
Cat Eveleigh

COPYRIGHT : avatar by baby gone • icons from LJ's (mattchbox/rahelcsy)
MOOD THEME : Lucky
GOLD COCOON : Coventry
DAMN JOB : Assistante PDG

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Empty
MessageSujet: Re: (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.   (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. EmptyLun 3 Aoû - 20:32



    Le ton froid qu’avait employé Erling à sa phrase n’envisageait rien de bon. Cat, confuse, décida qu’il valait bien mieux ne rien dire afin d’éviter une quelconque nouvelle dispute entre elles, ce n’était pas ce qu’elle souhaitait après tout. Elle se contenta donc de baisser légèrement la tête, tripotant ses petits droits fins sous l’appréhension qu’elle éprouvait, certaine que la jeune femme allait lui claquer la porte au nez, elle jeta un prompt coup d’œil derrière elle, se rendant compte de la pluie qui continuait à tomber de plus belle. C’est alors qu’elle releva la tête en entendant la voix d’Erlie lui confiant la raison de son retour à Coventry. Cat lui sourit légèrement puis la suivit à l’intérieur de la maison, considérant que laisser la porte ouverte était une sorte d’invitation à entrer. Elle la ferma derrière elle, et c’est là qu’elle vit la flaque d’eau qui venait de se former en dessous d’elle, elle était trempée de la tête aux pieds. Ses yeux firent le tour de la demeure, l’ambiance froide et vide qui y régnait lui donna des frissons. Continuant à marcher derrières les pas de la belle brune, elle croisa les bras espérant que ça pourrait éventuellement la réchauffer un peu vu la température gelée qu’il y avait dans la maison, peut être n’était-ce que parce qu’elle était mouillée puisqu’elle vit Erlie se débarrasser de sa veste... Bientôt elles montèrent toutes les deux et se dirigèrent vers la chambre de cette dernière. Cat choisit de rester sur le seuil de la porte tandis que la jeune Woody déballait les quelques cartons qui y étaient restés. C’est à cet instant qu’elle la vit brandir une photo qu’elle avait du mal à distinguer. Lorsqu’elle lui demanda si elle se souvenait de cette journée, la blonde avança à pas hésitants vers elle et saisit à son tour la photographie. Un léger rire maladroit échappa alors de sa bouche. Elle sembla hésiter à parler, finalement elle se décida à le faire après une approbation de la tête.

    « On avait fait une course… C’était Clancy qui avait gagné, comme à chaque fois », c’est à ce moment précis que le sourire qui illuminait son visage disparaissait pour laisser place à une légère grimace, gênée, elle continua à fixer la photo tout en évitant le regard d’Erling qui se détourna aussitôt…

    Les choses avaient beaucoup changés depuis l’aventure qu’avaient eu Catie et Clancy, elle mentirait si elle disait qu’elle n’avait pas cru que tout allait finir par s’arranger, ou que passé deux jours Erling allait accepter de lui reparler, pourtant ça l’avait touché plus qu’elle n’aurait pu l’imaginer, et avec un peu de recule, elle commençait à comprendre pourquoi ; Elle l’avait blessé, trahi, mis en cause leur amitié qui, il n’y avait pas si longtemps que ça, avait l’air inusable. Elle savait aussi très bien les paroles qu’elle devait lui adresser pour se faire pardonner, pourtant elle ne pourra jamais le faire, elle ne pourra jamais nier le réel attachement qu’elle éprouvait pour son frère, elle ne pourra jamais mentir sur leur relation et prétendre que ce n’était qu’une erreur regrettable. Toutefois elle avait essayé, tout le temps qu’elles ne s’étaient plus revues elle avait pensé à mille et une façons de lui mentir, et à chaque fois elle se disait que ce n’était pas honnête envers elle-même, et encore moins envers Erling. Mais le temps des disputes devait cesser, elle n’allait plus pouvoir y échapper encore longtemps, et les paroles qu’elle venait tout juste de dire allaient tout remettre sur le tapis, elle s’en doutait. « Comment on est t’en arrivées là, Erling ? ». Cat guida son regard de la photo vers sa meilleure amie, elle la regarda d’un air affligé et posé, attendant impatiemment une réponse de sa part. Entrer dans le vif du sujet allait être le plus dur, elle s’en rendait bien compte.

_________________
(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Neyjjc (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. 264p6di
I'LL NEED A LITTLE MORE LUCK
THAN A LITTLE BIT

and everytime that i try i get tongue tied,
i need a little good luck to get me by.
i need a little more help than a little bit.
like the perfect one word no one's heard yet.
cause everytime that i try to get tongue tied
Revenir en haut Aller en bas
Erling Woody-Swanson
THE DIRTY WEED ▬ Then, they call me hell, but that's not my name.
Erling Woody-Swanson

COPYRIGHT : AVATAR ♦ Dipsy Tea ; ICONS ♦ Bloomyicons LJ.
MOOD THEME : Smokin' HOT, baby.
GOLD COCOON : FOUR SEASONS MANOR ♦ South Wing #D2.
DAMN JOB : WHORE, ahah.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Empty
MessageSujet: Re: (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.   (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. EmptyLun 3 Aoû - 22:54

    Le trio internal était allongé dans l'herbe. Clancy, une main soutenant sa tête, supportait celle d'Erling sur son torse. Cat, les bras croisés sur sa poitrine, s'était allongée tout près de sa meilleure amie. Par cette froide journée de mars, les rayons du soleil chauffaient leurs corps haletants. Ils venaient tout juste de terminer une course - « du mur jusqu'au gros chêne, d'accord ? », et leurs coeurs battaient la chamade à l'unisson. Nature, liberté, amitié. Une après-midi telle qu'ils les aimaient.
    « Vous ne pourrez jamais me battre, c'est tout. »
    « Tu sous-estime les femmes. »
    « Ne sois pas si sûr de toi. »
    « Je suis réaliste, les filles. »
    « T'es surtout trop orgueilleux. »
    C'était toujours comme ça entre eux. Clancy se défendait tandis que les deux filles étaient toujours contre lui, même les (rares) fois où il avait raison. Au contraire de ce que l'on aurait pu penser, ça ne le dérangeait pas tant que ça. Il aimait qu'on l'embête, tout comme lui adorait faire chier les gens. On ne pouvait pas le changer.

    Tout ça lui semblait à des années lumières. Seulement deux mois auparavant, la situation était totalement différente. Tout était clair, sans ambiguïté ni doutes. Lorsque Catie allait dormir chez les Woody-Swanson, rien n'était confus entre elle et l'aîné de la famille. D'accord, la blondinette ne traînait pas non plus en boxer dans la maison, mais d'habitude il n'en fallait pas autant à Clancy pour se jeter tête baissée dans la gueule du loup. Entre eux trois régnait une amitié et une confiance sans faille. Erling ne comprenait toujours pas pourquoi les choses avaient changées, en prenant une toute autre direction, complètement déstabilisante. Elle avait encore du mal à y voir clair. Sa réaction envers sa meilleure amie avait été immédiate, sans surprise, explosive. Dans le fond, elle était simplement égoïste. Si Clancy et Cat avaient un avenir, ça serait sans elle. Et ça, elle ne le supportait pas. Avant tout elle ne supportait pas que son jumeau lui "échappe" - déjà qu'il s'éloignait de plus en plus, mais c'était pire d'apprendre que la cause de ce changement était Mademoiselle Eveleigh. Erling ne contrôlait plus rien. Et perdre le contrôle des choses lui était insupportable.

    La belle brune ne réagit pas à la remarque de Cat. Du moins, elle ne fit aucun commentaire. A l'intérieur, une douleur vive lui faisait mal au coeur. Elle déglutit. Elles n'avaient pas le choix, il fallait qu'elles parlent. D'ailleurs, la blonde ne mis pas longtemps à mettre le sujet tant redouté sur le tapis. « C'est simple. Tu as couché avec mon frère. » Il n'y avait ni amertume ni colère dans sa voix. Erlie était étrangement calme et concise. Elle voulait simplement toucher Cat. Elle voulait simplement qu'elle essaye de se mettre à sa place trente secondes. Et comprenne, avec un peu de chance. « A moi de poser une question. Pourquoi est-ce que tu ne m'as pas dit que ça ne se reproduirait plus ? » Si la blonde osait répondre qu'elle n'aurait pas pu lui mentir - sous entendu on couche encore ensemble, Erlie se fit la promesse de l'étriper.

_________________
    (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Rw54jc (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Kcareh
    PROTECT ME FROM WHAT I WANT (...)
    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
    IT SEEMED THE WORLD WAS DIVIDED
    INTO GOOD AND BAD PEOPLE. THE
    GOOD ONES SLEPT BETTER AT NIGHT,
    WHILE THE BAD ONES SEEMED TO
    ENJOY THE WAKING HOURS MUCH MORE.
Revenir en haut Aller en bas
http://keep-secrets.keuf.net
Cat Eveleigh
DAMN MISERY GOLD •• they told me that hope can drive a man insane
Cat Eveleigh

COPYRIGHT : avatar by baby gone • icons from LJ's (mattchbox/rahelcsy)
MOOD THEME : Lucky
GOLD COCOON : Coventry
DAMN JOB : Assistante PDG

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Empty
MessageSujet: Re: (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.   (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. EmptyMar 4 Aoû - 1:29


    Les choses avaient peut être changés depuis quelques temps, toujours était-il que l’attachement qu’elle éprouvait pour Erlie autant que Clancy d’ailleurs n’avait pas changé, voilà ce qu’Erlie n’arrivait pas à concevoir, elle ne voyait pas comment tout pourrait être comme avant après ce qui s’était produit, pourtant pour Catie rien n’allait pouvoir briser cette amitié qu’ils avaient à trois, temps qu’ils restaient unis, qu’ils n’abandonnaient jamais l’un des leurs… abandonner l’un des leurs, peut être que c’était justement ce qu’elle avait fait, peut être que sa meilleure amie se sentait tout simplement écartée… elle avait peut être besoin qu’on lui fasse sentir que rien n’allait changer après tout.

    Lorsque Catie ressortie le nom de Clancy dans la discussion, elle sentit qu’Erling était autant embarrassée qu’elle, mais surtout blessée, elle n’eut d’ailleurs pas tord d’éviter la remarque qu’elle venait de lancer, d’ailleurs peut être qu’elle n’aurait pas dû, pourtant elle sentait qu’elle avait bien fait de tout étaler ainsi. Puis ce fut la réponse à sa fameuse question, le pourquoi. Elle avait couché avec son frère, ironique comme réponse, la plus attendue aussi. Certes, c’était vrai, elle avait alors envie de lui répondre « et alors ? », mais elle ne le fit pas, elle se contenta de lâcher un lourd soupire chargé de sens, mais ne rajouta rien de plus. Cat avança davantage vers elle, toujours aussi trempée, elle s’assit à ses côtés en faisant bien attention à ne pas humidifier sa jolie robe, elle qui ne portait qu’un simple jean et un haut parfaitement banale, elle avait l’air tout à fait ridicule face à son amie. Ça avait toujours été comme ça, Erling la belle et radieuse qui portait toujours ces magnifiques robes tout en couleurs à en faire tourner des têtes, et derrière Cat, celle qui préférait les Jeans et les baskets aux tenues élégantes propres aux femmes, elle préférait les réserver aux grandes occasions, pourtant elle ne manquait pas de féminité pour autant.

    Cat baissa à nouveau la tête, puis redéposa la photo toujours dans ses mains dans le carton d’où elle avait été prise. Elle était désormais tout prêt d’Erling, et sentait la chaleur de son corps réchauffer le sien, elle entendait presque son souffle continue, elle avait beau avoir l’air calme, elle se doutait bien qu’au fond rien n’allait. Lorsqu’elle se mit à son tour à la questionner, Cat prit peur, le battement de son cœur accéléra soudainement rien qu’à l’entendre. Elle n’avait aucune idée de quoi répondre à cette fameuse question, elle ne pouvait pas mentir, elle n’y arriverait jamais, et elle savait bien que si jamais elle osait dire la vérité tout serait définitivement fini, elle avait beau tourner le problème dans tout les sens, rien n’y faisait. Pourtant il fallait qu’elle réagisse, et vite, si jamais elle ne le faisait pas, ou qu’elle tardait à le faire, Erlie risquait d’avoir des soupçons, et il fallait absolument qu’elle réussisse à la convaincre. Elle la regarda donc droit dans les yeux « Parce que, je n’y voyais pas d’intérêt. Tu sais très bien que le problème n’est pas que j’ai couché avec ton frère. Tu te sens trahie, et je comprends. Pourtant il faut que tu comprennes que ce n’est pas cet … incident qui va mettre en cause notre amitié, à tous les trois. Ce n’est pas parce qu’on a passé une nuit ensembles qu’on ne veut plus de toi, ce sera toujours NOTRE trio, c’est notre histoire, pas celle à Clancy et moi, ni la tienne à toi seule. » Elle marqua une pause, détourna son regard de celui d’Erling « Je me suis mise à ta place, essaie de te mettre dans la mienne, c’est tout ce que je demande » il y avait plein de sous-entendu dans cette phrase, mais Cat ne s’en rendit compte que trop tard.

_________________
(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Neyjjc (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. 264p6di
I'LL NEED A LITTLE MORE LUCK
THAN A LITTLE BIT

and everytime that i try i get tongue tied,
i need a little good luck to get me by.
i need a little more help than a little bit.
like the perfect one word no one's heard yet.
cause everytime that i try to get tongue tied
Revenir en haut Aller en bas
Erling Woody-Swanson
THE DIRTY WEED ▬ Then, they call me hell, but that's not my name.
Erling Woody-Swanson

COPYRIGHT : AVATAR ♦ Dipsy Tea ; ICONS ♦ Bloomyicons LJ.
MOOD THEME : Smokin' HOT, baby.
GOLD COCOON : FOUR SEASONS MANOR ♦ South Wing #D2.
DAMN JOB : WHORE, ahah.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Empty
MessageSujet: Re: (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.   (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. EmptyVen 7 Aoû - 18:16

    Adossée contre le mur, Erling senti ses jambes se dérober sous elle. Elle détestait cette situation, elle se détestait d'avoir cette colère envers Cat et de ne plus réussir à communiquer comme avant avec Clancy. Après tout, qu'est-ce que ça pouvait faire ? Sa meilleure amie couchait avec qui elle voulait ; ce soir-là avec son propre frère, et alors ? Elle aurait aimé avoir ces réflexions mais elle n'en fit rien. La confiance était pour elle la base d'une relation solide et là elle ne voyait que de la trahison. Peut-être était-elle trop excessive, trop impulsive. Peut-être. Mais elle n'avait aucune envie de se remettre en question pour le moment. Le ressentiment était encore trop fort à l'intérieur. Pourtant, elle savait bien qu'un jour il allait falloir passer l'éponge sur cette histoire. Bien consciente qu'elle ne pardonnerait pas tout de suite, et qu'elle oublierait encore moins vite, elle se laissa pourtant aller à penser qu'il fallait sauver les apparences. Bientôt, elle devrait dire à Cat qu'elle s'excuse, qu'elle l'excuse aussi, même si seulement la moitié était vraie. Elle ne pouvait se résoudre à laisser la belle blonde souffrir. Elle ne pouvait pas non plus se résoudre à laisser sa relation avec Clancy se détériorer de jour en jour. Alors elle prendrait sur elle, déciderait de rayer tout ça de sa tête et ce serait fini. En apparence.

    La jeune anglaise pris place à côté de Cat et lui saisit doucement la main. Qu'on ne lui reproche pas de ne pas faire d'effort. Elle baissa légèrement la tête, se rendant compte que les larmes lui montaient aux yeux - incroyablement émotive, et déclara dans un souffle : « Je ne peux pas me mettre à ta place. » Bizarrement, dès que son amie prononçait un mot, le sentiment de colère grandissait en elle. Preuve que c'était encore sensible. Elle releva la tête et fixa Cat un instant. « Je n'aurai jamais couché avec ton frère. Je veux dire, ça ne me serait même pas venu à l'idée. » Son frère étant réellement irrésistible, il est vrai qu'Erlie n'aurait jamais pu imaginer faire quoi que ce soit avec lui. Et puis, même si ça avait été le cas, elle aurait trouvé ça moins choquant. Ils n'avaient pas grandi tous les trois ensemble, tout partager. Ils n'avaient jamais été aussi proches que l'étaient Clancy, Cat et elle. Le fait que l'intimité s'immisce dans leur relation avait un côté dérangeant. Elle avait l'impression de ne plus les voir comme avant. Que tout serait différent. Qu'elle n'avait tout simplement plus sa place. Pourtant, ce qu'elle ne savait pas encore, c'est qu'il allait bientôt falloir qu'elle trouve sa nouvelle place dans leur trio.

    « Il y a tellement d'hommes, pourquoi ... Comment ça a pu tomber sur Clancy ? Pourquoi lui ? » Qui est-ce qui a commencé, lui ou toi ? Pourquoi tu n'as pas tout arrêté ? Quelque chose n'allait pas ? Comment se fait-il que tu n'aies pas lutter en pensant à nous et à notre amitié ? Est-ce que ça fait longtemps que tu pensais à lui de cette manière ? Tu penses encore à lui ? Tellement de questions tourbillonnaient dans sa tête. Mais elle ne pouvait avoir de réponses ; puisque ces questions elle ne les poseraient jamais.

_________________
    (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Rw54jc (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Kcareh
    PROTECT ME FROM WHAT I WANT (...)
    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
    IT SEEMED THE WORLD WAS DIVIDED
    INTO GOOD AND BAD PEOPLE. THE
    GOOD ONES SLEPT BETTER AT NIGHT,
    WHILE THE BAD ONES SEEMED TO
    ENJOY THE WAKING HOURS MUCH MORE.
Revenir en haut Aller en bas
http://keep-secrets.keuf.net
Cat Eveleigh
DAMN MISERY GOLD •• they told me that hope can drive a man insane
Cat Eveleigh

COPYRIGHT : avatar by baby gone • icons from LJ's (mattchbox/rahelcsy)
MOOD THEME : Lucky
GOLD COCOON : Coventry
DAMN JOB : Assistante PDG

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Empty
MessageSujet: Re: (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.   (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. EmptyLun 17 Aoû - 18:29

    Elle ne pouvait pas se mettre à sa place. Evidemment. Comment se mettre à la place de quelqu’un qui avait couché avec son frère ? Pourtant aux yeux de Catie c’était l’unique moyen d’arriver à dépasser toute cette histoire, si elle n’arrivait pas à la convaincre qu’au fond personne n’y était pour quelque chose, rien n’allait pouvoir s’arranger. Clairement, la jeune fille ne s’était même pas convaincue elle-même de cette excuse idiote qu’elle venait tout juste de présenter au long de son court discours, alors comment convaincre quelqu’un d’autre… Elle rabaissa la tête lorsqu’Erling lui tint la main, elle sentait désormais sa mains chaude et douce sur sa peau encore froide et moite. Elle ne releva pas non plus lorsque sa meilleure amie poursuivi ce qu’elle avait à dire, du moins pas tout de suite. La seule réaction qu’elle eu fut de lâcher un léger rire purement sarcastique aux paroles d’Erlie. Chose incontrôlable qu’elle regretta tout de suite. Le moment n’était pas aux rigolades, certes. Mais la simple idée d’Erling dans les mêmes draps que son frère lui arrachait un amusement sans pareil. Elle savait que ça ne serait jamais arrivé. Après tout, son frère ressemblait presque aux vagabonds qui arpentaient les rues de la ville, son allure faisait croire qu’il n’avait pas pris la peine de prendre une douche depuis des semaines déjà, son odeur dégoutante ne faisait que renforcer cette impression. Ses blagues indéniables faisaient fuir les plus belles, et sa passion incompréhensible pour les expériences maladives en devenait ridicule. Oui, son frère était une catastrophe ambulante, tout ce qu’Erling déteste, tout ce qui fait d’elle celle qu’elle est aujourd’hui. Elle ne se serait jamais permis de l’approcher. Toujours est-il que si c’était vraiment arrivé, elle n’avait aucune idée de la façon dont elle aurait pu réagir face à la nouvelle.

    Cat venait d’avoir une sorte de révélation, sur le coup, des frissons envahirent son corps, elle frémit légèrement avant de river son regard vers Erling, à nouveau. Jusque là elle n’avait rien dit, se contentant d’écouter en silence, en réfléchissant activement à ce qu’elle aurait pu ou dû dire, sans que rien n’en fus. « C’est quelque chose que ni lui ni moi n’avions envisagés jusqu’à ce jour, c’est vrai, il est très … » le regard de Cat venait alors de divaguer, sans s’en rendre compte elle venait de perdre pied, il faut croire que rien qu’en pensant à lui, elle en avait des étourdissements, il la faisait rêver, elle n’avait jamais ressenti ça avec quelqu’un d’autre que lui auparavant, et c’était mal, très mal. Il était au stade de presque en devenir son frère, c’était quelque chose qui n’aurait jamais dû arriver, mais par moment, elle avait comme l’impression d’avoir trouvé son ‘âme sœur’, c’était très naïf de sa part, elle le savait plus que n’importe qui, et pourtant …

    Elle venait de se perdre dans ses pensées, laissant la jeune brune à ses côté dans le déni, elle dû donc reprendre ses esprits avant de continuer. « Clancy est … c’est quelqu’un de bien Erling, ce n’est pas avec moi que tu devrais avoir cette discussion mais avec lui. Je veux dire, c’est ton frère après tout ». Un sourire se dessina sur son visage, faiblard, à peine visible, mais il bien là.

_________________
(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Neyjjc (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. 264p6di
I'LL NEED A LITTLE MORE LUCK
THAN A LITTLE BIT

and everytime that i try i get tongue tied,
i need a little good luck to get me by.
i need a little more help than a little bit.
like the perfect one word no one's heard yet.
cause everytime that i try to get tongue tied
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Empty
MessageSujet: Re: (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.   (COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(COVENTRY) Call me your favorite, call me the worst.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: AROUND BIRMINGHAM :: ♦ WHOLE WORLD' STATES-
Sauter vers: