AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 •• An angel's cry || Yvaine's Bio.

Aller en bas 
AuteurMessage
Yvaine A. Kingston
THE FRENCH TOUCHOù allons-nous Mademoiselle ? Dans les Etoiles.
Yvaine A. Kingston

COPYRIGHT : Emilie*
MOOD THEME : afraid ; sad ; lost
GOLD COCOON : n°723, Broad Street.
DAMN JOB : Student. &&' Dancer.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptyVen 31 Juil - 23:50


•• An angel's cry || Yvaine's Bio. 090804105614476141


    IIDENTITE.

    ▬ Noms : Kingston - Lovett, Kingston de mon père et Lovett de ma mère. Mes parents ont désirés que je porte leurs noms de familles mais je signe plus généralement avec celui de mon père pour faire un court.
    ▬ Prénoms : Yvaine, dérivé d'Yseult, un prénom qui n’ai plus portée depuis fort longtemps mais que j’affectionne tout particulièrement, il est unique, poétique, léger, mélodieux et voluptueux et très beau, pour rien au monde je le changerais ! Artémis de mon deuxième prénom, est dans la mythologie grecque la déesse de la chasse, de la nature et des animaux, Diane en latin pour les romains. Sœur jumelle d’Apollon à qui ont attribue le Soleil, elle est au contraire l’emblème de la Lune, on lui assimile également la biche et elle est représentée arborant un carquois de flèches et d’arc. Vient ensuite October qui était le prénom d’une de mes anciennes arrière-grand-mère, désignant le délicieux et fantastique mois d’octobre à mi-chemin entre les faveurs de l’été et la fièvre de Noël, juste milieu entre la lourde chaleur et la fraîche neige.
    ▬ Date de naissance (âge) : J'ai vue le jour un certain 23 Septembre 1989 ce qui me fait au jour d'aujourd'hui 20 ans. J'ai naquît au crépuscule d'une belle journée d'automne, les arbres avaient revêtues leur manteaux pourpre, ocre et ambre et le soleil rouge se levait à mon premier cri. Techniquement je devrais être du signe Balance mais je ne sais pourquoi, mes parents on préférer décréter que j'étais du signe Vierge, comme il était alors prévu. Plus tard, j'apprendrais que ma sœur jumelle étant née quelques minutes avant moi, elle avait vue le jour dans la nuit du 22 septembre vers minuit 58 et moi vers une heure, zéro minute et 13 secondes, ainsi à l'aube du 23 septembre.
    ▬ Lieu de naissance : Paris, douce France de mon enfance, ville Lumières, capitale de la mode, de la gastronomie, des amoureux natale, avec son romantisme et son charme inégalé, son allure, son élégance et sa grâce. Jamais je n'oublierais les formidables moments que j'aurais passée dans ce manoir du XVII ème à l'architecture victorienne et baroque dans la ville de Versailles, avec sa splendide vue sur le Bois du Château. Les balades dans le Louvre, les promenades aux Jardins ... ces souvenirs éternelles qui resteront toujours intactes dans mon esprit malgré la petite forme flou et blanchâtre et apparaît à chaque rêve, sur chaque souvenir mais s'évapore, éphémère telle une libellule.
    ▬ Nationalité : Franco-anglaise, française de ma mère et anglais de mon père, ces deux états que j'aime tant, et que j'admirerait toujours autant, si ce n'est plus, même si je n'aurais eue d'eux sorte aucune origine quelconque.
    ▬ Groupe : Habitants


    IIHABITUDES.

    ▬ La première chose que vous faites le matin : Déjà, j'ai un mal fou à trouver le sommeil, depuis toute petite, je n'arrive pas à m'endormir, et ce n'est pas faute de n'être fatiguée pour autant. Ainsi quand le matin la dure et cruelle sonnerie du réveil, me rappelant combien je n'ai pas dormie et combien d'heures de sommeil en retard il me manque, une lourde main s'aplatie alors sur le pauvre réveil. Dès lors, après cinq minutes où je bénis Dieu et le prie de me laisser encore quelques secondes de répit, j'arrive enfin à me tirer de lit et à parcourir l'appartement jusqu'au salon pour allumer la chaîne hi-fi, seul moyen de me réveiller réellement. Et puis je descends prendre un café au Starbuck tout en mangeant un croissant au beurre de la boulangerie-pâtisserie française du coin en lisant un livre. Ou, je me poste sur la terrasse, une tisane ou un thé brûlant entre mes mains en observant le paysage accompagnée d'une douce mélodie.
    ▬ Le contenu de votre sac à main (F) : Tout d'abord, il faut savoir que j'adore les sacs à mains, c'est comme les chaussures, j'en fait presque la collection, tellement j'adore ça ! J'en ai tellement que je pourrais en choisir un pour chaque tenue, tout comme les foulards et les vêtements tant que j'y pense, en fait je suis une vraie accro du shopping, oui enfin, sauf que je ne suis pas endettée comme Becky et fort heureusement ! Alors dans mon sac, et bien il faut aussi avouer qu'ils sont tous très grand et ample, comme cela, je peux mettre tout ce que je veux dedans, c'est à dire ... la partie superficielle qui n’est pas toujours présente : brosse & peigne à cheveux ; échantillon de parfum ; mini-deo ; nécessaire de maquillage > crayon khôl & mascara & gloss & cotons & démaquillant ; lime à ongle ; magazine ; lunettes de soleil. Ensuite, vient la partie « vitale » toujours présente : clé USB ; serviettes ; MP4 ; portable ; crème(s) de soin foulard ; baume à lèvre &&' surtout : un bon gros roman ! Sans compter bien sûr, carte bancaire etc.
    ▬ Ce qui se cache sous votre lit : Ou-là, n'y chercher de la poussière, des câbles, des cheveux, du cheni ... Non, rien de tout cela, en effet, je suis une vrai maniaque du ménage, organisée et très pointilleuse. J'aime que les choses soient à leur place, ordonnées, car sinon je m'y perds, je suis tellement tête-en-l'air que je ne retrouverais plus rien. J'aime également écrire des pense-bête que je colle un peu partout dans l'appartement, en prenant bien soin d'alterner les couleurs des post-it mais à condition que chaque couleur ai droit à son nombre égal de post-it accroché ^^ ou alors, telle couleur pour tel chose ... Bref, je suis grave comme fille, dès que je vois un brin de poussière, je prend ma manche s’il je n’ai rien sous la main et j’essuie tout, jusqu’à ce qu’il ne reste plus un mouton de poussière. C’est dire si je ne peux m’empêcher de passer le doigt pour vérifier que tout est propre, et cela même si je ne suis pas chez moi. Autant dire que je cultive la plus grande terreur envers les araignées et tout ce qui touche à la famille des arachnides, ne serait-ce qu’une toile, voici la raison pourquoi tout est toujours propre à la perfection, je ne supporterais pas ! J’en ai tellement la phobie que je pourrais aller réveiller mon voisin au plein milieu de la nuit ou ne passer la nuit dehors s’il j’en trouvais une chez moi. Ah enfin si, sous mon lit il y a une chose bien sûr, le seule que j’autorise, mon lisseur-multifonction bien entendu quoique, je ne m’en sers plus depuis le lycée mais bon … et puis il est bien au chaud, protégé dans son carton d’emballage !
    ▬ Ce qui vous séduit chez l'autre : Sa tenue, car bien que l'on dise que l'habit ne fait pas le moine, le style vestimentaire en dit quand même long sur la personne, enfin c'est mon avis personnel mais sans dire là que je suis superficielle et attache trop d'importance aux vêtements. Ensuite, il faut qu'il sache me charmer, qu'il soit affectueux, attentif, élégant, gentleman, romantique mais pas trop, homme, quelque-peu macho et qu'il me fasse rire. Ses yeux, son regard, son sourire, ses mains, ses cheveux ... ses gestes, ses expressions, son attitude, son comportement ... sont tant de chose qui peuvent me séduire chez l'autre. Il faut bien sûr qu'il me ressemble au niveau de la personnalité mais pas trop quand même. Bref, je ne cherche pas le Prince Charmant car je sais qu'il ne viendra jamais me chercher dans son beau carrosse d'or et d'argent et je ne cherche pas à tenter le destin ni même à provoquer ma chance. De toute façon, comme j’aime à me le répéter souvent, histoire de me réconforter : « l’Amour n’est fait que pour ceux qui s’aiment, pas pour ceux qui voudraient être aimés » et « L’Amour c’est comme les roses, c’est beau, mais ça fait Mal … » il faut dire que je n’ai jamais vécue d’aventure amoureuse alors forcément, on essaye comme on peux de se rassurer, mais cela fait longtemps que je ne crois plus et ne cherche plus, le statut de célibataire me plait tant, et comme je n’aime pas les coups d’un soir, ni même les fêtes d’ado … et puis je suis encore jeune, non ?
    ▬ Ce qui vous rend hystérique : Hystérique, personne qui souffre d’hystérie. Hystérie, (n.f.) Névrose qui se caractérise par des réactions excessives, théâtrales et une hypersensibilité (syn. délire, nervosité, excitation). Et oui, je suis une vraie encyclopédie vivante, on me le dit souvent, le fait est que j’adore apprendre, d’ailleurs mon appartement est comblées de bibliothèques et je voue un intérêt tout particulier aux vieux ouvrages d’antan et savant. Mais là nous nous écartons du sujet n’est-ce pas, alors revenons-en voulez-vous bien je vous prie. Oui j’aime également les belles paroles et tout le côté british hold school vous avez raison mais cessez de m’interrompre maintenant.
    Il est vrai que je peux vous apparaître en un personnage hystérique et paranoïaque dans le sens péjoratif du terme en ce qui concerne comme je l’ai déjà dit écrit plus haut, tout ce qui touche à la poussière, au désordre, au bazar. J’ai d’ailleurs une sacré manie, qui est de me laver un peu trop souvent les mains, cependant, je reste encore loin devant Mr Monk, rassurez-vous ! C’est la raison pour laquelle je transporte avec moi une crème hydratante pour les mains que j’applique régulièrement, à force de les nettoyer, mes mains deviennent un perdent de leur douceur naturelle semblable à de la soie. Mais encore plus que la saleté, ma phobie obsessionnelle et dévorante du domaine arachnéen, rien que l’évocation de ce terme et je sens des frissons qui me parcourent du dos jusqu'à la nuque.
    L'autre chose qui me rend hystérique, mais cette fois-ci dans un sens plus favorable, ce sont trois choses : la mode, la musique, le cinéma. La mode, c'est à dire le shopping durant la dure mais savoureuse période des soldes, flâner dans les magasins les plus chics de la ville, sentir l'odeur du tissu neuf, caresser leur texture si douce et rêche à la fois, ressentir l’effervescence des jeunes femmes, le sentiment que l’on ressent lorsque l’on en sors, les bras chargés de merveilles, un sourire fier et satisfait aux lèvres, la sensation que l’on éprouve devant une vitrine alléchante et au moment de tendre sa carte de crédit à la vendeuse et son sourire séducteur. Et surtout, sentir l’ambiance de guerre froide et de rivalité entre chacune des clientes, les observer se fixer, se surveiller, guettant la moindre approche vers la proie, pour au final bluffer et s’emparer au détour d’un regard choqué, de son trésor. Bon, la mode c’est fait, ensuite : la musique, oui, la Musique, avec un grand M, celle qui vous fait émouvoir, celle qui vous fait pleurer, celle qui vous transperce, tel un poignard pénétrant deux cerises, celle qui révèle en vous des sentiments nouveau, des renaissances de souvenirs insoupçonnées, celle qui vous transporte, celle qui vous fait voyager, et croyez-moi, c’est un sentiment tellement plus bon que toutes vos drogues et boissons, surtout qu’elle est inoffensive ! Et pour finir, le 7ème art, n’est-ce pas une délicate expression, le terme lyrique de l’Art et le légendaire chiffre numéro sept. Tout comme la musique, c’est le cinéma avec un grand C, un septième art magique qui sait vous émouvoir et vous transporter s’il est bien jouer. Vous expédier dans un autre monde avec douceur, vous faire rêver, vous échapper, vous faire tout oublier durant quelques heures, vous toucher au plus profond de votre être, là où personne ne peux vous atteindre que, lui. Vous décrèterez que je suis une petite fleur bleue, sensible, émotive, à fleur de peau et nostalgique, et je préfère vous avouer que vous n’aurez pas tout à fait tort, de penser cela de moi et cela ne me blesse pas, à l’inverse. En effet, je voue une relation très particulière avec ces deux derniers arts, ils savent m’habiter et contrairement à vous, je vis un film, et ne le regarde pas.


    VIJOUEUR.

    ▬ Pseudo : Fleet.Street
    ▬ Âge : 16 ans
    ▬ Avatar : Anna Paquin
    ▬ Commentaires : Il est juste magnifiquement grandiose !
    ▬ Code :
    Spoiler:
     


Dernière édition par Yvaine A. Kingston le Mar 4 Aoû - 10:52, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erling Woody-Swanson
THE DIRTY WEED ▬ Then, they call me hell, but that's not my name.
Erling Woody-Swanson

COPYRIGHT : AVATAR ♦ Dipsy Tea ; ICONS ♦ Bloomyicons LJ.
MOOD THEME : Smokin' HOT, baby.
GOLD COCOON : FOUR SEASONS MANOR ♦ South Wing #D2.
DAMN JOB : WHORE, ahah.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptyVen 31 Juil - 23:53

Bienvenue mademoiselle. •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 851860

Malheureusement, Emma est réservée pour encore six jours. Il va falloir que tu changes d'avatar. Wink

_________________
    •• An angel's cry || Yvaine's Bio. Rw54jc •• An angel's cry || Yvaine's Bio. Kcareh
    PROTECT ME FROM WHAT I WANT (...)
    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
    IT SEEMED THE WORLD WAS DIVIDED
    INTO GOOD AND BAD PEOPLE. THE
    GOOD ONES SLEPT BETTER AT NIGHT,
    WHILE THE BAD ONES SEEMED TO
    ENJOY THE WAKING HOURS MUCH MORE.
Revenir en haut Aller en bas
http://keep-secrets.keuf.net
Jenyfaël C. Caleeghan
So hold me close and say three words, like you used to do.
Jenyfaël C. Caleeghan

COPYRIGHT : (c) box&shock
MOOD THEME : uc
GOLD COCOON : uc.
DAMN JOB : journalist

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptySam 1 Aoû - 0:07

    Bienvenue et bon courage pour ta fiche & trouver un autre vava •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 687259
Revenir en haut Aller en bas
Arwenn Stanton

Arwenn Stanton

COPYRIGHT : maquizz
MOOD THEME :
GOLD COCOON : n°460, Broad Street
DAMN JOB : just a student

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptySam 1 Aoû - 0:12

Bienvenue x)
Revenir en haut Aller en bas
Gloria Woody
A FLIGHTLESS BIRDevery moment spent with you is a moment i treasured
Gloria Woody

COPYRIGHT : ♦ My grumpy; wingofsilence
MOOD THEME : ♦ Lost
GOLD COCOON : ♦ Four seasons manor (E)
DAMN JOB : ♦ Evenementiel

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptySam 1 Aoû - 0:13

WELCOME •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643
Revenir en haut Aller en bas
Damon Hayes

Damon Hayes

COPYRIGHT : avy (c) misery angel
MOOD THEME : optimistic
GOLD COCOON : 333, Broad Street (avec Lara Hayes & Andreas Jones)
DAMN JOB : ...

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptySam 1 Aoû - 0:26

    Bienvenue parmi nous •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 652921
Revenir en haut Aller en bas
Alwena Hawkins
ECCENTRIC SOULBecause the world needs a little of madness.
Alwena Hawkins

COPYRIGHT : © PSEUDO&AVATAR ● psychozee ; ICONS ● unknown & iconlounge
MOOD THEME : curious.
GOLD COCOON : broad street, N°460 w/ arwenn.
DAMN JOB : teaching assistant.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptySam 1 Aoû - 3:04

BIENVENUE •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 851860

_________________
    •• An angel's cry || Yvaine's Bio. Aeoc35 •• An angel's cry || Yvaine's Bio. Badge110
    I WANNA DO BAD THINGS WITH YOUWHEN A BLONDE BECAME A BRUNETTE TO MARK THE BEGINNING OF HER NEW LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
http://psychozee.livejournal.com/
Reece Woody
▬ I am a complex guy, Sweetheart.
Reece Woody

COPYRIGHT : Ava' by me & icons by HEROIN™
MOOD THEME : Tired
GOLD COCOON : Holy Bed
DAMN JOB : Doing Nothing is a full time job you know xD

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptySam 1 Aoû - 11:52

Bienvienduue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gloria Woody
A FLIGHTLESS BIRDevery moment spent with you is a moment i treasured
Gloria Woody

COPYRIGHT : ♦ My grumpy; wingofsilence
MOOD THEME : ♦ Lost
GOLD COCOON : ♦ Four seasons manor (E)
DAMN JOB : ♦ Evenementiel

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptySam 1 Aoû - 13:02

Oh Anna. •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 648257 •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643
TRUUUUE BLOOOOOD •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 29379 •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643
Revenir en haut Aller en bas
Reegan Woody

Reegan Woody

COPYRIGHT : Grumpy Crumpet
MOOD THEME : Thinking of you
GOLD COCOON : For seasons C1
DAMN JOB : Student

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptyDim 2 Aoû - 11:16

Bienvenuue

Anna •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643 •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643 •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643 •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643 •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643 •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643 ouai true blood •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643 •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643 •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643
Revenir en haut Aller en bas
Yvaine A. Kingston
THE FRENCH TOUCHOù allons-nous Mademoiselle ? Dans les Etoiles.
Yvaine A. Kingston

COPYRIGHT : Emilie*
MOOD THEME : afraid ; sad ; lost
GOLD COCOON : n°723, Broad Street.
DAMN JOB : Student. &&' Dancer.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptyDim 2 Aoû - 18:59

    IIIRELATIONS.

    ▬ Avec votre famille : La famille, un sujet à éviter avec moi de préférence, oui, en effet, j’ai coupée les ponts avec sa famille volontairement, quoique eux aussi enfin bref, et c'est d'autant mieux comme cela. A la mort d’Anthinéa Emily Apolline, ma sœur jumelle, je me suis repliée sur moi-même et ai demeurée dans la solitude. Je passais mes journées entières devant la fenêtre, à regarder la pluie qui tombait, et les jours de grand soleil, je tirais les rideaux et fermais les volets. Je restais souvent dans le noir, assise sur son lit, se balançant d'avant en arrière de temps à autre. Mes parents ne savaient que faire, et comme cela ne s’arrangeaient pas … Alors ils me prirent pour folle mais comme il était tout bonnement impossible pour mes paternels, que je sois internée, cela en devait de la réputation familiale, du travail de plusieurs génération détruit en quelques semaines par une petite impertinente insolente, non ils ne pouvaient permettre cela. Et même s'ils m'aimaient plus que tout, le couple renia leur propre fille et je fus envoyée en pensionnat chez un vieil oncle anglais. Ce dernier m’avait par ailleurs toujours fait peur auparavant, il paraissait froid, distant aussi, absent, indifférent, sévère ... un fantôme, présent physiquement mais ailleurs mentalement. Et c'est depuis ce temps que je ne résides plus en France et ai déménagée en Angleterre. Cependant, ce « vieil oncle" s'est révélé sous sa carapace de fer, car derrière cette armure de glace, que j’ai su faire fondre, l'homme se révèle alors être une humble personne, modeste est blessée au plus profond de son être par un amour perdu. Ainsi, contre toute attente, renfermés, nous nous lièrent très vite d'une belle amitié complice et confidente, mais spirituelle, et seulement. Or, pendant toute ma période de déprime, j’avais été contrainte de stopper le cours de sa scolarité, ainsi durant toutes ces vacances, je restais confinée dans sa chambre, à réviser ses leçons, jusqu’à ce que mon oncle me surprenne et m’offre alors, une pièce, où il lui avait installé un charmant petit bureau et aménagé de belles bibliothèques. Nous nous entendions parfaitement bien, ce qui étonnait au plus au point Elizabeth, la domestique, et Charles, le majordome. En effet, Digory Amadeus Rudolph Williams était un vieux professeur de faculté, très compétent et très célèbre pour ses thèses et ses discours, et il partageait le même amour que moi pour ces ensembles de pages reliés d’un bout à l’autre par une couverture. Ainsi, il m’apprit notamment à jouer aux échecs, et je bénéficiai de la meilleure éducation qu’il soit, avec des cours particuliers, l’aide de son grand-oncle, et de grands ouvrages philosophiques. De sorte, qu’à la rentrée prochaine et toute l’année durant, je fus la meilleure élève de ma classe. Nous n’avions pas besoin de parler pour se comprendre et malgré qu’il a essayé de me protéger du monde extérieur, l’indépendance, la solitude, et l’autonomie qui m’animaient l’étonnait toujours, bien qu’il s’inquiétait du fait que je ne sortais jamais, et ce n’était pas faute d’essayer ou de me pousser, ça je peux vous l’assurer. Enfin, si les rares fois où je mettais un pied en dehors, je restais toujours dans la propriété et pouvais rester un après-midi tout entier allongée dans le bas-hamac, rempli de confortables couvertures à lire, mais cela, toujours dans l’ombre. C’est pour cette raison, et le fait que je ne sortais point, que mon teint est d’une pâleur blafarde et d’une blancheur maladive, quoique que je ne m’en plaigne pas, au contraire, Oncle Williams lui a toujours décrété que je ressemblais alors à ces magnifiques petites poupées en porcelaine russe. On me revêtit des meilleurs accoutrements, de la plus haute qualité, et l’on m’invita aux plus hautes Garden Party, et autre de tout le comté, d’où ma certaine attirance pour le luxe mais sans excès, toujours dans la sobriété m’inculpa mon cher et tendre oncle bien-aimé. Depuis, je n’ai jamais revue ma véritable famille, et ne comptes pas faire le premier pas, et puis après tout, je suis très bien sans eux, non ? Anthi avait toujours été la meilleure, elle était l’aînée, elle était belle, forte, intelligente, douée, tout le monde l’aimait, elle avait plein d’amis, tous les garçons étaient à ses pieds, et pourtant, elle n’a jamais prie la grosse tête, elle préférait sa famille et la privilégiait, elle était si protectrice avec moi, je l’aimais tant et l’admirait tant, elle était on modèle. A sa mort, je rendis compte à quel point ma mère l’aimait aussi et j’étais de trop, je n’étais pas assez bien, j’aurais du mourir à sa place, et je voyais dans les yeux de mon père, la déception, le dégoût, la répulsion qu’il éprouvait à mon égard, lui si fière de sa fille ainée qui réussissait tout. Mais ce qu’ils ne savaient pas alors, c’était qu’à force de lui mettre une telle pression sur le dos, de la rendre si importante, Anthinéa étouffait sous ce poids et elle m’avait déjà confiée ses tentations suicidaires, malheureusement, quelqu’un d’autre s’en chargea pour elle …
    ▬ Avec vos voisins : Je suis sans me vanter, ma voisine idéal, je ne fais très peu de bruit, et ne déranges jamais, par peur d’oser. Je ne sors pratiquement jamais de chez moi, hormis pour aller à l’Université, la seule chose pourquoi je n’hésiterais pas un seul instant à vous réveiller, est le cas araignée(s) ! Sans aucun doute ! Par contre, je suis très docile, j’ai décidée de prendre un appartement et de m’installer seule parce que j’aime le fait d’avoir des voisins tout près, c’est rassurant et j’aime bien l’idée d’habiter en appartement. Ce qui ne m’empêche pas bien entendu, de rendre de fréquentes rencontres à mon oncle, d’ailleurs, il paraîtrait qu’il connait, enfin plutôt connaissait dès à présent Mr Belaney Woody, et je crois me souvenir l’avoir rencontré lors de visites régulières que s’accordaient les deux hommes, bien que Mr Woody soit d’autant fois plus connu et renommé qu’Oncle Digory lui-même, mais sans aucune jalousie ni rancune de sa part, ils auraient été camarades de classe et seraient devenus d’immortels amis d’enfance, enfin façon de parler bien évidemment. D’ailleurs, je crois me souvenir d’avoir déjà été invité au Manoir … beaucoup plus impressionnant que celui de mon Oncle, bien qu’il soit très surprenant lui encore. Toujours est-il, que les seuls bruits désagréables que mes voisins pourront entendre, et peut-être se plaindre, seront le bruit des chaussons-pointes sur le parquet, car il advient en effet que je pratique la danse comme une réelle et éternelle passion, qu’elle soit classique ou contemporaine, je pratique les deux quotidiennement. Autrement, j’aime à déposer un gâteau ou un petit déjeuner sur le paillasson de mon voisin de palier en sonnant à la porte avant de me faufiler comme une souris dans mon propre appartement. Toutes sortes de petites attentions comme cela, bénéfiques et amicales, sans n’osant jamais me montrer bien tristement.


    VSITUATION.

    ▬ Connaissez-vous les Woody et/ou les Franklin ? De nom, alors là oui, forcément de nom, qui ne les connait pas, comment ne pas les connaitre voyons ! C’est l’évènement de la ville, l’affaire de la cité, déclenchant même des guerres entre les habitants, cette rivalité … tout le monde y prend goût et y trouve son affaire personnelle. Chacun prend un partie et voilà qui est fait, on psychose, on commère, on raconte, on colporte… Bref, c’est une réelle effervescence ! Néanmoins, je préfère ne prendre aucun partie, chaque famille à sa part de droit et de torts … Je ne suis pas lâche pour autant et me défile mais je trouve que techniquement, chaque famille a droit à la maison, après … Je ne préfère pas juger les gens, encore moins trop vite, ni sur leurs apparences, avant de les connaitre vraiment. Malencontreusement, je ne les connais pas encore pour de vrai, cependant cela ne saurait tarder et j’attends la première rencontre avec l’un des deux clans avec une vive impatience !
    ▬ Que pensez-vous de cette situation au Manoir ? Personnellement, je trouve cette attitude très ridicule et ce comportement terriblement stupide, malgré tout, je trouve tout de même la situation comique et ironique, rigolote et cela l'amuse beaucoup. Heureusement qu'ils sont là pour faire vivre un peu la ville parce qu'il faut bien avouer que sans eux, qu’est ce qu’on s’ennuierait ! Et même si c’est terrible, je trouve cela, tellement … mignon ?!
Revenir en haut Aller en bas
Yvaine A. Kingston
THE FRENCH TOUCHOù allons-nous Mademoiselle ? Dans les Etoiles.
Yvaine A. Kingston

COPYRIGHT : Emilie*
MOOD THEME : afraid ; sad ; lost
GOLD COCOON : n°723, Broad Street.
DAMN JOB : Student. &&' Dancer.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptyMar 4 Aoû - 10:45

    IVANECDOTES.

    Anthi ?
    C’était son petit surnom à l’époque.
    Hum …
    Tu ne crois pas qu’on devrait … ou plutôt qu’on ne devrait pas …
    Oh Cha’ !

    C’était mon petit nom, elle m’appelait tout le temps comme ça, bien que je n’aie jamais trouvée le lien mais bon.
    Quouaa ?
    Arrêtes voir un peu d’être rabagois ! On s’amuse, on s’éclate, profites va ! J’ai pas l’occasion de sortir alors …
    Euh, Anthi.
    Quoi Encore ?
    Tu sens un peu le, l’a…
    Oh par pitié Chat, tais-toi ! Je fais ce que je veux ! J’en ai marre d’Anthinéa par ci, Anthinéa par là, Anthinéa est la plus belle, Anthinéa est la plus intelligente, Anthinéa c’est la meilleure … NON, je ne vaux pas plus que tout le monde ici, hein, vous entendez tous : je suis come vous, je suis normale ! La fille à papa se rebelle, regardez ! Libertééé !

    Criait-t’elle tandis qu’elle montait sur le bar, puant l’alcool à plein nez et sentant le tabac à des kilomètres à la ronde malgré mes tentatives, bien vaines de l’en empêcher.
    Fous-moi la paix ! Je suis liibre, je me dévergonde !
    Anthi, je t’en prie, ne fais pas ça !

    Alors que j’essayais de la retenir en la tirant par la cheville, mais c’était trop tard, elle était déjà en train de se déhancher au son de la musique endiablée de la discothèque. Elle avait déjà allumée tous les garçons de la boîte en dansant d’une façon plus que provocante et maintenant, voilà qu’elle attirait tous les regards en mini jupe, talons, maquillage, cheveux lâchés et petit haut, debout sur le bar en commençant à se déshabiller. Malheureusement pour elle, elle était complètement défoncée et ne savait plus ce qu’elle faisait, enfin il y avait tout de même une part d’intention volontaire de rébellion, et j’essayais tant bien que mal de comprendre cet étouffement sous la pression de son « importance ». Mais, même si maintenant, je comprends parfaitement, à cette époque, j’étais tellement … l’opposée : insignifiante, transparente, invisible, inintéressante, inexistante et totalement indifférente, et j’en souffrais beaucoup, sans pour autant hanter sa sœur jumelle.
    Allez Anthi, ça suffit, on s’en va, on n’a plus rien à faire ici, allez vient je te dis, s’il te plait !
    Lui hurlais-je, couverte par le bruit de la musique en réussissant enfin à la faire descendre en sautant sur le moment opportun, elle avait cessée de s’agiter comme une déesse, et avait posée une main sur sa tête en fermant les yeux, elle était bouleversée et entièrement désorientée.
    Oh, Cha’ … Chat je suis désolée, je ne sais pas ce qu’il m’a prie, excuses-moi …
    Allez ça va allez vient maintenant, on rentre, et tu es toute pardonnée !
    Tu ne diras rien aux parents hein ?

    Je l’avais regardée dans les yeux, elle me suppliait du regard.
    Tu sais, tu devrais leur parler …
    Oui je sais bien, alors tu ne diras rien ?
    Seulement si tu me promets de leur parler de ton problème et de ce que tu ressens, sinon tu ne t’en sortiras jamais, c’est eux qui ne mettent dans cette position !
    D’accord,

    Je la fixais d’un air interrogateur et sévère en soutenant le regard avant qu’elle soit contrainte de baisser les yeux d’un air penaud mais vaincue.
    Ok, promis, promis je te le jure, je leur parlerais, mais pas ce soir hein, demain, si jamais ils me voient dans cette état …
    Ne t’inquiète pas ma belle, je vais t’arranger tout ça.

    Je l’emmenais dans les toilettes de la discothèque et m’entreprenait de la démaquiller car le noir avait fondu sur son visage humide.
    La suite, nous sortîmes et alors que l’on commençait à rentrer, nous fûmes interloquées par une bande, une mauvaise bande, des bières à la main. S’en suivit l’agression, mais me débattant, j’arriva à échapper à leur emprise quand soudain, deux mains semblables à des étaux m’emprisonnèrent et je fus la témoin et spectatrice impuissante et éprouvée du viol, ou plutôt des viols de ma sœur jumelle. Car en essayant de me débattre pour me libérer et ensuite délivrer ma sœur, j’avais reçue de douloureux coups, certains d’entre eux sortirent même leurs couteaux et je peux vous assurer qu’ils n’étaient pas bénins, j’en garde d’ailleurs de blessantes cicatrices que je me tue à camoufler, pour tenter d’oublier ce qui est inoubliable… Dans la nuit ils s’en allèrent, nous laissons toutes deux pour mortes, épuisées, exténuées, aucune n’eue la force de se relever, et nous nous endormirent toutes deux dans la nuit, serrant la dépouille de ma sœur contre moi comme si je pouvais lui léguer le restant d’énergie qui demeurait en moi. Au petit matin, je me réveillais, dans un lit d’hôpital, mon premier réflexe fut de regarder le lit à côté de moi : vide. Alors tout s’enchaîna, le renfermement, la solitude, la déprime, la dépression, les séances chez les psychologues, puis chez les psychiatres, jusqu’à mon envoie en Angleterre.
    ________________________________

    Je crois me souvenir que la seule chose pour laquelle je sortais, mise à part les cours, c’était tout bonnement la Danse. Je pense que ce fut le seul véritable moyen de faire mon deuil, en quelque-sorte. Je noyais mon chagrin dans les pas de danse ce qui me rendait déterminée et puis j’appris la technique et j’avais le rythme. Je me souviens qu’à chaque fois, c’était un moment magique, où je m’envolais, j’étais en peu de temps devenue une virtuose grâce à ma peine qui se transformait en acharnement et en force. Je fréquentais les plus grand Conservatoires et Académies, pratiquais alternativement la danse classique et la danse contemporaine. J’étais une brillante élève, admirée et félicitée avec une aisance et une souplesse remarquable. Et puis, on me dirigea vers la danse de salon, la danse de couple et je décidais d’apprendre le tango et la valse essentiellement, là encore, j’y arrivais sans grande difficulté. Et alors je fus conduite vers les concours et championnats de Danse du comté et même du pays. La danse, me permettait d’avoir confiance en moi d’une manière que je n’avais eue d’assurance telle, elle me permettait de faire tout ce que je désirais, ce talent inné me rendais libre. Comme toutes les danseuses, j’avais une véritable panoplie de tenues, chaussures et guêtres. Je rêvais même d’en faire mon métier, et même si ce rêve ne se réalisa pas, la danse me suivit dans tout mon parcours professionnel et jamais elle ne me quitterait. Elle est devenue ma seule raison de vivre, sans elle, je ne suis rien, dès que le son d’une musique retentit j’imagine les pas que j’exécuterais ou que j’exécute en composant au fil de la mélodie, de l’improvisation, en quelque sorte. Cependant, la danse de couple m’était encore et toujours assez difficile à cause du contact en fait, mais petit à petit j’arrive à gagner un peu le dessus et je connais mes partenaires donc c’est différent, même s’il y a toujours une crainte au fond qui demeurera toujours, je pense. Et bien sûr, je chutai, cela arriva à la finale d’une compétition, en danse de couple … Au dernier moment, mon appréhension resurgit parmi les souvenirs du passé et je fis un faux-pas, enfin plutôt un mouvement de recul à un moment assez délicat de porté et je tombais. Ce fut la fin de ma « prétendue » carrière. Des semaines d’hôpital et des mois de rééducation, à un si jeune âge … destin brisé et passé tragique … que faire ? Si ce n’est se battre, encore et encore contre la Vie. Je repris mes études avec encore plus d’acharnement et de détermination, mes ambitions réduites en cendres, mais je ne comptais pas en rester là. Au jour d’aujourd’hui, je réapprends, les bases encore et encore que je connais déjà par cœur mais ai du mal à pratiquer de nouveau à cause des souvenirs du passé alors qu’au fond, je suis toujours la même. Et même si j’ai été blessée et ne danserais plus jamais comme disait mes médecins, je danse aujourd’hui, et ai bien l’intention de retrouver mon niveau et de l’améliorer, car c’est ma raison de vivre, ma seule et je ne veux pas la perdre, je refuse de mourir. Est-ce que je remonterais sur le podium un jour ? J’ai malheureusement bien du mal à faire remonter à la surface cette confiance, cette force et cette assurance d’antan qui pourtant est très récente.
Revenir en haut Aller en bas
Yvaine A. Kingston
THE FRENCH TOUCHOù allons-nous Mademoiselle ? Dans les Etoiles.
Yvaine A. Kingston

COPYRIGHT : Emilie*
MOOD THEME : afraid ; sad ; lost
GOLD COCOON : n°723, Broad Street.
DAMN JOB : Student. &&' Dancer.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptyMar 4 Aoû - 10:50

    Un grand MERCI à tous pour votre accueil ! •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 792927
    Et oui, Anna, True Blood ... •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 186758
    Je pense avoir terminée ! •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 652921
    Désolée, c'est pas dans l'ordre des chiffres ... •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 235334
Revenir en haut Aller en bas
Cat Eveleigh
DAMN MISERY GOLD •• they told me that hope can drive a man insane
Cat Eveleigh

COPYRIGHT : avatar by baby gone • icons from LJ's (mattchbox/rahelcsy)
MOOD THEME : Lucky
GOLD COCOON : Coventry
DAMN JOB : Assistante PDG

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptyMar 4 Aoû - 11:16

C'est parfait comme ça, je te valide •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 692643 Bon jeu I love you

_________________
•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Neyjjc •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 264p6di
I'LL NEED A LITTLE MORE LUCK
THAN A LITTLE BIT

and everytime that i try i get tongue tied,
i need a little good luck to get me by.
i need a little more help than a little bit.
like the perfect one word no one's heard yet.
cause everytime that i try to get tongue tied
Revenir en haut Aller en bas
Yvaine A. Kingston
THE FRENCH TOUCHOù allons-nous Mademoiselle ? Dans les Etoiles.
Yvaine A. Kingston

COPYRIGHT : Emilie*
MOOD THEME : afraid ; sad ; lost
GOLD COCOON : n°723, Broad Street.
DAMN JOB : Student. &&' Dancer.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. EmptyMar 4 Aoû - 11:21

    Merci ! •• An angel's cry || Yvaine's Bio. 944892
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




•• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty
MessageSujet: Re: •• An angel's cry || Yvaine's Bio.   •• An angel's cry || Yvaine's Bio. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
•• An angel's cry || Yvaine's Bio.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: INTO THE DARK CLOUDS :: ♦ CHECK YOURSELF :: GOLDEN ELITE-
Sauter vers: