AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Nothing else than the brotherhood (r.)

Aller en bas 
AuteurMessage
Grayson Woody
GRAYlet the traffic policemen wear black cotton gloves
Grayson Woody

COPYRIGHT : (C) Woody Pepper (AKA Happy Meal)
MOOD THEME : Hungry.
GOLD COCOON : //
DAMN JOB : //

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

Nothing else than the brotherhood (r.) Empty
MessageSujet: Nothing else than the brotherhood (r.)   Nothing else than the brotherhood (r.) EmptyMar 4 Aoû - 18:02

Nothing else than the brotherhood (r.) 000sdytq
UNTOLD VERITY @ LJ.



La Brindlay Place. Dés qu’il fut en âge de sortir sans le moindre chaperon, Grayson s’était dirigé vers ce lieu mythique de Birmingham. Les boîtes de nuit ne l’intéressaient pas. Il préférait le calme voluptueux d’une fin d’après-midi britannique pour voguer dans les rues de son lieu de vacances favori. La première fois qu’il s’y était rendu, c’était avec son père. A l’époque, il l’admirait comme si Belaney Woody était Zeus en personne. Il avait à peine neuf ans et observer son père se faire stopper dans la rue par des dizaines et des dizaines de personnes le complimentant était sa fierté. Son père, ce héros. Trois ans plus tard, il apprenait le sens du mot infidélité par les coups de fil incessants qu’il passait à une femme qu’il surnommait ‘Thamie’. Depuis, Grayson avait décidé de ne plus jamais déguster de glace sur Brindlay avec lui. Il attendrait d’être assez grand pour y amener sa petite sœur, Grace.

« Les glaces de Gio sont toujours aussi excellentes ! » Lança t-il en avalant une bouchée gigantesque de sa glace vanille, chocolat et nougat.

La première fois qu’il avait emmené Grace Woody ici, elle avait dix ans et lui dix-huit. Il formait un drôle de duo, habillés chic seulement pour aller déguster une douceur au bord de la fontaine. Vingt-huit ans plus tard, ils dégustaient les mêmes glaces mais étaient vêtus un peu plus sobrement. Les liens aristocratiques s’étaient envolés lorsqu’ils devinrent tour à tour fondateurs de leur propre famille. Mais ils formaient toujours un drôle de duo. Grace et Grayson étaient pourtant dans l’âge de la maturité. Et pourtant, ils se comportaient encore comme de grands enfants. Bien que la tristesse se lise encore dans leurs regards, ils souriaient comme avant. Avant la mort de leur père. Grace avait été choquée d’apprendre la mort de leur paternel. Ils le pensaient increvable. Pas éternel. Increvable. Même le temps aurait eu du mal à détruire cet homme grand, à la silhouette sculptée et aux yeux de braise.


« Comment va Lyle ? » Demanda Grayson, encore étonné au jour d’aujourd’hui de se dire que sa petite sœur était une nouvelle fois Maman. Certes les grandes et riches familles procréaient assez vite. Il avait d’ailleurs ressentit une certaine honte d’être père à vingt-quatre ans. Son esprit américanisé avait eu du mal à encaisser le choc de la nouvelle. Imaginer donc sa réaction en voyant le bout de chou qu’avait pondu sa soeur un an auparavant. Encore ! Il se demandait si les femmes Woody connaissaient jamais la ménopause. Cependant, ce qui l’inquiétait le plus, c’était que toutes ces nouveautés ne le rajeunissaient pas. Il approchait de la cinquantaine et se voyait déjà en train de tenir une canne en attendant que Dieu ne le rappelle à lui. Que Dieu le rappelle à lui ? D’où il sortait ça encore ?

« Qu’est-ce que t’es vieille ! » Lança-t-il en la regardant d’un air choqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Nothing else than the brotherhood (r.) Empty
MessageSujet: Re: Nothing else than the brotherhood (r.)   Nothing else than the brotherhood (r.) EmptyMar 4 Aoû - 21:11

    S'il y avait bien un endroit que la jeune femme chérissait plus que tout et ce, depuis sa plus tendre enfance - en dehors du manoir - c'était bien évidemment le glacier de Brindley Place, où son frère Grayson avait pris l'habitude de l'emmener. A cette époque, ils s'entendaient plus que bien et aujourd'hui encore, leur relation est toujours aussi intacte. Bien que Grace lui reproche de s'être volontairement éloigné de ses enfants, d'avoir fui ses responsabilités de père. Autrement, quand ils sont ensemble, ils ont pour habitude de venir dans ces lieux et souvent, ils retombent en enfance.Ce jour-ci ne dérogerait pas à règle. En effet, ils s'étaient donné rendez-vous chez le glacier qu'ils appréciaient tant: Gio. Grace avait évidemment accepté le rendez-vous. Il était son frère, ils avaient mutuellement besoin l'un de l'autre et il était le premier vers qui elle se tournait quand elle voulait confier son chagrin à quelqu'un. Il savait l'écouter et la réconforter comme jamais personne ne l'avait fait. Et puis cela lui permettait de fuir son quotidien qui, depuis quelque temps, devenait banal et chaotique. Puis, elle savait aussi bien que lui qu'il avait besoin du soutien et des conseils de sa jeune sœur. Mais surtout de quelqu'un pour lui remonter les bretelles sur son manque de responsabilité avec ses enfants, son éloignement soudain et son changement de comportement.

    Elle n'était apparemment pas la seule à adorer ces glaces, puisqu'elle vit Grayson en avaler une énorme cuillère. Elle laissa alors échapper un rire bref avant de répliquer. « Je suis tout à fait d'accord, mais évites de t'étouffer. Je ne voudrais pas te perdre à cause d'une simple glace. On dirait un gamin, comme si tu n'en avais jamais mangé auparavant. » Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de Grace qui contemplait son frère, amusée. Il faut dire que les années et les nombreux événements douloureux qui s'en suivirent - la trahison et la mort de deux êtres chers - avait réussi à faire de lui un tout autre homme. Avec elle, il était pourtant le même, mais elle voyait bien qu'au fond, il souffrait. Il n'y avait qu'à observer la relation qu'il entretenait avec ses deux enfants. On ne peut pas dire que Grace soit très douée non plus, et pour cette raison, on pouvait dire qu'ils n'étaient pas si différents. Elle se souvint encore du temps où il veillait sur elle, puis il avait perdu sa femme et depuis ce jour, elle avait eu l'impression que leurs rôles s'étaient inversés et ce fût à son tour de veiller sur cet homme. Son frère.

    Ce n'est que quand il lui demanda l'état de sa petite fille que Grace sortit de ses pensées. Personne ne savait que Lyle était en fait la fille d'Erling. Pas même Grayson. Et cela lui faisait du mal, elle n'arrivait pas à lui mentir, mais elle se disait que c'était peut-être pour une bonne cause. Tout cela, elle le faisait pour sa fille. « Uh, elle se porte bien. Très bien même. Elle sourit et détourna le regard afin d'observer les gens autour. Puis la remarque de Grayson la fit bien rire. Il est vrai qu'elle commençait à se faire vieille, mais qu'est-ce qu'elle pouvait donc bien dire de lui alors ? « Je t'interdis! Ce n'est pas là une manière de parler à une femme. Et surtout pas à sa sœur. Et dis-moi, si je suis vieille, qu'est-ce que t'es toi ? » Elle lui donna une légère tape sur l'épaule et sourit de plus belle. Elle appréciait énormément sa compagnie, c'était indéniable. « Je suis vexée. » Elle fit semblant de faire la moue et une grimace se dessina légèrement sur son visage. « Mais je connais un moyen pour toi de te rattraper. »
Revenir en haut Aller en bas
Grayson Woody
GRAYlet the traffic policemen wear black cotton gloves
Grayson Woody

COPYRIGHT : (C) Woody Pepper (AKA Happy Meal)
MOOD THEME : Hungry.
GOLD COCOON : //
DAMN JOB : //

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

Nothing else than the brotherhood (r.) Empty
MessageSujet: Re: Nothing else than the brotherhood (r.)   Nothing else than the brotherhood (r.) EmptyMar 4 Aoû - 21:53

Grace, toujours la même. Elle réprima un rire, un si beau rire, pour lui prodiguer un conseil. Il haussa les épaules et après s’être mit en position de salut militaire, il lui répliqua d’un ton ferme. « Madame, oui, Madame ! » Il éclata de rire devant son regard choqué. Puis, pour simple réponse, il avala une nouvelle bouchée de sa glace. Une grimace se forma au coin de ses lèvres. Il voyait déjà Grace s’exclamer fièrement qu’elle avait raison : le froid de glace paralysait le moindre de ses muscles faciaux. Il ferma avec conviction ses paupières comme si ce simple geste ferait disparaître plus vite la douleur… qui s’envola au bout de quelques secondes. Il lui jeta un regard en biais qui paraissait très clair pour Grace mais qui était pourtant indescriptible pour autrui : ‘Tu as intérêt à garder tes réflexions pour toi si tu ne veux pas finir au fond de la fontaine !’

Paisiblement, il observa le profil de sa jeune sœur. Il lui semblait que ses traits délicats contrastaient affreusement avec la dureté et l’ai bourru que lui donnait les siens. Pourtant, dans la forme du visage, on retrouvait un trait significatif qu’héritaient les Woody. Ses enfants étaient également héritiers de ces gênes spécifiques. Inévitablement, la pensée de ses enfants le ramena au souvenir de sa femme, Janice. Son cœur se serra à son image angélique qui se formait devant ses yeux, ses paupières temporairement transformées en écran de visionnage. Plus rien n’existait autour de lui. Un jour, alors que Grace était encore envie, il se rappelait s’être rendu chez sa sœur, une heure avant que sa femme ne rentre. Il avait réussit à s’échapper de l’enfer du commissariat londonien pour deux petites heures et c’est en quelques minutes qu’il apparut sur le seuil de la porte des Woody-Swansson pour convaincre sa sœur d’effectuer une mission de plus haute importance ! Elle devait emmener sa femme le lendemain dans une petite source thermale à cinquante kilomètres de Londres. Il avait prévu de mettre les petits chez leur mère et pour la convaincre définitivement, il lui avait également offert un week-end relaxation. Les deux femmes qu’il aimait le plus au monde allaient profiter d’un week-end de détente, sans hurlements. Sans rien.


« Tant mieux ! » Lança-t-il sans la moindre passion. Il se secoua pour montrer à nouveau de l’enthousiasme. Il s’excusa brièvement et la félicita une fois de plus pour son bébé. Cela faisait la énième fois qu’il le faisait depuis la naissance de Lyle. C’était pourtant bizarre, il avait l’impression qu’elle n’était pas pleinement heureuse… enfin, il voulait dire que Grace avait réagit autrement à la naissance d’Erling et de ‘Kiki’. Il mit à sourire de bon cœur lorsqu’elle lui retourna sa réflexion : « Je suis un squelette ! » Lança-t-il alors qu’elle lui donnait une nouvelle tape sur l’épaule. Il se mit à geindre. « AÏEUUUUH ! Vous avez vu ça, Madame ? » Demanda-t-il en se tournant vers une petite vieille qui s’asseyait près d’eux. « Elle me bat ! » Outrée, la petite vieille se leva et s’en alla en maugréant. Il l’observa partir, les yeux grands comme des soucoupes. « Quoi ? Qu’est-ce que j’ai fait encore ? » Demanda-t-il en se retournant vers Grace.

« Non ! Je suis désolé, tu es ma sœur, j’ai le droit de faire ce que je veux de toi. M’en fiche de l’éthique, si j’ai envie de te traiter de vieille et bah… bah… » Il se retrouva con, là. « Je le fais, na ! » Lança-t-il en lui tirant la langue et en avalant une nouvelle bouchée de sa glace. Il écouta sa pré-requête et lança vers elle un regard apeuré. « Quoi ? Tu ne vas tout de même pas me demander de me mettre en caleçon et de courir autour de la fontaine dix fois, comme quand on était p’tits… si ? » Il se mit à retenir sa respiration, se préparant au pire et surtout, préparant sa mort par asphyxie avant que sa sœur n’ait le temps de profiter de son petit caprice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Nothing else than the brotherhood (r.) Empty
MessageSujet: Re: Nothing else than the brotherhood (r.)   Nothing else than the brotherhood (r.) EmptyMer 5 Aoû - 23:46

    « T'es incroyable. » dit-elle en l'observant déglutir difficilement. Il était pire encore qu'un gosse de six ans devant sa coupe de glace. En le regardant du coin de l'œil agir ainsi, elle avait aussi, quant à elle, l'impression de redevenir Grace Woody, la petit Gracie qui ne pouvait pas se passer une seconde de la compagnie de Grayson. Elle sourit une nouvelle fois quand elle déchiffra ce regard qui en disait long sur ses intentions. Elle savait qu'il serait parfaitement capable de mettre ses 'menaces' à exécuter, mais il ne paierait rien pour attendre. « Je sais que tu détestes ça, mais tu ne pouras pas dire que je ne te l'avais pas dit. La prochaine fois au moins, tu daigneras peut-être écouter ta jeune sœur. » Mais elle savait également qu'il ne supportait pas le fait que Grace ait toujours raison et ait sans cesse le besoin et le devoir de le lui faire savoir.

    Elle avait toujours un peu de mal à parler de Lyle. C'est vrai que c'était différent cette fois-ci. Il ne s'agissait pas réellement de sa fille, mais de sa petite-fille et c'est également vrai qu'elle ne présentait actuellement pas le même enthousiasme qu'à la naissance de ses jumeaux. Ses proches devaient certainement l'avoir remarqué même s'il ne disait rien. Surtout Grayson puisqu'il la connaissait mieux que quiconque et il savait quand elle mentait ou quand elle lui disait la vérité. Enfin sa réaction la fit de nouveau sursauter. Elle continua à rire, encore et encore. Pour être un squelette, il l'était quand même un peu. « Bah alors Gray', tu ne te nourris plus ? J'espère que tes gosses ont quelque chose à se mettre sous la dent au moins. Elle savait que parler des enfants avec Grayson, ça n'était pas toujours bon, mais elle était décidée à ressouder cette famille, d'une façon ou d'une autre. Chaque enfant a besoin d'une personne sur laquelle s'appuyer, une personne de confiance et Paisley et Reece avaient, en ce moment-même, énormément besoin de leur paternel. Elle détourna le regard vers la vieille dame qu'il avait alors interpellé et qui avait décampé en deux temps trois mouvements. « Des enfantillages. Solidarité féminine mon pote. C'est bien ça qu'ils disent, non ? Ah les jeunes et leur langage incompréhensible. Enfin. »

    Ce qu'il pouvait la faire rire toutefois. « Ce n'est pas une raison valable et ta si jolie grimace non plus. » Le regard qu'il lui lança à cette intervalle et la réplique qui s'en suivit la laissèrent hilare. Il lui rappella l'un de ses jours où il avait été contraint de faire le tour du bassin en sous-vêtements. C'était comme des défis qu'ils se lançaient étant petits et aucun d'eux ne refusait de se prêter au jeu. « Ce n'est pas vraiment ce à quoi je pensais. J'étais loin de penser à ça, mais maintenant que tu le dis, c'ets vrai que ça pourrait être amusant comme tout. » Il était loin de s'imaginer que la seule chose qu'elle voulait lui demander en fait était sa glace. Comme elle avait pris pour habitude étant enfant de piquer une crise et de piquer la glace de son frère, terminant la sienne en deux secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Grayson Woody
GRAYlet the traffic policemen wear black cotton gloves
Grayson Woody

COPYRIGHT : (C) Woody Pepper (AKA Happy Meal)
MOOD THEME : Hungry.
GOLD COCOON : //
DAMN JOB : //

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

Nothing else than the brotherhood (r.) Empty
MessageSujet: Re: Nothing else than the brotherhood (r.)   Nothing else than the brotherhood (r.) EmptyJeu 6 Aoû - 14:32

Grayson ne pouvait s’empêcher de lever les yeux au ciel à la moindre de ses répliques. Des fois, il se demandait si ce n’était pas Grace qui n’était pas née avant lui vu le nombre de réprimandes qu’elle ne cessait de lui faire. Quelques fois, il avait encore l’impression d’être un gosse… Il haussa les épaules lorsqu’elle lui fit remarquer qu’il avait perdu du poids. Peut-être mais en tout cas, il n’était pas réellement squelettique. Il gardait sa carrure, sa masse impressionnante de muscles prouvaient encore son passage à l’armée avant d’avoir intégrer les rangs de la police anglaise. Il haussa les épaules et soupira. « Oui. Ils ont toujours de quoi se nourrir. C’est simple : ils ont de l’argent de poche pour aller se gaver de toutes ces horreurs au MacDo’ ! » Lança-t-il avec une grimace de dégoût, une note amusée dans la voix, en espérant ainsi que sa sœur ne continuerait pas sur cette lancée. A chacune de leur conversation, il faisait l point sur sa vie familiale. C’était le chaos total, la mouise la plus noire qu’il puisse existée en fait.

« Solidarité féminine ? Tu parles ! Je vais t’en mettre pleins la vue ! J’ai refusé d’emmener le chien d’une voisine par pure solidarité masculine : elle voulait le castrer. » Cet épisode marquant avait été un choc pour le pauvre Grayson qui ne s’imaginait pas subir un tel acte de vandalisme s’il avait été un chien. Et puis, la voisine en question était beaucoup plus jeune que lui, n’avait pas de chien, celui de sa sœur en fait, et cherchait par tous les moyens d’obtenir un rendez-vous avec lui. Quelques fois, il se demandait s’il avait le droit de porter plainte contre elle et de demander une injonction du tribunal. Il s’était résigné à la faire lors l’un de ses meilleurs amis du travail lui avait fait remarquer qu’elle était magnifique et qu’on l’enfermerait pour manquement au devoir masculin de drague.

En remarquant le regard de sa sœur et sa remarque sur le souvenir déplaisant, il jeta un dernier coup d’œil à sa glace… Il fit mine de la lui offrir mais alors qu’elle approchait sa main pour la lui prendre, il l’avala en une seule bouchée avec un sourire d’innocent. Il savait qu’elle fulminerait et lui ferait remarquer à quel point il était égoïste. Il le savait. Aucun doute là-dessus. Et puis, il adorait l’emmerder franchement. Quand ils étaient gosse, il avalait également la glace de sa sœur en faisant ensuite mine qu’il avait crût que c’était également la sienne avant d’aller lui en racheter une.
« Tu veux pas non plus deux balles et un malabar, dis-moi ? » Rétorqua-t-il en fronçant les sourcils avec un air tout à fait sérieux. Mais le mot sérieux faisait défaut à ce moment avec Grayson Woody. Il n’était pas plus sérieux que si on lui avait annoncé qu’il était né dans un chou et Grace dans une rose.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Nothing else than the brotherhood (r.) Empty
MessageSujet: Re: Nothing else than the brotherhood (r.)   Nothing else than the brotherhood (r.) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nothing else than the brotherhood (r.)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: BIRMINGHAM CENTER :: ♦ BRINDLEY PLACE-
Sauter vers: