AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 help! » ft. Akira

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas J. Rockfeller

Nicolas J. Rockfeller

COPYRIGHT : © sunny
MOOD THEME : let's rock, babe.
GOLD COCOON : chad road, n°37.
DAMN JOB : Serveur, momentanément.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

help!  » ft. Akira Empty
MessageSujet: help! » ft. Akira   help!  » ft. Akira EmptyDim 16 Aoû - 23:31

    6:20pm, BRINDLEY PLACE Assis à l’arrêt d'un bus, penché en avant, Nicolas constatait, avec une certaine curiosité, la placidité de la rue qu'il occupait. Un silence religieux s’accordait au calme imperturbable de ces lieux, bien différent d’un Summer Row peuplé, ou encore, d’une Hurst Street à l’ambiance électrique. Évidemment, ce n’était pas désert, mais les passants semblaient tous être emplis de quiétude, en avançant nonchalamment le long des maisons.

    Le jeune homme, d'habitude, appréciait beaucoup ce genre d'atmosphère, mais ces temps-ci, sa vie semblait tellement .. nerveuse et changeante qu'une telle tranquillité lui semblait bien étrange, et, bizarrement, il se sentait comme perdu dans un endroit qu'il ne connaissait pas. Ce qui, finalement, n'était pas si absurde que ça, en sachant que l'américain n'était à Birmingham que depuis quelques semaines, et qu'il n'avait pas réellement eu l'occasion ni l'idée de visiter cette ville. Il était toujours occupé, que ce soit à travailler, à arpenter sans les voir les rues à la recherche d'un endroit où se produire en tant que musicien ou encore à simplement rester chez lui, et les jours où il sortait sans n'avoir rien à faire, comme aujourd'hui, étaient particulièrement rares.

    N'allez pas croire pour autant qu'il s'agissait d'un garçon toujours stressé, croché à sa montre ou à son agenda, comme il est de plus en plus prisé de s'afficher, mais simplement, ses journées étaient trop courtes pour qu'il puisse réaliser ce qu'il voudrait, en plus de ce qu'il est obligé de faire. Enfin, bref, Nick se redressa et glissa sa main dans la poche de son blouson pour en sortir un paquet de cigarettes. Il en extirpa l'une d'elles et la glissa entre ses lèvres, tandis que son autre main s'affairait à chercher de quoi l'allumer. En vain, ce dont il s'aperçut péniblement, quelques minutes et vidages de poche plus tard. Un soupir s'échappa d'entre ses lèvres, dont il ôta la cigarette, et, en désespoir de cause, il tourna la tête vers son voisin, à qui il n'avait pas porté la moindre attention. Sa voisine, en l'occurence, si le fossile en robe d'une couleur douteuse et fortement accroché à son sac à main pas vraiment assorti était bien, jadis, une femme.

    « Excusez-moi, est-ce que vous aur… »
    « Laissez-moi tranquille, voleur ! »

    Le sourire poli qui s'était peint sur ses traits ne mit pas plus de deux secondes à laisser sa place à un air stupéfait, tandis que la vieille dame serrait contre elle encore plus fort son sac. Nick, surpris par son attitude, ne fit même pas attention à la personne qui venait de les rejoindre, sous l'abri du bus, et il lui fallut plusieurs secondes pour reprendre ses esprits. Lorsque ce fut le cas, le jeune américain fronça les sourcils en reportant son regard alors égaré sur la grand-mère psychotique.

    « Mais je voulais juste vous ... »
    « Oh, je sais très bien que vous voulez mon sac, sale petit vaurien ! »
    « Bien sûr que non, je... »
    « Il y a un problème, ici ? »

    Si Nicolas, allergique aux coupages de paroles, n'avait pas eu la chance (?) de se rendre compte que l'intervenant faisait partie de la police, il l'aurait, sans aucun doute, remercié d'une réplique cinglante, mais heureusement il avait reconnu à temps l'uniforme de l'homme qui se trouvait à présent devant l'arrêt de bus.

    « Cette vermine essaye de me dérober mon sac, monsieur. »

    La vieille dame se leva à une vitesse qui étonna un instant le jeune Rockfeller, puis, il l'imita, mais non pas pour se rendre au côté du flic comme elle, mais plutôt pour se saisir de son bras pour la garder vers lui. Hmm, mauvaise idée.

    « AAH! »
    « Lâchez la dame, tout de suite !»
    « Non mais attendez, c'est un malentendu ! »
    « C'est ça, c'est toujours un malentendu...»

    Nick fronça les sourcils, se rendant subitement compte que le flic ne semblait pas vraiment enclin à se rendre compte que la vieille était complètement cinglée. Il préféra, par conséquent, lâcher sans plus attendre le bras de l'octogénaire. Alors, à cet instant, il se rappela de la personne qui était arrivée à l'arrêt, justement durant ce "malentendu".

    « Eh, je suis sérieux ! Vous n'avez qu'à le demander à... »

    L'américain tourna la tête vers la personne en question, et, soudain, les anges de son esprit, qui s'apprêtaient à lancer leur "Alléluia" glorieusement, moururent, étouffés dans d'horrible souffrance, entraînant avec eux tous ses espoirs : Nick devinait aisément que ce garçon, soi-disant musicien, dont il ignorait même le nom mais qu'il méprisait tout de même au plus haut point, n'aurait aucun mal à soutenir la version de la vieille Cruella.

    « ... lui. »

    Long soupir. Qui a dit qu'il fallait se méfier de l'eau qui dort, ou, en l'occurence, de la rue qui dort ?

Revenir en haut Aller en bas
Akira L. Silver
I don't want be the new Peter... I'am Aki... just Aki
Akira L. Silver

COPYRIGHT : Dust
MOOD THEME : a voir
GOLD COCOON : a voir
DAMN JOB : a voir

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

help!  » ft. Akira Empty
MessageSujet: Re: help! » ft. Akira   help!  » ft. Akira EmptyLun 17 Aoû - 18:15

    Il était 5 heures du matin lorsqu'Akira se sentit violement tiré des bras de Morphée où il était tranquillement installé pour se réveiller...seul dans son lit.Admettons alors qu'il ai retiré son Simba contre lequel il était bien serré, non non nous ne parlons pas d'un chat, mais bien d'un lion en peluche tiré des dessins animés Walt Disney.Ayant déjà subi cette épreuve incroyable que représentait pour lui le réveil, il abattit sa main sur le réveil pour le faire taire, histoire de ne pas devoir chipoter à chercher le bon bouton.Qu'est-ce qu'il avait à faire aujourd'hui?...Déjà se lever...ça pourrait être une bonne idée.Se tirant donc de son sommeil à coup de Simba piqueur, le jeune homme homme alla se réveiller totalement, non pas par une tasse de café comme il avait pour habitude de le faire, mais bien par une bonne douche bien froide...ensuite il verrait ce qu'il avait à faire du reste de sa journée...

    Il était seulement six heure vingt qu'Akira, la guitare sur le dos, entreprit de se rendre à l'endroit où il avait l'assurance de se produire ce soir là...enfin, l'assurance si le type de l'autre fois ne ramenait pas sa fraise.Akira avait déjà signé pour ce soir alors ils ne pouvaient pas le remplacer, une chance.Il était donc parti vers l'arrêt du bus et y était arrivé environ dix minutes plus tard.Il avait alors remarqué le type de l'autre fois, levant les yeux au ciel, se faisant en même temps le plus discret possible, le jeune nippon essaya de faire comme si il n'était pas là, ce qui aurait été magnifique, c'est qu'il réussisse...

    Son attention fut néamoins attiré par ce qu'il se passait sur la rue visiblement son ennemi tout récent avait beaucoup de mal à se faire des amis...comme lui en fait, il s'était donc surprit à remarquer ce point commun.Il écoutait, à moitié, de toute façon il n'avait pu suivre que la moitié de sa scène, la conversation qui se faisait, un voleur ce gars là?Non quand même pas, il n'en avait pas réellement l'air, c'était cette vieille peau qui devait plutôt être dérangée...Enfin, c'était l'avis du jeune bouclé.Il soupira un instant, trouvant ces deux personnes totalement dénuées d'intelligence avant de reporter son attention sur le trottoir d'en face.

    Voilà ensuite ce cher agent de police qui arrivait et, du moins c'était ce qu'esperait notre ami, allait remettre un peu d'ordre dans ce foutoir royal.Mais non, visiblement monsieur le guitariste meilleur que lui, notre brun ne connaissant pas son nom, en remettait une couche et désormais pointait son gros doigt d'américain dans la direction d'Akira.Le policier venait alors vers lui et le regardait avec un air sévère qui lui déplaisait plutôt bien.

    « Eh vous, approchez, est-ce vrai ce qu'il raconte? »

    Ce dernier, refusant catégoriquement d'être pris à témoin par ce type très spécial, remercia le ciel de lui avoir permis d'apprendre à parler sa langue maternelle à la perfection.C'est donc avec son accent japonais que le jeune homme s'adressa au policier avec l'air désolé et très innocent qu'il avait toujours, tout en faisant au préalable une petite courbette bien japonaise.

    « Sumimasen, kono go hanasemasen... »(normalement cela signifie :" désolé, je ne sais pas parler cette langue)

    Si il avait dit "sorry, I can't speak english', il y aurait eu un doute, tout ce qu'il restait à présent à esperer, c'était que le policier n'avait aucune maitrise du japonais, cela l'aurait en fait bien aidé,...Surtout dans ce genre de situation.Bon, d'accord il avait menti, mais ce n'était qu'un petit mensonge de rien du tout et puis, ce n'était pas la mort, ce n'était pas comme si il n'avait pas dit une seule chose vraie dans cette conversation.De plus, son physique lui donnait la chance de pouvoir mentir ainsi, comme il était nouveau en ville, il n'avait encore jamais eu de problème avec les policiers ou autres personnes du genre donc, il n'avait pas de problème avec le fait de passer pour un touriste en vadrouille et cela même avec son instrument sur le dos.
Revenir en haut Aller en bas
 
help! » ft. Akira
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: BIRMINGHAM CENTER :: ♦ BRINDLEY PLACE-
Sauter vers: