AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 HOPE to DIE. com

Aller en bas 
AuteurMessage
Alec Wickham

Alec Wickham

COPYRIGHT : Lovely Day
MOOD THEME : Nasty boy
GOLD COCOON : wait
DAMN JOB : wait

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyJeu 27 Aoû - 1:15

    IIDENTITE.

    ▬ Noms : Je ne suis ni déscendant d'une illustre famille de gens dont la richesse et les principes sont les atouts nécessaires, ni même d'une piètre et sans importance filiation de personnes pauvres et misérables, je suis un Wickham, et j'ajouterais - dans le sens où si je le faisais pas, ma phrase ne voudrait plus rien dire - que je me balance des convictions d'autrui, des préjugés et autres degrès d'importance accordé à une personne selon son nom.
    ▬ Prénoms : Il fallait de toute évidence et contre toute éventualité, parmis les possibilités illimitées existantes, que je me tape un genre de semi-prénom. Je n'en connais pas l'exacte raison, ma mère était elle trop épuisée pour dire "Alexandre" ou encore "Alexis" ? Allez savoir, au jeu des devinettes, je serais perdant. Appellez-moi Alec.
    ▬ Date de naissance (âge) : Je suis né le 03 Février 1986, si l'on en croit la logique, je compte à mon actif vingt-trois belles années. J'utilise l'adjectif de la beauté mais comprenez-moi bien, tout est relatif. A 18h18, pour être précis, et pour info, j'étais un énooooorme bébé.
    ▬ Lieu de naissance : Je suis né ici, à Birmingham, en Angleterre, communément à l'intégralité de ma famille si petite soit-elle. Avec mon frère, nos parents, notre lot de problèmes et notre grande gueule.
    ▬ Nationalité : Anglaise.
    ▬ Groupe : Habitants.


    IIHABITUDES.


    ▬ La première chose que vous faites le matin : Serais-je resté un adolescent insouciant, détaché, inconscient et négligent, que je vous aurez dit que jamais je ne voyais passer un matin. Cependant les choses étant ce qu’elles sont, et les obligations étant plus que jamais instaurées dans la vie que je mène, je dirais que lorsque je m’éveille, la première chose que je fais est de me nourrir de souvenirs. Etrange formulation que voilà et pourtant je ne saurais quoi vous dire d’autre, puisque ce que vous voulez entendre ce n’est pas : « Je tombe de mon lit et me mange les dents dans ma table de chevet ». Du moins je l’espère, auquel cas vous seriez grandement déçu. Je repense à des choses, à quelques voyages qu’avec mon frère j’avais entrepris de faire à l’autre bout du jardin ou de l’autre côté de la route, à ces camions colorés dont les noms inscrit dessus nous faisaient marrer. Au jour où j’avais dis à ma mère que je voulais être clochard un jour et à toutes ces choses qui me rappelle que la vie est sacrée et que chaque instant a son prix.
    ▬ Le contenu de votre sac à main (F) / porte-feuille (M) : Dans mon portefeuille se trouve de l’argent, sans nul doute. Ainsi qu’une carte universitaire qui prouve contre mon gré qu’auparavant j’avais joué quelques temps dans une équipe de football –universitaire, justement- et qui du même coup annonçait que j’étais en train de rallier une nouvelle génération foutue à petit pas. Il s’y trouve aussi une espèce de petit médaillon très laid que je garde et que j’aime justement parce qu’elle est laide, juste au dessus d’une photo de Dostoïevski. Vous savez, celui qui met des journaux dans ses chaussures…
    ▬ Ce qui se cache sous votre lit : Sous mon lit, ou sous mon matelas ? La nuance se trouve belle est bien là. Je serais d’avis de vous faire deviner, dans le sens où si vous ne trouvez pas de réponse, pour moi, ça en sera une. De plus, si j’avouais ce qui ce cache sous le deuxième, ce serait le comble de l’inélégance, mais vous ne pourrez pas dire que ces quelques paroles de vous ont pas rendus tour à tour curieux, suspicieux, facétieux ou encore perspicace. Mais ce que vous ignorez fait de vous des imbéciles. Mais justement vous l’ignorez, dans ce cas mieux vaut sans doute que je ne m’étende pas plus que de raison et me mette enfin à répondre avec toute ma sincérité. De plus, je préfère les reproches aux compliments alors grand bien vous en fasse, sous mon lit se trouve une boite remplie de vieilles photos et sous mon matelas se trouvent les vestiges d’anciens magasines porno. Histoire d’être clair, j’annexerai que je suis prisonnier de mon tempérament et de ma constellation figée de défauts, ce pourquoi il est superflu de croire qu’en me faisant la morale vous me débarrasserez de moi-même.
    ▬ Ce qui vous séduit chez l'autre : L’autre. Je vais vous le dire, après tout qu’y a-t-il à perdre à être sincère et spontané ? Rien ne me séduit réellement, j’apprécie que l’autre s’écrase. Je n’ai jamais recherché à avoir un but dans une vie commune, je n’ai même pas recherché de vie commune, ce pourquoi les qualités principales m’importent peu, seule les premières impressions compte, si je me permets de vous dire qu’elles ne restent pas plus d’une nuit ou deux. Elles le savent directement d’ailleurs, j’aime que tout soit limpide, je suis quelqu’un de léger, je ne cherche pas à me faire d’amis, je ne prends pas soin de ceux que j’ai, je n’ai pas foi dans ce que pourrais m’apporter une relation de couple. Mais je pense qu’il est possible que je trouve quelqu’un qui me fera changer de point de vue, encore faut-il qu’elle existe, mais je me souviens qu’étant plus jeune une douleur me transperçait le cœur chaque fois que je voyais une fille qui me plaisait prendre une direction toute autre que la mienne sur cette putain de la planète trop vaste, ce qui me fait dire qu’il y a de l’espoir. Malheureusement je n’ai à vous offrir que ma propre confusion.
    ▬ Ce qui vous rend hystérique : Ce qui me rend hystérique c’est les conversations à propos de Dieu. Dans des moments comme ça je me taille sans dire un mot, j’en ai trop chié. Avec mon frère nous avons reçu une éducation qui se voulait religieuse tandis que ma mère se complaisait dans l’idée qu’elle était une sainte et que jamais elle n’avait fait d’erreur de jugement. Dieu existe, sans aucun scrupule. Nous avions du goût pour trop de chose et il était foncièrement impossible que nous la suivions dans ses délires, nous courrions d’un point à un autre jusqu’à ce que l’on se casse la figure, et nous faisions semblant d’être respectueux tandis qu’en secret nous ridiculisions ses croyances et ses mœurs chrétiennes. Je met un point d’honneur à ne pas me souvenir de ces choses là, parce que personne ne m’écoute de là-haut, je m’en doute.


    IIIRELATIONS.
    Un minimum de dix lignes est demandé pour l'ensemble de ces deux questions.

    ▬ Avec votre famille : Qu’est-ce qui m’a valu un tel préjudice ? J’aurais voulu en comprendre la raison, l’éluder, parce que les mères n’avouent jamais qu’elles font des préférences parmis leurs enfants. Sans doute que l’harmonie dans laquelle nous étions lui avait fait confondre ses deux fils en un seul, je ne sais pas. J’ai quelques hypothèses bien sûr, puisque déjà enfant, je ne me laissais jamais attraper, ni par la main, ni pour le cou, ou quoi que ce soit. Je ne me laissais pas enlacer, et elle n’a jamais obtenu de moi que je la rassure. C’est une femme dont je n’arrive vraisemblablement pas à comprendre le fonctionnement, et je la trouve prétencieuse, dans toutes ses paroles, ses actions. Auparavant, elle ne supportait pas que nous proférions d’insulte tandis qu’elle apostrophiait notre père d’un sobriquet tellement charmant que je n’aurais pas pour deux sous l’audace de retranscrire. Je ne m’en était pas tout de suite rendu compte mais beaucoup d’évênements me font dire qu’elle n’était pas toute nette. Peut-être même qu’elle buvait en cachette, nous étions une famille aux multiples secrets. Elle nous obligais à dire la prière à table alors qu’elle n’en connaissais pas elle-même les paroles, nous forçaient à en faire juste avant de nous coucher, et je la soupçonne aujourd’hui de nous avoir donner cette éducation simplement pour sauver les apparences. C’était une erreur, je suis maintenant sur le pic de la vilenie, le drapeau de la rage à la main. Tout ça pour dire que je ne m’entend pas bien avec elle, et que le fait qu’elle se soit mise à pleurer l’autre jour à la simple évocation de Lowell n’arrange véritablement pas les choses. Notre paternel n’est en aucun cas plus exemplaire, si j’en juge par rapport à son vocabulaire très limité et à son seul et unique loisir qui est plus encore une passion ; la chasse. Croyez-le ou non, je m’imagine qu’il se sentait parfaitement invulnérable, armé de son fusil, si bien qu’il avait même finit par dormir avec, tel la peluche tenue dans les bras des plus jeunes enfants. Il ne nous parlait qu’en de rares occasions à vrai dire, et avait une mémoire si défaillante qu’il en oublait régulièrement la date de nos anniversaires respectifs. A un moment donné, je pense qu’il avait oublié jusqu’à la notion même de famille, dans le sens ou je le soupçonnais d’en avoir plusieurs à la fois. Si ça ce trouve, Lowell et moi avons pleins de frères et sœurs partout dans le monde sans en avoir la moindre idée, ô chouette perspective. Il m’avait d’ailleurs avoué un jour avoir prit la main de ma mère dans la sienne en s’endormant – à moi, parce que j’étais l’ainé, de toute évidence- qu’il l’avait sérrée, et qu’il avait cru comprendre qu’elle avait prit ça pour une complicité tandis qu’il jugeait ce geste parfaitement anodin et même emplis de sa pitié pour elle. Je me suis mis à le détester à partir de ce jour. Alors non, mes relations avec ma famille ne sont pas géniales. Si j’y réfléchis posément, mon frère est le seul membre encore capable d’attirer mon attention.
    ▬ Avec vos voisins : Globalement, je dirais que nous entretenons des rapports très cordiaux avec tout nos voisins de droite. Première maison, l’amie d’enfance de mon frère ; elle ne s’impose pas trop et étant donné que je la connais également depuis un nombre d’années que je n’ai pas calculé, je ne dénigre pas sa présence, et ne proteste pas dès qu’elle passe le pas de la porte. Ce que j’aurais fais en temps normal s’il s’agissait d’une autre personne dans le sens où parfois elle entre sans même sonner, mais d’après ce que j’ai cru comprendre, mademoiselle a la permission officielle. Juste à côté de sa maison réside des gens que personnellement, je n’ai pas vu une seule fois ; je me les imagine vieux et désséchés, prostrés devant la télévision depuis des lustres à regarder 30 millions d’amis, leur émission favorite, selon toute vraisemblance. La dernière maison de droite que je peux regarder paisiblement de ma fenêtre sans me faire voir habrite un couple trop heureux pour moi que jamais, ô grand jamais je ne parviendrais à comprendre. Ils ont des enfants, bordel de Dieu ! Enfin, ce n’est qu’une question d’idée et d’opinion. Passons au côté gauche, il me semble qu’il s’y trouve une fille que l’on regarde de temps à autre mais à qui on ne parle pas, voici les aléas de la timidité, et qui nous connais bien savent que nous sommes éxtrèèèèèmement timides. Grosse blague. Juste à côté, maison que nous distinguons très mal, vit une ex de Lowell, que j’ai du expédier pour lui par téléphone. C’est en quelque sorte notre petit rituel, quand l’un ne veut plus d’une fille, l’autre la vire grâce aux merveilleux moyens de communication moderne dès qu’elles-même téléphone. Et puis, si je devais vous parler de la dernière maison vers la gauche, je ne répondrais plus de moi. Je pourrais cependant vous en dire deux mots ; Jusqu’à présent, je leur ai compté quarante-deux chiens différents.

    VSITUATION.

    ▬ Connaissez-vous les Woody et/ou les Franklin ? J’ai de nombreuses connaissances, allez savoir s’il s’agit de Franklin ou de Woody. Il me semble que ces familles là sont assez étendues et puis, je ne fais pas attention à ce genre de chose. Mon frère dit que les Woody ont une tringle à rideau coincée là où il faut pas, et que les Franklin sont soporifiques, je ne saurais quoi en dire, du coup. Je dirais qu’il existe sans doutes des membres de ces familles notées dans mon carnet d’adresse, mais que je ne fais pas distinction avec les autres, alors, dire que je connais l’un ou l’autre, c’est peut-être pas trop poussé. Aucun d’entre eux ne fait partie de ma famille en tout cas, et vice versa.
    ▬ Que pensez-vous de cette situation au Manoir ? Je ne m’y intéresse pas le moins du monde. Ca me concernerais à partir du moment où ils m’inviteraient à y vivre, mais je suis dans l’optique que jamais ce jour-là n’arrivera, donc bon, je les laisse dans leur galère et d’ailleurs, je n’émet même pas d’opinion. Ils ont cas faire comme tout le monde, vivre en harmonie et pas essayer de rallier les gens à la cause de tout un chacun, comme eux on a une vie, et même si la leur est partout dans les journaux, elle en est pas meilleure. Moi je ne m’y intéresse pas, je préfère encore lire la rubrique nécrologique ou les dernières frasques de Joe, le vieux mec qui traine près du parc et assume pleinement les rumeurs qui le disent être un obsédé sexuel dédoublé d’un pédophile.


    VIJOUEUR.

    ▬ Pseudo : Becks
    ▬ Âge : 18
    ▬ Avatar : Ashton Kutcher
    ▬ Commentaires : Pas tellement, de ce fait, je vais simplement rassembler quelques émoticones plaisants : HOPE to DIE. com 944892 HOPE to DIE. com 425459 HOPE to DIE. com 47189 HOPE to DIE. com 951375
    ▬ Code :
    Spoiler:
     


Dernière édition par Alec Wickham le Mer 2 Sep - 1:03, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cat Eveleigh
DAMN MISERY GOLD •• they told me that hope can drive a man insane
Cat Eveleigh

COPYRIGHT : avatar by baby gone • icons from LJ's (mattchbox/rahelcsy)
MOOD THEME : Lucky
GOLD COCOON : Coventry
DAMN JOB : Assistante PDG

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyJeu 27 Aoû - 1:49

GOD HOPE to DIE. com 270473 Ashton HOPE to DIE. com 186758 HOPE to DIE. com 692643 HOPE to DIE. com 148340
Bienvenue HOPE to DIE. com 506192

et puis j'exige un lien delamortquituetoutsursonpassage HOPE to DIE. com 956789 HOPE to DIE. com 328949 (même que je peux, je suis admin HOPE to DIE. com 851860 )

_________________
HOPE to DIE. com Neyjjc HOPE to DIE. com 264p6di
I'LL NEED A LITTLE MORE LUCK
THAN A LITTLE BIT

and everytime that i try i get tongue tied,
i need a little good luck to get me by.
i need a little more help than a little bit.
like the perfect one word no one's heard yet.
cause everytime that i try to get tongue tied
Revenir en haut Aller en bas
Alwena Hawkins
ECCENTRIC SOULBecause the world needs a little of madness.
Alwena Hawkins

COPYRIGHT : © PSEUDO&AVATAR ● psychozee ; ICONS ● unknown & iconlounge
MOOD THEME : curious.
GOLD COCOON : broad street, N°460 w/ arwenn.
DAMN JOB : teaching assistant.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyJeu 27 Aoû - 2:11

BIENVENUE HOPE to DIE. com 506192

_________________
    HOPE to DIE. com Aeoc35 HOPE to DIE. com Badge110
    I WANNA DO BAD THINGS WITH YOUWHEN A BLONDE BECAME A BRUNETTE TO MARK THE BEGINNING OF HER NEW LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
http://psychozee.livejournal.com/
Gloria Woody
A FLIGHTLESS BIRDevery moment spent with you is a moment i treasured
Gloria Woody

COPYRIGHT : ♦ My grumpy; wingofsilence
MOOD THEME : ♦ Lost
GOLD COCOON : ♦ Four seasons manor (E)
DAMN JOB : ♦ Evenementiel

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyJeu 27 Aoû - 11:54

BIENVENUUE.
Ashton HOPE to DIE. com 692643
Revenir en haut Aller en bas
Jenyfaël C. Caleeghan
So hold me close and say three words, like you used to do.
Jenyfaël C. Caleeghan

COPYRIGHT : (c) box&shock
MOOD THEME : uc
GOLD COCOON : uc.
DAMN JOB : journalist

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyJeu 27 Aoû - 12:32

    Bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Erling Woody-Swanson
THE DIRTY WEED ▬ Then, they call me hell, but that's not my name.
Erling Woody-Swanson

COPYRIGHT : AVATAR ♦ Dipsy Tea ; ICONS ♦ Bloomyicons LJ.
MOOD THEME : Smokin' HOT, baby.
GOLD COCOON : FOUR SEASONS MANOR ♦ South Wing #D2.
DAMN JOB : WHORE, ahah.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyJeu 27 Aoû - 12:41

Bienvenuuuue. HOPE to DIE. com 186758

_________________
    HOPE to DIE. com Rw54jc HOPE to DIE. com Kcareh
    PROTECT ME FROM WHAT I WANT (...)
    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
    IT SEEMED THE WORLD WAS DIVIDED
    INTO GOOD AND BAD PEOPLE. THE
    GOOD ONES SLEPT BETTER AT NIGHT,
    WHILE THE BAD ONES SEEMED TO
    ENJOY THE WAKING HOURS MUCH MORE.
Revenir en haut Aller en bas
http://keep-secrets.keuf.net
Alec Wickham

Alec Wickham

COPYRIGHT : Lovely Day
MOOD THEME : Nasty boy
GOLD COCOON : wait
DAMN JOB : wait

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyVen 28 Aoû - 1:20

Merci Smile et Cat, c'est sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
Evy Petit Fräser

Evy Petit Fräser

COPYRIGHT : ©Chlo' ou ©Mesp'
MOOD THEME : Good, always good !
GOLD COCOON : \o/
DAMN JOB : Antiquaire, ma passion. Réparer les meubles.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyVen 28 Aoû - 10:23

  • Je veuw un lien dès que tu as fini (a)

    BIENVENUUUE HOPE to DIE. com 506192
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Lowney
DIRTYyou ain't here to party.
Maddox Lowney

COPYRIGHT : Jane - johansson_icons @LJ
MOOD THEME : Scream, Cry, LOSE CONTROL-
GOLD COCOON : Chad Road, n°024.
DAMN JOB : Journaliste.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyVen 28 Aoû - 11:18

Ashton HOPE to DIE. com 29379
BIENVENUE I love you
Revenir en haut Aller en bas
Kaleigh McBride
Do you love me ? Follow me.
Kaleigh McBride

COPYRIGHT : C o ô
MOOD THEME : G O O D !
GOLD COCOON : U n k n o w ?
DAMN JOB : U n k n o w

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyVen 28 Aoû - 12:57

ASHTOOON, AMOUUUUR DE MAAAA VIIIEEEE HOPE to DIE. com 345569
- Pardon, je sors -
Bienvenue HOPE to DIE. com 692643
J'peux aussi avoir un lien, moiii ?
HOPE to DIE. com 846299
Revenir en haut Aller en bas
Alec Wickham

Alec Wickham

COPYRIGHT : Lovely Day
MOOD THEME : Nasty boy
GOLD COCOON : wait
DAMN JOB : wait

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyMer 2 Sep - 0:06

( Mes excuses pour la mochitude de ceci, mais avec ma chance, évidemment, tout n'entrait pas dans un seul poste.. )


IVANECDOTES.

« Ho, les gosses, vous avez entendu ce que dis vot’ mère, fini de jouer maintenant bande d’ingrats, c’est l’heure d’aller à l’Eglise. »
Cette réplique nous avait valu quelques paisibles ricanements. Nous étions encore bien jeunes et n’osions pas faire front face à l’autorité parentale, et acceptions donc –bien qu’avec une certaine exaspération-que notre mère nous peigne les cheveux de travers, nous les enduise de laque, et nous habille comme de petits enfants de cœur que nous n’étions pas. Elle-même, je dois l’avouer, faisait un putain d’effort pour paraître présentable, cependant, elle avait lâché l’idée d’emmener notre père avec nous dans les lieux saints, puisque justement, il n’avait rien… d’un saint. Nous non plus, certes, mais nous étions enfants, âgés de respectivement neuf et sept ans, et bien que la pourriture de notre âme se faisait déjà sentir, il fallut attendre encore quelques années pour que se révèle enfin notre goût pour la provocation. Donc, ce dimanche là Lowell et moi nous étions levés de bonne heure, puisque notre génitrice avait l’espoir de nous emmener à la messe, et dans le même cas, nous laver de nos péchés. Contre toute attente nous n’étions pas de cet avis et tandis qu’elle se préparait nous étions simplement sortit dans le jardin à la recherche d’une quelconque occupation un tant soit peu divertissante. L’expédition ne fut en premier lieu pas très fructueuse, et mis à part la cage ouverte de l’ami Chester qui gambadait sans doute à un autre endroit du jardin, quelques semaines avant qu’il ne meurt sans souffrance et finisse dans nos estomac. Autant dire ; rien de bien excitant. Nos ressources en termes de conneries personnalisées semblaient êtres passablement épuisées, disons qu’après avoir enduit la facade de la maison avec des boule de boue de notre conception et après avoir maltraités des escargots, nous étions penauds à la recherche de LA chose farfelue qui ferait momentanément oublier la messe à notre mère. Et Dieu savait qu’il était très compliqué de lui faire sortir ça de la tête.
« Alec, pourquoi, dis moi pourquoi aujourd’hui on n’espionne pas les voisines ? »
Lowell était tout petit mais déjà il m’étonnait, assurément. Il était mon digne frère et en tout cas, je faisais tout pour, même si aujourd’hui je ne lui en veux pas de suivre son propre chemin, après tout, je ne suis un modèle pour personne et tant mieux. Je m’éfforçais du haut de mon jeune âge de répondre sincèrement à cette question, même si moi-même je ne savais pas exactement pourquoi nous nous en empechions.
« Parce que c’est le jour du Seigneur, maman ne veut pas qu’on fasse de mauvaises choses le Dimanche, elle dit que le Dimanche, on demande pardon. »
« C’est une mauvaise chose ? »
Il semblait abasourdi. Pourquoi ?
« Je… crois. »
Les bras ballants, nous avions toujours un semblant de foi dans notre expédition, même si le manque de motivation commençait à se faire ressentir. Lowell soufflait de façon de moins en moins espacée et moi, je trainais des pieds. Jusqu’à ce que l’un de ceux-ci bute dans quelque chose de dûr. Lowell marchait toujours devant, les yeux perdus dans le vague.
« Ohé, arrête toi ! »
Je le vis devenir immobile puis une seconde après il s’était tourné pour revenir vers moi. Le visage baissé, je fixait le manche en bois de la chose sur laquelle j’avais trébuché. Une lame, et bordel qu’elle était large, je ne savais pas encore qu’on appellait ça une hache, en fait, était la terminaison naturelle de l’objet. Je me penchais lentement tandis que Lowell l’examinait avec attention, et qu’il décrétait qu’elle avait l’allure dangereuse. Je serrais mes doigts autour du manche, courbait l’échine, tentait l’impossible en essayant de la soulever mais je ne réussissais qu’à décoller le manche de la terre humide dans laquelle il s’était embourbé.
« Aide-moi »
Lowell s’abaissa également, posant ses mains à deux centimètres des miennes, et avec une force colossale (uhm…) nous finissions par la déterrer. La lame brillante se mit à étinceler au soleil, je pouvais voir son reflet dans les yeux de mon petit frère. Je tournais mon visage vers l’arbre fraichement coupé dont restaient les vestiges, le bas du tronc, j’ai d’ailleurs oublié le nom que ça porte ce truc-là. Et enfin, une idée germa dans mon esprit, oh bien sûr, je n’avais pas conscience qu’elle était mauvaise, j’avais simplement conscience du fait que j’allais être très sévèrement puni. Non pas que j’aimais plus que ça qu’on me punisse, mais si ça m’empêchais d’aller à la messe…
« Lowell, va poser ta tête là-dessus. Oui, là-dessus, la petite bûche là. Voilà, voilà, et puis tu fermes les yeux. »
Avait-il une confiance aveugle en moi ? Etait-il prêt à tout, exactement comme je l’étais ? Aujourd’hui encore je ne connais pas la réponse, mais il n’empêche qu’il n’avait pas bronché une seule seconde tandis que je m’approchais de lui, la hache à la main, dans une reproduction inexacte des pires héros de films d’horreur. Je me plaçais derrière lui, laissant une tranchée dans le sol à mesure que j’avançais et que la lame découpait mon chemin. Enfin, je levais les bras, m’apprêtant à peut-être, la lâcher sur sa tête… Disons que c’était l’idée première qui m’était venue, même si j’ai un peu honte de l’avouer, mais à ce moment, je vis Chester et il détourna mon attention, pendant que ma mère sortait en criant de la maison, abandonnant tout ce qu’elle avait dans les mains sur son passage pour venir m’arracher Lowell, moi qui après cette scène, devint l’enfant qu’elle aimait le moins, même si elle m’avait aimé depuis plus longtemps. Nous n’avons pas été à la messe ce jour-là.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Wickham

Alec Wickham

COPYRIGHT : Lovely Day
MOOD THEME : Nasty boy
GOLD COCOON : wait
DAMN JOB : wait

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyMer 2 Sep - 1:04

Paaaardon du double poste, je pense avoir terminé maintenant. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Erling Woody-Swanson
THE DIRTY WEED ▬ Then, they call me hell, but that's not my name.
Erling Woody-Swanson

COPYRIGHT : AVATAR ♦ Dipsy Tea ; ICONS ♦ Bloomyicons LJ.
MOOD THEME : Smokin' HOT, baby.
GOLD COCOON : FOUR SEASONS MANOR ♦ South Wing #D2.
DAMN JOB : WHORE, ahah.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com EmptyMer 2 Sep - 20:33

C'est parfait ; je valide ! I love you

_________________
    HOPE to DIE. com Rw54jc HOPE to DIE. com Kcareh
    PROTECT ME FROM WHAT I WANT (...)
    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
    IT SEEMED THE WORLD WAS DIVIDED
    INTO GOOD AND BAD PEOPLE. THE
    GOOD ONES SLEPT BETTER AT NIGHT,
    WHILE THE BAD ONES SEEMED TO
    ENJOY THE WAKING HOURS MUCH MORE.
Revenir en haut Aller en bas
http://keep-secrets.keuf.net
Contenu sponsorisé




HOPE to DIE. com Empty
MessageSujet: Re: HOPE to DIE. com   HOPE to DIE. com Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
HOPE to DIE. com
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: INTO THE DARK CLOUDS :: ♦ CHECK YOURSELF :: GOLDEN ELITE-
Sauter vers: