AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 ▬ Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gloria Woody
A FLIGHTLESS BIRDevery moment spent with you is a moment i treasured
Gloria Woody

COPYRIGHT : ♦ My grumpy; wingofsilence
MOOD THEME : ♦ Lost
GOLD COCOON : ♦ Four seasons manor (E)
DAMN JOB : ♦ Evenementiel

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) Empty
MessageSujet: ▬ Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION)   ▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) EmptyVen 28 Aoû - 19:30

    Ordre de passage : Gloria Woody, Evy Petit Fräser, Alwena Hawkins, Erling Woody-Swanson, Rembrand Duprès, Damon Hayes, Maddox Lowney, Kyle Newburry.

    Gloria Woody pénétra dans le grand salon de ce chère manoir familial. Enfin plus si familial que cela depuis l'intrusion des Franklin dans leur vie. Elle soupira. Et dire qu'elle allait se secouer les méninges pour décorer une salle en leur honneur ... C'est le monde à l'envers. La jeune femme travaillait dans l'évenementiel, elle devrait donc arriver, avec la précieuse aide du reste de l'équipe, qui ne devrait pas tarder à arriver d'ailleurs, à aménager cette vaste pièce pour recevoir les Franklin, les Woody plus les "voisins". Elle entendit la porte s'ouvrir. Des domestiques, les bras chargés de cartons, passèrent devant elle en la saluant. Elle leur fit signe de tout déposer dans un coin puis elle les remercia, avec un grand sourire. C'est l'avantage d'etre riches, n'est ce pas ? Elle ferma les yeux. Kyle allait sans doute arriver bientôt. Elle ne savait pas quoi lui dire, comment se comporter avec lui depuis qu'elle avait refusé sa demande en mariage. Elle esperait que le fait que d'autres personnes soient avec eux arrangerait les choses. Elle profita du fait qu'il n y ait encore personne dans la pièce pour se changer vite fait, oter son beau jean et son chemisier pour mettre une tenue un peu plus ... confortable, mais certes moins jolie. Gloria attacha ses longs cheveux en une queue haute, et parcourut la salle du regard. Elle essayait d'imaginer ou placer quoi. Heureusement elle se sentait dans son élément. La décoration, elle adorait ça. Elle commença à oter quelques objets, biblots, qu'il ne valait mieux pas laisser ici, ils risquaient d'encombrer le passage. Pour le reste elle attendrait les autres. Elle n'allait tout de meme pas tout faire toute seule. D'un coté la perspective de travailler avec tout ce petit monde l'enchantait. Gloria se pencha sur le premier carton pour en découvrir le contenu lorsque la porte s'ouvrit de nouveau. Elle se retourna et sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Evy Petit Fräser

Evy Petit Fräser

COPYRIGHT : ©Chlo' ou ©Mesp'
MOOD THEME : Good, always good !
GOLD COCOON : \o/
DAMN JOB : Antiquaire, ma passion. Réparer les meubles.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) Empty
MessageSujet: Re: ▬ Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION)   ▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) EmptySam 29 Aoû - 19:58

  • « Je suis crevée ce matin. Il faut que je finisse ce fauteuil avant qu’on vienne le chercher… »
    Ce matin, c’était plutôt dur pour la jeune Evy. La nuit avait été très courte, elle n’avait quasiment pas fermé l’œil de la nuit. Cette histoire de bail et de contrat ne cessait de lui trotter dans la tête. Qu’avait-elle fait pour mériter cela ? Elle travaillait d’arrache-pied pour maintenir sa petite boutique sur le droit chemin et n’avait jamais fait de mal à personne. Ce maitre qui semblait bien sous tout rapport s’était montré sous le visage d’un vrai rapace. Evy n’en avait pas cru ses oreilles lorsqu’il s’était déplacé jusqu’à At. Evy’s. N’était-ce pas grossier de se présenter chez les gens alors que l’on vient leur enlever la seule chose qui se trouve avoir de l’importance dans leur vie ? Evy avait congédié Maitre Bogaert avant qu’il n’eût dévoilé l’identité de son client. Si la jeune Petit Fräser savait qui c’était, elle n’hésiterait point à lui ses autre vérités. Elle ne se montrerait ni vulgaire ni violente. Evy garderait un ton respectueux et resterait polie quoiqu’il se passe. Ses feu parents lui avaient toujours appris à garder son calme face à la pire espèce de la nature humaine. Ce client devait de près ou de loin en faire partie. Cette idée de rencontre avec le client avait tourmenté l’esprit d’Evy toute la nuit. Cela lui avait été impossible de fermer l’œil. Le jour avait fini par se lever. Le soleil était arrivé jusqu’aux yeux de la fille de dix neuf ans. Elle l’avait attendu pendant de longues heures. Evy n’appréciait pas les nuits blanches, elle les considérait comme inutiles. Lorsqu’elle savait qu’elle n’arriverait pas à dormir, elle restait dans sa boutique à réparer un meuble, histoire de s’avancer. Certaines fois, les insomnies la prenaient par surprise. Elle détestait ça. La nuit, elle aimait travailler certes mais dormir, c’était de loin ce qu’elle préférait faire. S’envoler vers un monde qui n’appartient qu’à nous, rêver sans que personne ne nous juge, n’était-ce pas merveilleux ? Evy voyait en les rêves notre bonheur, notre recherche de la perfection du monde. Evy rêvait sans culpabiliser, elle rêvait sans se ménager. Certaines fois, ces rêves étaient bien plus fatigants que sa vie réelle.
    En ce matin, les rêves n’avaient pas fatigué Evy, ils lui avaient fait faux bond. Evy s’était levée tôt et de bons pieds, et sans prendre de petit déjeuner, elle prit sa voiture pour aller à sa boutique. Seulement dans cet endroit, elle se trouvait mieux. Elle trouvait ses repères, sa petite boutique représentait sa vie et sa conception du travail. Son atelier n’était ni trop rangé ni un bordel sans fin. Evy n’était pas une maniaque du rangement ni une bordélique impossible à supporter. Elle aimait que son atelier représente son travail : bien fait mais avec une pointe d’originalité. Evy décida de finir ce vieux fauteuil qu’elle devait rendre à son propriétaire d’ici quelques heures. La tâche n’allait pas être aisée, le tissu était abîmé et le bois s’écaillait presque partout. Evy passa sa tenue de travail : un débardeur blanc avec un short court. Ses longues jambes et sa fine taille n’étaient pas réellement mises en valeur bien que sa minceur se percevait vu le peu de gras qu’elle avait sur les cuisses. Evy se mit au travail. Elle n’aimait pas que les choses trainent, surtout lorsqu’il s’agissait du travail. Après une heure de travail, quelqu’un vint déranger la jeune femme. Le postier, un nouveau avec un ventre bedonnant et une face peu ragoûtante apparut dans sa boutique. Toujours polie et bien élevée, Evy se leva. Elle dépassait de beaucoup le postier. Son sourire sembla illuminer le visage de l’homme qui lui tendit une lettre.
    « Je vous remercie et je vous souhaite une bonne journée. »
    Evy retourna s’asseoir sur le sol près du fauteuil à retaper. Qu’était cette lettre ? Par pitié, faites que ce ne soit pas une mauvaise nouvelle. Evy n’avait pas envie d’en encaisser une autre. Elle ouvrit la lettre et vit qu’elle devait se rendre au Manoir des quatre Saisons pour participer au bal qui se tenait depuis des siècles. Elle fut quelque peu étonnée de voir qu’ils avaient pensé à elle ; elle ne connaissait que Soline Arterbury et les deux jeunes femmes n’étaient pas dans les meilleurs termes. La lettre signifiait qu’elle devait participer à la décoration de la grande salle. Pas de pot. Evy n’avait jamais eu des dons pour la décoration. Sa boutique n’avait pas une décoration extravagante ; elle était le reflet de la simplicité. Pourtant, Evy savait qu’elle allait devoir s’y rendre, c’était impératif. Elle ne devait faire faux bon à des clients potentiels pour sa petite boutique. Elle regarda la date et fichtre ! C’était celle de ce matin et l’heure n’était pas bonne à voir non plus. Elle devait être au manoir d’ici dix minutes à peine. Ne prenant ni le temps de finir son travail, ni le temps de se changer, Evy démarra au quart de tour. Elle prit son sac, enfila de fines chaussures – elle travaille pieds nus et ferma sa boutique. Le retard, elle y était habituée. Elle n’avait jamais su être à l’heure. Selon ses parents, c’était une vraie maladie. Elle se mit à courir ; sa voiture était au garage car elle aussi faisait des siennes.
    Sentir le vent dans ses cheveux, l’air revigoré ses poumons. C’était le paradis. Pourtant, Evy ne pouvait point savourer ce paradis sur Terre. Elle devait courir vite pour arriver à l’heure. Les jambes élancées d’Evy passèrent par de nombreuses rues avant de se trouver juste devant le Manoir. Devant l’imposante bâtisse, Evy se sentit un peu angoissée. Elle n’avait pas l’habitude d’être dans de si beaux lieux. Qu’allait-il penser d’elle et de sa tenue dépravée ? Elle n’était pas venue en voiture, mais à pieds. Evy ressemblait en tout et pour tout à une roturière ; charmante vision qu’elle avait d’elle-même. Elle entra dans le manoir. La beauté des lieux lui coupait le souffle. A présent, elle comprenait pourquoi les deux familles cherchaient tant à vouloir ce manoir, il était magnifique. Elle demanda à un domestique où se trouvait le Grand Salon. On lui indiqua que c’était la porte juste plus loin. Elle passa sa main dans sa frange afin de la remettre droite. Son petit chignon sur la tête l’arrangeait lorsqu’elle travaillait afin de ne pas avoir les cheveux dans les yeux. Elle tira sur son tee-shirt qui avait tendance à remonter et baissa son petit short. C’était l’angoisse. Elle sentait son sang s’accélérer dans ses veines, son cœur battre à vive allure. Elle ouvrit la porte. Elle tomba dans un beau salon avec une cheminée à son bout. Evy fut quelque peu subjuguée par la beauté de la pièce mais se reprit. Une jeune femme aux cheveux bruns se trouvait juste devant elle et lui souriait. Elle lui rendit son sourire. De toutes ses forces, elle espérait que personne n’allait voir son angoisse à être ici alors qu’elle n’aurait jamais pensé y mettre les pieds un jour. Elle s’avança vers la jeune femme d’un pas peu engagé :
    « Bonjour. Je m’appelle Evy, Evy Petit Fräser. J’ai reçu une lettre qui disait que je devais me présenter ici pour la décoration d’un bal. Je vous avoue ne pas savoir de quoi il en ressort – Evy lui adressa un second sourire – j’espère que vous pourriez me donner plus de détails. »
    Evy tentait de s’adresser avec un langage impeccable. Elle tentait de faire bonne impression. Sa légère timidité allait être découverte, c’était certain. Alors qu’elle allait demander son prénom à la jeune femme, la porte s’ouvrit de nouveau derrière elle. Quelqu’un d’autre semblait être convié.

    C'est nul ▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) 235334
Revenir en haut Aller en bas
Alwena Hawkins
ECCENTRIC SOULBecause the world needs a little of madness.
Alwena Hawkins

COPYRIGHT : © PSEUDO&AVATAR ● psychozee ; ICONS ● unknown & iconlounge
MOOD THEME : curious.
GOLD COCOON : broad street, N°460 w/ arwenn.
DAMN JOB : teaching assistant.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) Empty
MessageSujet: Re: ▬ Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION)   ▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) EmptyJeu 3 Sep - 22:10


Alwena avait marqué en gros et en rouge ce jour dans son agenda. Ce n’était bien évidemment pas n’importe quel jour pour qu’elle s’obstine à le mettre en évidence et qu’elle le rappelle encore et toujours à sa colocataire. Ce genre d’évènement n’avait pas lieu tous les ans, seulement dans de rares occasions, quand on (Woody et habitants) devait se montrer accueillant et célébrer l’arrivée de nouveaux membres parmi eux. Pour avoir grandit aux côtés de plusieurs Woody, Alwena connaissait parfaitement les coutumes et y avait participé plusieurs fois. Et la tradition voulait que tout le monde y mette du sien, la solidarité étant la règle d’or dans ces instants. Bien, la jeune enseignante était ravie après tout elle ne connaissait que très peu les Fanklin – c’était pour eux cette soirée – et c’était malpoli de ne pas faire les choses dans les règles. Il était bien mieux d’agir en personnes civilisées plutôt qu’en sauvages non ? Du moins, en apparence… Mais avant de passer directement aux choses sérieuses, il fallait d’abord s’occuper des préparatifs et c’était ainsi que les Woody insistait sur le mot « solidarité ». Alwena était bien évidemment conviée à les aider, à chaque évènement, elle aimait être utile. Pour ne pas changer des bonnes vieilles habitudes donc, elle avait sagement attendu qu’on ne la contacte afin de lui annoncer ses responsabilités. La décoration de la salle de réception était finalement entre les mains d’Alwena et de plusieurs autres personnes. Elle était tout particulièrement enchantée voire surexcitée par l’ambiance d’une fête prochaine, les Woody avait un don pour rendre leur soirée toutes très réussies, espérons donc que ce soit encore une fois un succès, même en compagnie des Franklin.

Le premier jour où elle devait se rendre au manoir pour s’occuper des préparatifs arriva enfin. Elle avait prévenu Arwenn qu’elle ne devait pas compter sur elle en journée. Elle était donc partie pour une rude journée, qui allait sans aucun doute être forte en émotions car on pouvait s’attendre à tout à l’heure d’aujourd’hui. Un peu plus d’une demi-heure s’écoula après son départ de son appartement. Lorsqu’elle posa les pieds dans le grand hall du manoir, cela se voyait que le monde s’agitait. Elle avait vu certains domestiques transporter des cartons (la plupart avec difficulté). Elle salua d’un simple hochement de tête certains tout en continuant son chemin jusqu’au grand salon. « Mademoiselle Hawkins, bonjour. Il y’a déjà plusieurs personnes. » me prévint un des domestiques qui se trouvait au devant des portes qui donnaient lieu sur la pièce qui serait bientôt métamorphosée. « Bonjour…très bien merci beaucoup. » lui répondit-elle poliment avant de continuer. D’un pas moins rapide, elle avança doucement vers les quelques personnes présentes. Elle avait reconnu là Gloria Woody et une jeune femme à ses côtés qu’Alwena ne semblait pas reconnaître à première vue. Puis plus enthousiaste, à quelques pas d’elles et souriante, elle fit remarquer sa présence. « Bonjour ! » Elle se tourna d’abord vers la personne qu’elle ne connaissait point et lui tendit la main pour se présenter. « Alwena Hawkins, enchantée. » Les présentations faites, elle se tourna vers l’une des Woody. « Gloria, je suis ravie d’être dans votre groupe. » enchaina-t-elle, pétillante. « J’ai déjà hâte qu’on s’y atèle, pas vous ? » demanda-t-elle innocemment, elle savait pertinemment que certains Woody ne devaient pas être très heureux de devoir se casser la tête pour organiser une réception en l’honneur de la famille adverse. Néanmoins, Alwena était réellement contente de pouvoir s’occuper de la décoration, aimant la créativité.

_________________
    ▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) Aeoc35 ▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) Badge110
    I WANNA DO BAD THINGS WITH YOUWHEN A BLONDE BECAME A BRUNETTE TO MARK THE BEGINNING OF HER NEW LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
http://psychozee.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) Empty
MessageSujet: Re: ▬ Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION)   ▬  Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
▬ Fit out the big lounge (EQUIPE DE DECORATION)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Equipe fidji
» Mon équipe pour le Stade Français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: FOUR SEASONS MANOR :: ♦ LES SALONS :: LE GRAND SALON-
Sauter vers: