AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Ahem.. Sorry. (037, Rockfeller) | Nicolas

Aller en bas 
AuteurMessage
Soline Arterbury

Soline Arterbury

COPYRIGHT : AVA (c) FAY
MOOD THEME : =D
GOLD COCOON : ...
DAMN JOB : Serveuse

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

Ahem.. Sorry. (037, Rockfeller) | Nicolas Empty
MessageSujet: Ahem.. Sorry. (037, Rockfeller) | Nicolas   Ahem.. Sorry. (037, Rockfeller) | Nicolas EmptyLun 31 Aoû - 0:21

Ahem.. Sorry. (037, Rockfeller) | Nicolas Aa17 Ahem.. Sorry. (037, Rockfeller) | Nicolas Josh1-1
© Sulky & MaquizZ
« Soline Arterbury & Nicolas Rockfeller »


    Cela faisait un moment qu’elle connaissait le locataire. Il avait vraiment été gentil avec elle lorsqu’elle était arrivée. Il l’avait aidé à amener toutes les boîtes à son logement et l’avait même aidé à enlever toutes les choses qui étaient dedans. Il avait été quelqu’un en or pour elle, toujours présent lorsqu’elle avait besoin d’aide. Toujours là lorsqu’elle se sentait seule. Toujours là pour l’écouter se plaindre de tout et n’importe quoi. Ils avaient apprit à se connaître et il était devenu comme le grand frère qu’elle aurait voulu avoir. Car oui, elle en avait un grand frère mais il n’était pas là pour veiller sur elle. Il ne reviendrait pas, elle en était convaincue et ne voulait pas croire le contraire. L’homme, lui, avait comblé le vide qu’avait laissé son frère derrière lui. Ils se connaissaient donc très bien et étaient réellement bons amis, rigolant beaucoup ensemble. N’allez pas croire que cette relation est malsaine : elle est tout à fait naturelle. Ils s’entendent bien, alors pourquoi croire que c’est stupide et que ça n’en vaut pas la peine? Elle est bien avec lui, il sait comment la faire sourire et ainsi lui redonner le moral. Ce n’était rien de plus, pour elle. Son amitié lui suffisait amplement. Ils ne se voyaient pas si souvent que ça, mais s’entendaient bien les quelques fois où ils se croisaient. Soline pouvait le contacter en cas de problème, apparemment ce ça lui faisait plaisir de l’aider. Un type très sympathique, quoi. Elle a passé de bons moments en sa compagnie. Ces temps-ci, pourtant, elle ne le voyait pas. Il avait disparu, ils ne se croisaient plus. Peut-être l’ignorait-il? Peut-être avait-il voulu arrêter son amitié avec la jeune femme pour une raison qu’elle ne comprenait pas? Tout était possible. Elle n’avait pas voulu l’appeler, pourtant, pour savoir si tout allait bien. La jeune femme n’avait pas réussi à se convaincre qu’elle devrait le faire. Non, elle pensait qu’elle allait le déranger, alors elle s’abstenait. Quand même, s’il souhaitait être seul, il avait bien le droit. Tout le monde pouvait éprouver, à un moment ou à un autre, la sensation de vouloir être seul. La solitude n’était pas une mauvaise chose. Au contraire. C’était parfois un moyen de se retirer pour réfléchir. Tout le monde avait déjà sûrement fait ça. C’était relativement rare, les personnes que l’on rencontrait et qui n’aimaient pas un peu de solitude de temps à autre.

    FLASH – BACK

      SOLINE « Monsieur Danielson? Henry? Je peux entrer? »
      HENRY « Mais voyons, entre Soline. Tu sais, tu peux entrer quand tu veux. Installes-toi juste sur le canapé et je vais venir rapidement. »


    FIN FLASH – BACK

    Elle se souvenait parfaitement de ce jour-là. Soline avait eu un petit problème de plomberie et était donc allée voir Henry Danielson pour savoir s’il pouvait régler ce petit inconvénient. Très doué dans un peu n’importe quoi, elle était sûre qu’il pourrait au moins trouver quelqu’un pour s’occuper de ça. C’est ce jour-là qu’il lui avait dit qu’elle pouvait entrer et sortir à sa guise de son appartement, à condition d’attendre sur le canapé qu’il arrive. On ne sait jamais, il pouvait être dans sa douche ou en train de se promener en boxer dans son appartement.. Regardant la télévision allumée en permanence, elle échappait à ce spectacle et cela permettait à Henry d’aller se chercher une tenue plus appropriée. Elle n’était entrée que deux ou trois fois chez lui. Quand même, elle voulait respecter son intimité. Mais également garder sa confiance et son amitié, alors quand elle avait besoin de lui, elle l’écoutait. À savoir qu’elle entrait chez lui ‘sans hésiter’ pour reprendre ses propres mots. Ainsi, elle s’inquiétait pour lui. Peut-être avait-il un problème? Elle ferait mieux d’aller voir. S’il allait bien, tant mieux. Au pire, elle pourrait l’aider, simplement. Revigorée par cette idée, elle prit une veste, mit ses souliers et descendit les quelques marches qui la menait à la rue. Sachez qu’Henry Danielson n’était pas son locataire. Il était pourtant généreux et aidait quiconque s’installait sur la rue. Ou enfin, quiconque semblait sympathique et semblait avoir besoin d’aide. Elle se dirigea donc vers le numéro 037 et tourna doucement la poignée de porte. Elle n’était pas barrée. Étrange. Il lui avait donné la clé, pourtant. Il n’oubliait jamais de la barrer. Entrant dans l’appartement, elle se dirigea vers le divan, comme à son habitude. La télé non plus n’était pas allumée. Bizarre, ça. Il n’y manquait jamais, pourtant. Soline avait enlevé ses chaussures à l’entrée et accroché sa veste aux crochets présents. Habillée d’un jeans foncé et d’un simple débardeur noir, disons qu’elle ne s’était pas encombrée de s’habiller plus chic pour aller le rencontrer. Ils étaient amis, et les amis se préoccupaient rarement du physique de l’autre. Ses cheveux blonds descendaient en cascade sur ses épaules, comme d’habitude. Ses yeux pales observaient les alentours, une lueur légèrement inquiète y brillant. Si elle savait réellement ce qui se passerait, on aurait pas eu le temps de dire ‘ouf’ et elle serait déjà à l’extérieure, rouge de honte.
Revenir en haut Aller en bas
 
Ahem.. Sorry. (037, Rockfeller) | Nicolas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» merci aux supporters
» Je me présente je m'appelle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: BIRMINGHAM CENTER :: ♦ CHAD ROAD-
Sauter vers: