AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 « time goes by » – damon hayes

Aller en bas 
AuteurMessage
Damon Hayes

Damon Hayes

COPYRIGHT : avy (c) misery angel
MOOD THEME : optimistic
GOLD COCOON : 333, Broad Street (avec Lara Hayes & Andreas Jones)
DAMN JOB : ...

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 2:08

DAMON HAYES | TIME GOES BY

« time goes by » –  damon hayes 6gzzfr


MusicPlaylist
Music Playlist at MixPod.com





    IIDENTITE.

    ▬ Noms : Hayes.
    ▬ Prénoms : Damon Stuart Jr.
    ▬ Date de naissance : Le 3 juillet 1986 (23ans).
    ▬ Lieu de naissance : Adelaïde – Australie.
    ▬ Nationalité : Australienne.
    ▬ Groupe : Relation d'une relation des Woody ? *out* Habitants sinon (:


    IIHABITUDES.


    ▬ La première chose que vous faites le matin :
    Frapper du poing contre mon réveil pour le faire taire, je présume. Généralement, je ne suis pas du genre à trainer dans mon lit. Il me suffit simplement du temps pour réaliser qu'un nouveau jour se lève pour me permettre de réussir à m'extirper de mon lit. Ensuite, j'allume mon poste de radio que je met à un volume bien assez élevé pour effacer de mon esprit les dernières parcelles de mes songes et pouvoir entendre le flash infos du matin sous le pommeau de douche. Écouter ou lire les dernières nouvelles sont un rituel primordial dans mes journées, indéniablement.

    ▬ Le contenu de votre porte-feuille :
    Rien de bien particulier. Des sous, tout d'abord : je ne sors jamais sans un peu de liquide sur moi. Je suis, en effet, plus du genre à payer en coupures de billets que par carte bancaire. Pourtant, j'ai bel et bien une CB internationale qui est très bien rangée dans mon portefeuille. J'ai également ma carte du British Museum – élément primordial à ceux qui prétendent être un étudiant anglais. Quelques cartes de fidélité de boutiques de vêtements ou d'équipements de sport. Allez savoir comment elles ont fait pour atterrir là … Sans doute que les vendeuses devaient être particulièrement agréables à l'œil pour avoir réussi à me faire craquer pour leur daube. Ma carte d'identité australienne, bien sûr, avec ma bouille à mes cinq ans – charmant – rangée sous ma carte de séjour anglaise. Un préservatif soigneusement rangé, nullement par prétention mais par précaution. Enfin, une photo datant de dix ans et où l'on me voit, les pieds dans des bottes en caoutchouc et tenant fièrement une truite de deux mètres, aidé de mon grand frère et de ma grande sœur, ma petite sœur nous fixant étrangement depuis sa poussette.

    ▬ Ce qui se cache sous votre lit :
    Si l'on parle de mon lit ici, dans mon petit appartement sans prétention de Birmingham, ça ne risque pas de bien vous intéresser. En effet, je n'y ai rien planqué de notable : à part une boîte de souvenirs en vrac venant d'Australie (photos diverses, courriers, billets de trains et d'avion …) et peut-être des chaussettes perdues au milieu des moutons de poussière, rien n'y est présent. Mais si l'on discute de mon lit d'adolescent en Australie, là ça pourrait largement plus vous intéresser. Malheureusement pour vous, lorsque j'ai quitté l'Océanie, c'était comme tourner une page de ma vie. Et l'on sait parfaitement tous ô combien il est regrettable de revenir en arrière.

    ▬ Ce qui vous séduit chez l'autre :
    Bonne question. Je dirais le naturel et l'auto-dérision dont peut faire preuve une personne. Le premier parce qu'une personne hypocrite et vivant au dessus de sa vraie nature m'insupporte au plus haut point. Avoir à faire à quelqu'un refusant de s'accepter comme tel devient rapidement suffocant, aussi bien pour la personne que pour son entourage. Ensuite, le second car il est une preuve d'une confiance en soin. Corolaire de la première qualité qui me séduit, la confiance en soi est précieuse et permet de pouvoir réellement construire quelque chose avec la dite personne.
    Ensuite, viennent d'autres caractéristiques qui peuvent facilement faire pencher mon âme même si les deux qualités situées plus haut ne sont pas présentes. En effet, la spontanéité, la douceur, la grâce, l'humour – surtout ! – l'indépendance et le mystère me touchent particulièrement. Suis-je difficile ? Probablement.

    ▬ Ce qui vous rend hystérique :
    Négativement, je répondrais et en vrac : le bruit d'une tondeuse de pelouse au petit matin, être trop en avance à mes rendez-vous, les examens en tout genre (aussi bien scolaires que médicaux), les promesses intenues, les fausses notes dans une mélodie, connaître la fin d'un film avant de l'avoir visionné, apprendre des nouvelles terrassantes aux informations et savoir que je ne peux rien y faire, devoir supporter une personne qui mâche la bouche ouverte et toutes celles qui font un bruit infernal en mangeant, l'impolitesse, la méchanceté injustifiée, apprendre qu'il n'y a plus de place disponible pour le dernier concert de la tournée de U2 …
    Positivement : La peinture de Cézanne, le cinéma de Francis Ford Coppola et de David Lynch, voyager de n'importe quelle façon et n'importe où, surfer sur une vague de plusieurs mètres, un concert des U2, monter sur une estrade pour faire un quelconque discours, gagner un match de basket-ball …


    IIIRELATIONS.

    ▬ Avec votre famille :
    Les relations de ma famille sont assez difficiles à suivre. Tout d'abord, débutons avec mes géniteurs. Ma mère est une femme que l'on peut aisément qualifier d'instable : très volage dans ses relations amoureuses, rarement disponible et préférant sa vie sociale et personnelle à celle d'une mère de famille classique, elle n'est pas exactement la mère modèle par excellence. Elle n'est pas méchante, ni même violente : elle ne nous a jamais imposé quoique ce soit ou monumentalement empêché d'agir comme on le souhaitait. Elle est juste négligente et du genre nombrilisme, voilà tout. Autant dire que nos relations n'ont jamais eu l'occasion de dépasser le stade de l'indifférence. Quant à mon père, une véritable énigme. Je pense que de toute mon existence, nos regards ne se sont jamais croisés – à moins qu'à l'époque, je ne fus trop jeune pour m'en rappeler. Les faibles renseignements que je possède sur lui est son patronyme entier : Damon Hayes (Senior, mais je doute qu'il reconnaisse cet ajout puisqu'il ne doit pas se considérer comme mon géniteur) et sa passion pour les nains de jardin (oui je sais). Je n'ai jamais cherché à le retrouver : je ne suis pas du genre à m'imposer, je comprend les messages et celui que m'envoyait cet homme était assez clair : il ne voulait pas de moi. Pourquoi irais-je donc faire la démarche de rechercher quelqu'un qui m'ignore depuis ma naissance ?
    Par ailleurs, je suis le troisième enfant sur quatre de Meredith Hayes (ma mère) et notre quatuor est solide comme un roc. Mon frère aîné s'appelle Boyd Hayes, a sept ans de plus que moi et est un athlète. Ma grand sœur, de cinq ans mon aînée, se prénommant Andi Hayes, est une chef cuisinière hors pair. Enfin, ma petite sœur – et sans doute celle dont je suis le plus proche – a neuf ans et se nomme Lara Hayes. Mes deux aînés vivent encore en Australie – chacun possédant leur vie distincte – mais nous nous contactons très régulièrement. Avec ma petite sœur au contraire, c'est différent. Après avoir décroché ma bourse d'étude universitaire pour l'Angleterre et m'être déniché un appartement, j'ai pris la plus grosse décision de ma vie : celle de chercher ma jeune sœur, trois ans plus tard, pour qu'elle vienne vivre à mes côtés. Autant dire qu'elle m'est absolument vitale et j'ose prétendre que ce sentiment est partagé.
    Parmi mes oncles et mes tantes qui se sont déclarés, l'unique personne dont je suis certain d'avoir un lien de parenté est mon oncle Clint Hayes – frère cadet de mon père invisible. Il était là quand ma mère a accouché de moi, il était là quand elle tapait une crise de nerfs parce que je l'empêchait de dormir et de bénéficier de ses huit heures de sommeil réglementaires, il était là quand je tombais de vélo, il était là pour m'apprendre comment on fait les bébés, il était là pour m'aider à tenir droit sur une planche de surf, il était là pour m'applaudir à ma remise des diplômes et il était là, à l'aéroport, avant que je ne prenne mon vol en direction de Londres. Il est une sorte de père de substitution et j'aurais tout donné pour que ma mère tombe amoureuse de cet homme. Mais rien n'y faisait : elle le percevait simplement comme un ami et, peut-être était-ce à cause de sa petite taille ou de son front dégarni, elle n'a jamais posé sur lui le moindre regard attendrit. Cependant, cela ne change rien au sentiment que j'éprouve à son égard et mon oncle est une figure solide et sûre sur laquelle je sais que je peux compter à tout moment.

    ▬ Avec vos voisins :
    Oh, chers accents anglais et australiens, combien m'avez-vous causés des ennuis avec mes chers voisins. J'habite dans un petit appartement d'un immeuble sans prétention de Broad Street et les premiers contacts que j'entretenu avec mes voisins de palier étaient délicats. En effet et c'était sans doute idiot de ma part, mais dès que je les entendais parler, je ne pouvais m'empêchais d'être soulevé d'un fou rire immense. C'était simple : leur façon de parler, leur accent me sciait en deux. Je suis un bon voyageur mais mon temps d'adaptation au dialecte est toujours plus ou moins le même. Ainsi, aussi bien le Canada que les États-Unis connurent mon rire incontrôlable dans les premiers jours de mes séjours. Naturellement, mes voisins anglais prirent très mal mon attitude et me traitèrent d'abruti fini – et ils n'avaient sans doute pas tord. Cependant aujourd'hui, après quatre ans d'accoutumance, nos relations se sont nettement améliorées et la vie dans ce petit immeuble est des plus agréables – si on n'oublie pas de payer ses factures, bien entendu.


    IVANECDOTES.
    Vous avez le choix pour le nombre d'anecdotes, mais nous vous demandons un minimum de quarante lignes.


    VSITUATION.

    ▬ Connaissez-vous les Woody et/ou les Franklin ?
    Je dois admettre que je ne connais aucun membre de ces deux familles personnellement. Je ne suis pas un anglais pure souche ni un fervent américain alors je n'ai pas eu l'occasion de me lier avec l'une ou l'autre des familles. Bien sûr, j'aurais pu les connaître autrement mais ce n'est pas le cas : ils sont d'un milieu bourgeois qui m'est inconnu. Néanmoins, je connais tous les noms de chaque membres des familles Woody et Franklin. Je ne fais pas partie de leur monde mais je m'informe énormément et, à travers la presse, je peux affirmer que je connais bien assez de choses sur eux pour ne pas être totalement largué s'il m'arrivait d'en croiser un. De plus, je connais une personne amie de la famille Woody : Alwena Hawkins. Avec elle, j'entr'aperçois au moins l'une des deux familles à travers les anecdotes qu'elle me fait parfois partager.

    ▬ Que pensez-vous de cette situation au Manoir ?
    Sincèrement, je trouve cette querelle très intéressante d'un point de vue social : deux familles aux mœurs et traditions foncièrement différentes, forcées de vivre en communauté dans un manoir gigantesque, il y a de quoi en faire des rapports entiers. Je suis très friand de ce genre de situation incongrue, je dois l'avouer et j'attends avec impatience les premières coucheries entre clans ennemis ou les premiers petits meurtres – je plaisante bien sûr … Enfin, à moitié, à vous de choisir à propos de quoi.


    VIJOUEUR.

    ▬ Pseudo : Baby Gone
    ▬ Âge : 19 ans
    ▬ Avatar : Jamie Dornan (L)
    ▬ Commentaires : Ouiiiii, j'ai enfin réussi à trouver un vrai perso qui me plait total « time goes by » –  damon hayes 328949 Et ce forum est une vraie perle, l'histoire/le contexte est juste à tomber et je regrette amèrement de ne pas pouvoir jouer un personnage d'une des deux familles, faute de temps disponible. Mais je tenais absolument à faire partie de cette aventure et j'espère que ce perso se fera une bonne place au soleil « time goes by » –  damon hayes 851860 *out*
    ▬ Code :
    Spoiler:
     




Dernière édition par Damon Hayes le Mar 28 Juil - 13:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Damon Hayes

Damon Hayes

COPYRIGHT : avy (c) misery angel
MOOD THEME : optimistic
GOLD COCOON : 333, Broad Street (avec Lara Hayes & Andreas Jones)
DAMN JOB : ...

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 2:09


IVANECDOTES.


    Australie, Adélaïde – 3 juillet 1999.


    « Joyeux Anniversaire, tocard ! »

Mes yeux venaient à peine de s'entrouvrirent que cette parole vint érafler mes oreilles juste avant qu'une masse désagréable ne vienne secouer mon crâne. C'était Darren Jones qui venait de me réveiller à sa manière. Darren – ou mon meilleur ami de l'époque. Il avait trois ans de plus que moi et, du haut de ses seize ans, adorait me rendre malade. Mais il n'avait pas tord, cette journée était bel et bien celle de mes treize ans et je lui pardonnais donc sa brutalité ; de toute façon, j'y étais habitué.
J'avais passé la nuit chez lui, comme il m'arrivait souvent de le faire. Il habitait au bord d'une rive d'un fleuve cisaillant une bonne partie d'Adelaïde et j'adorais m'y rendre car le clapotis de l'eau me fascinait littéralement. Ma mère ignorait l'adresse de Darren mais pas une seule fois elle m'avait demandé où il vivait : elle l'avait à peine regardé lorsque je le lui avais présenté la première fois et m'avait crié pendant son brushing qu'elle nous faisait pleinement confiance. En d'autres termes, elle n'en avait rien à faire et elle mettait sur le dos de la « confiance » son désintérêt total. Tant mieux, je n'avais donc pas à trouver une excuse pour le fait que Darren fumait des tas de substances illégales et qu'il attendait avec impatience que je mûrisse assez pour me faire partager ses plaisirs.
Cet anniversaire était, naturellement donc, le moment qu'il attendait. Que nous attendions tous les deux. Même si je connaissais parfaitement les méfaits de ces daubes, je nourrissais une curiosité malsaine envers elles et me languissait de l'instant où mes lèvres feront enfin comme les siennes : pincer une clope bourrée de saletés.
Je pris mon petit déjeuner avec précipitation – de toute façon, avec un bout de pain au chocolat datant de plusieurs jours et un fond de jus d'orange, il n'y a rien de particulier à déguster – et me rendit à l'extérieur, sur le perron où m'attendait mon ami. Son père était absent : il était toujours absent. Comme le mien, à vrai dire et peut-être était-ce ce détail qui nous unissait autant malgré notre différence d'âge. Assit en tailleur sur les lattes en bois, je le vis me préparer ma fameuse et première cigarette roulée. J'avais déjà fumé du tabac en sa compagnie, je ne redoutais donc que les effets secondaires que pouvait me procurer le mélange qu'il venait de me concocter. Excité mais nerveux à la fois, je vins m'installer en face de lui et le regardais finaliser son geste avec admiration. Darren était un habitué des cigarettes roulées et l'odeur qui se dégageait de ses vêtements me prouvait que malgré l'heure matinale, il avait déjà eu l'occasion de s'en déguster une ou deux. Trois minutes plus tard, il me tendit ma cigarette et me fit un signe du menton, confiant. Il était temps. Respirant profondément et affichant un sourire stupide, je pris alors ma première taffe et dût fermer les yeux tellement la sensation des herbes me dégageaient les sinus et engouffraient mes poumons. Un violent mal de crâne m'attrapa pendant quelques secondes mais se dissipa aussitôt. Je rouvris les yeux et vit mon ami me fixer avec fierté et enthousiasme. J'étais enfin entré dans son monde et je n'allais évidemment pas m'arrêter en si bon chemin. A partir de ce jour et pour un an, je connus des tas de drogues douces différentes et variées. Pourtant, et c'est sans doute ce qui m'a empêché de finir toxico à tout juste 13 ans, j'ai toujours refusé de m'approcher de substances plus fortes, malgré la tentation et les exhortations de Darren.
Pour un cadeau d'anniversaire, on pouvait, je pense, affirmer sans se brûler les doigts qu'il resterait graver à tout jamais dans mon esprit. Pour le meilleur, et surtout pour le pire.


    Australie, Canberra – 28 août 2003.


La veille de la rentrée scolaire et j'étais dans un aéroport d'Australie, un sac à dos à l'épaule et mon billet d'avion dans la poche arrière de mon jean. Cela ressemblait, je vous l'accorde, à une mauvaise tentative de fugue. Mais je ne fuguais pas : mon départ était officiel, mûrement réfléchit, organisé et soutenu par quelques personnes. J'avais besoin de changer d'air, de quitter cette terre qui m'avait apporté certes, son lot de plaisirs, de succès et d'extase mais surtout, son lot de détresse, de désolation et d'angoisse. Je partais parce que je croyais en une occasion pour moi de trouver ma voie, de m'écarter de la folie que j'avais connu durant plusieurs années, quitte à ce que cela doive également m'éloigner des êtres que j'aimais à Adélaïde. J'avais pris soin de m'inscrire à un programme d'échange avec l'Angleterre. Je n'avais jamais mis les pieds dans ce pays et j'avais longuement hésité avec les terres canadiennes que je connaissais mieux mais je finis par trancher pour l'Europe. J'avais également réussi à décrocher un appartement auquel mon Oncle Clint se portait garant et m'avait filé un chèque pour que je puisse payer mes premiers mois de loyer.
J'étais donc fin prêt : j'avais dis au revoir à ma mère qui avait réussi à verser une larme de crocodile avant que je ne claqua la porte (elle avait du sans doute se repasser le dernier épisode fort en rebondissements des Feux de l'Amour juste avant pour se mettre en état) et embrassé ma petite sœur sur son front. Ce fut d'ailleurs cette séparation qui me déchira le plus profondément. Encore ma mère, je pouvais aisément supporter d'être éloigné d'elle mais avec Lara, c'était différent. J'avais le sentiment atroce de l'abandonner et de la laisser affronter la même enfance que j'avais eu. Cette sensation de lâcheté ne me quitta alors jamais durant mon séjour à Londres et c'est sans doute celle-ci qui m'a poussé, à ma majorité, à venir chercher ma jeune sœur pour qu'elle puisse venir vivre sous ma tutelle. Cette décision est, sans le moindre doute, la plus lourde que j'ai eu à prendre de toute mon existence.
Mais à cet instant, c'était le regard de mon oncle que je devais affronter. Je le sentais ému – sans doute encore plus que moi mais il restait bien assez fier pour oser verser la moindre larme. J'étais comme lui : on comprenait par un regard, par un geste l'importance qu'on avait dans le cœur de l'autre et il n'était nullement nécessaire d'exprimer notre tristesse par des pleurs. Je venais de faire enregistrer mon sac de voyage et l'heure de la séparation venait de sonner.

    « – Tiens fiston, je t'ai préparé quelques bouquins pour ton vol.
    – Merci. Merci pour tout d'ailleurs, je n'oublierais jamais.
    – Bah, ce n'est rien. Promets-moi de m'écrire, de m'appeler et surtout, de revenir un jour. Je sais comment c'est l'Angleterre : c'est vivant, c'est moderne et ça fait tourner la tête. Mais n'oublie pas d'où tu viens.
    – Promis. »


Il vint me serrer dans ses bras avec ferveur et je fronçais les sourcils pour ne pas craquer. Mon oncle allait terriblement me manquer, il me manquait déjà. Mais ma décision était prise et tous les deux savions que je n'avais pas d'autres choix en perspective si je voulais faire quelque chose de ma vie. Je finis alors par tourner les talons après un dernier sourire partagé et je me laissais emporter par l'escalator qui allait me mener au terminal de mon vol, tenant précieusement sous mon bras le sac de livres que mon oncle venait de me confier.


    Angleterre, Birmingham – 1er octobre 2008.


Vivre avec sa petite sœur âgée de huit ans peut sembler être une véritable partie de plaisir mais cela s'avère aussi très lourds en responsabilités en tout genre. En l'occurrence, ce sont les devoirs du quotidien à son égard qui peuvent devenir une sorte de pression, même s'ils apportent aussi et naturellement des sentiments de bonheur indéniables.
Il était près de quinze heures trente lorsque je réalisais que je devais être à l'autre bout de la ville dans moins d'une demi heure pour chercher Lara à la fin de sa journée de classe. J'étais en train de finaliser ma propre dissertation sur la combustion des métaux lorsque je me rendis compte que si je ne levais pas mes fesses dans la seconde qui suivait, je risquais d'être soupçonné de négligence par le corps professoral de l'école de ma petite sœur. Et franchement, c'était bien la dernière chose dont j'avais besoin en ce moment. Ne prenant même pas le temps de ranger mais fourrant d'un geste ma paperasserie, sautant le tourniquet pour sortir de la salle de lecture et dévalant les escaliers menant à la sortie, je réussit à me retrouver au volant de ma voiture en moins de dix minutes. J'étais essoufflé mais je ne pris pas le temps de souffler : je savais que ma course ne faisait que commencer. Je pris alors la route principale de Birmingham et roulait au maximum de la vitesse autorisée, gueulant par instant par ma fenêtre contre une bagnole longue à comprendre que le feu venait de passer au vert et jetant des coups d'œil soucieux à l'heure qu'affichait mon autoradio. Je ne portais pas de bracelet-montre pour la simple et unique raison que je déteste ça. Enfin, après une vingtaine de minutes de circulation infernale, j'arrivais dans la rue de la fameuse école primaire. Je garais grossièrement ma voiture et m'éloignait du siège conducteur pour venir rejoindre l'entrée de cette école que je connaissais à présent si bien. Il était seize heure cinq et j'espérais ne pas me faire incendier par la directrice.
A peine arrivais-je face à l'école que je vis la tête blonde et bouclée de ma chère sœur sautiller pour venir me rejoindre. Elle était adorable dans son uniforme scolaire et son expression enfantine me prouvait que les cinq minutes de mon retard lui était déjà passées au dessus de la tête. C'est cela qui est formidable avec les enfants : ils vous pardonnent si aisément. Soulagé à présent, je laissais ma sœur foncer dans mes jambes et je feignis de perdre l'équilibre avant de la presser doucement entre mes bras. Je la débarrassais alors de son cartable avant de remarquer qu'une silhouette se tenait droite devant la porte d'entrée. Persuadé d'avoir à faire à une nouvelle institutrice de ma sœur, je lui affichais un sourire poli – un sourire qui s'élargit sensiblement tandis que la distance entre nous s'amenuisait. En effet, j'avais le désir de discuter avec elle : elle était en charge de Lara après tout et, il fallait l'avouer, pas vilaine pour un sou.

    – Vous êtes la nouvelle institutrice ?
    – Oh heu, non non ! Je ne suis qu’une petite stagiaire…j’assiste les enseignants on va dire.
    Je baissais mon regard vers Lara, une main posée sur le sommet de son crâne et cherchant son grand regard émeraude.
    – J’espère que tu es adorable avec mademoiselle …
    – Hawkins. Alwena. Enfin je veux dire : Alwena Hawkins.
    Mon regard se posa alors sur la jeune femme et je dûs me retenir de pas lâcher un éclat de rire. La façon dont elle avait prononcé son prénom, si confusément et précipitamment m'avait fait croire à une autre appellation. Alouette. J'avais bel et bien cru avoir entendu Alouette Hawkins à la première écoute. M'abstenant pourtant de lui faire partager ma remarque, j'enchaînais avec malice mais totale politesse.
    – ... Bien, mademoiselle Hawkins.
    Alwena salua alors ma petite sœur et cette dernière lui répondit de son ton enjoué et confiant. Je percevais rien qu'au ton de Lara qu'elle appréciait cette jeune femme et je devinais que c'était réciproque. Reportant mon attention sur la jeune stagiaire, je lui accordais un dernier sourire avant de déclarer mon départ à mon tour.
    – J’ai été ravi de vous rencontrer.
    – De même.


Lara s'écarta alors de nous, probablement impatiente de regagner mon appartement où elle savait qu'un petit goûter l'attendait. Alwena s'éloignait également en direction de l'école primaire et je ne tardais pas à rejoindre ma sœur qui était à deux mètres devant moi. J'eus alors l'occasion de croiser une dernière fois le regard de la jeune femme avant de définitivement tourner les talons, particulièrement enthousiasmé par cette rencontre inattendue. Cette demoiselle et moi n'avions partagés que quelques mots à peine mais son allure m'avait tout de suite plu, son regard m'avait touché et sa légère maladresse m'avait amusé. Pour sûr, je n'allais pas laisser cette rencontre être la dernière.






Dernière édition par Damon Hayes le Mar 28 Juil - 22:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paisley Woody

Paisley Woody

COPYRIGHT : ♦ grumpy grumpet.
MOOD THEME : ♦ devilish.
GOLD COCOON : ♦ four seasons manor.
DAMN JOB : ♦ étudiante.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 2:11

GOD, Jamie. « time goes by » –  damon hayes 29379 « time goes by » –  damon hayes 506192

bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Alwena Hawkins
ECCENTRIC SOULBecause the world needs a little of madness.
Alwena Hawkins

COPYRIGHT : © PSEUDO&AVATAR ● psychozee ; ICONS ● unknown & iconlounge
MOOD THEME : curious.
GOLD COCOON : broad street, N°460 w/ arwenn.
DAMN JOB : teaching assistant.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 2:14

« time goes by » –  damon hayes 539135 « time goes by » –  damon hayes 912848 « time goes by » –  damon hayes 506192 « time goes by » –  damon hayes 692643 « time goes by » –  damon hayes 16317
Merci encore d'avoir pris le rôle, il est entre de bonnes mains (a)
Je sens qu'on va bien s'amuser.

BIENVENUE ! I love you

_________________
    « time goes by » –  damon hayes Aeoc35 « time goes by » –  damon hayes Badge110
    I WANNA DO BAD THINGS WITH YOUWHEN A BLONDE BECAME A BRUNETTE TO MARK THE BEGINNING OF HER NEW LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
http://psychozee.livejournal.com/
Reed Vaughn

Reed Vaughn

COPYRIGHT : © Moi-même (avatar) / © Leightonfans LJ (icon)
MOOD THEME : Anxious
GOLD COCOON : u.c
DAMN JOB : Journalist

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 2:21

    JAMIE « time goes by » –  damon hayes 148340 + The diary of Jane <3, je ne peux que t'aimer
    Que je l'aime cet homme (aa) « time goes by » –  damon hayes 47189
    Courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Gloria Woody
A FLIGHTLESS BIRDevery moment spent with you is a moment i treasured
Gloria Woody

COPYRIGHT : ♦ My grumpy; wingofsilence
MOOD THEME : ♦ Lost
GOLD COCOON : ♦ Four seasons manor (E)
DAMN JOB : ♦ Evenementiel

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 10:22

JAMIE « time goes by » –  damon hayes 944892
Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Erling Woody-Swanson
THE DIRTY WEED ▬ Then, they call me hell, but that's not my name.
Erling Woody-Swanson

COPYRIGHT : AVATAR ♦ Dipsy Tea ; ICONS ♦ Bloomyicons LJ.
MOOD THEME : Smokin' HOT, baby.
GOLD COCOON : FOUR SEASONS MANOR ♦ South Wing #D2.
DAMN JOB : WHORE, ahah.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 11:58

JAMIE. « time goes by » –  damon hayes 270473

Bienvenue ! « time goes by » –  damon hayes 846299

Il nous faudra absolument un lien. « time goes by » –  damon hayes 539135 Arrow

_________________
    « time goes by » –  damon hayes Rw54jc « time goes by » –  damon hayes Kcareh
    PROTECT ME FROM WHAT I WANT (...)
    ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
    IT SEEMED THE WORLD WAS DIVIDED
    INTO GOOD AND BAD PEOPLE. THE
    GOOD ONES SLEPT BETTER AT NIGHT,
    WHILE THE BAD ONES SEEMED TO
    ENJOY THE WAKING HOURS MUCH MORE.
Revenir en haut Aller en bas
http://keep-secrets.keuf.net
Diego Dan Thousand

Diego Dan Thousand

COPYRIGHT : ..
MOOD THEME : ..
GOLD COCOON : ..
DAMN JOB : ..

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 12:04

    Oh Jamie. (aa)
    Godish c'est le plein des beaux mâles. « time goes by » –  damon hayes 692643
    Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Damon Hayes

Damon Hayes

COPYRIGHT : avy (c) misery angel
MOOD THEME : optimistic
GOLD COCOON : 333, Broad Street (avec Lara Hayes & Andreas Jones)
DAMN JOB : ...

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 14:30

    Merci beaucoup pour votre accueil « time goes by » –  damon hayes 692643 Jamie vous le revaudra (ou pas *out*)
    Lolo : Mais derien, tout le plaisir est pour moi « time goes by » –  damon hayes 16317 On va s'éclater, ouais « time goes by » –  damon hayes 74547
    Reed : Merci pour tout <3
    Erling : Ca sera avec graaaand plaisir I love you
Revenir en haut Aller en bas
Cat Eveleigh
DAMN MISERY GOLD •• they told me that hope can drive a man insane
Cat Eveleigh

COPYRIGHT : avatar by baby gone • icons from LJ's (mattchbox/rahelcsy)
MOOD THEME : Lucky
GOLD COCOON : Coventry
DAMN JOB : Assistante PDG

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 14:35

Bienvenue « time goes by » –  damon hayes 692643
Baby Gone ... c'est pas toi Rhys Blythe sur FS ? « time goes by » –  damon hayes 286238

_________________
« time goes by » –  damon hayes Neyjjc « time goes by » –  damon hayes 264p6di
I'LL NEED A LITTLE MORE LUCK
THAN A LITTLE BIT

and everytime that i try i get tongue tied,
i need a little good luck to get me by.
i need a little more help than a little bit.
like the perfect one word no one's heard yet.
cause everytime that i try to get tongue tied
Revenir en haut Aller en bas
Reed Vaughn

Reed Vaughn

COPYRIGHT : © Moi-même (avatar) / © Leightonfans LJ (icon)
MOOD THEME : Anxious
GOLD COCOON : u.c
DAMN JOB : Journalist

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 14:38

Celui qui fait TKITSCH ? « time goes by » –  damon hayes 506192
Revenir en haut Aller en bas
Damon Hayes

Damon Hayes

COPYRIGHT : avy (c) misery angel
MOOD THEME : optimistic
GOLD COCOON : 333, Broad Street (avec Lara Hayes & Andreas Jones)
DAMN JOB : ...

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 14:41

    MDR, Non du tout Surprised
    Je plaide non coupable (a)
    Je ne vous ai pas reconnus, j'ai honte « time goes by » –  damon hayes 85384
Revenir en haut Aller en bas
Cat Eveleigh
DAMN MISERY GOLD •• they told me that hope can drive a man insane
Cat Eveleigh

COPYRIGHT : avatar by baby gone • icons from LJ's (mattchbox/rahelcsy)
MOOD THEME : Lucky
GOLD COCOON : Coventry
DAMN JOB : Assistante PDG

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 14:52

C'est normal, je suis plus sur le forum, à moitié Laughing Arrow
Je jouais Azhilys Greffins (KSTEW) au tout début, puis j'ai changé et puis ba voilà « time goes by » –  damon hayes 909314 « time goes by » –  damon hayes 822871

Par contre Reed je l'ai pas reconnu non plus « time goes by » –  damon hayes 119360

_________________
« time goes by » –  damon hayes Neyjjc « time goes by » –  damon hayes 264p6di
I'LL NEED A LITTLE MORE LUCK
THAN A LITTLE BIT

and everytime that i try i get tongue tied,
i need a little good luck to get me by.
i need a little more help than a little bit.
like the perfect one word no one's heard yet.
cause everytime that i try to get tongue tied
Revenir en haut Aller en bas
Reed Vaughn

Reed Vaughn

COPYRIGHT : © Moi-même (avatar) / © Leightonfans LJ (icon)
MOOD THEME : Anxious
GOLD COCOON : u.c
DAMN JOB : Journalist

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 15:00

    Haha c'est normal aussi, je viens d'arriver, personne me connait sur FS ^^'''
    Je suis Phédra (Rosie R-W) puis je regarde souvent les vavas des gens et je finis par les reconnaître.
    Voilà, voilà (aa)
Revenir en haut Aller en bas
Jenyfaël C. Caleeghan
So hold me close and say three words, like you used to do.
Jenyfaël C. Caleeghan

COPYRIGHT : (c) box&shock
MOOD THEME : uc
GOLD COCOON : uc.
DAMN JOB : journalist

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 15:24

    Bienvenue « time goes by » –  damon hayes 692643
Revenir en haut Aller en bas
Harlow Perkins

Harlow Perkins

COPYRIGHT : avatar © herjuliwii
MOOD THEME : tired.
GOLD COCOON : Broad Street, 551.
DAMN JOB : managing of a nightclub

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 16:18

  • haaaaaaaaaaaaaaaaa jamie « time goes by » –  damon hayes 74494 Un lien, obligé ( aa )
Revenir en haut Aller en bas
http://baroque.1fr1.net
Clancy Woody-Swanson

Clancy Woody-Swanson

COPYRIGHT : (c) lora & ljs.
MOOD THEME : Angry and sarcastic.
GOLD COCOON : FOUR SEASONS MANOR ♦ South Wing #D1.
DAMN JOB : PLAYBOY (aa)

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 16:53

UN LIEN, UN LIEN, UN LIEN. « time goes by » –  damon hayes 539135
Je t'aime pour avoir pris un de mes dieux. « time goes by » –  damon hayes 912848
Ah oui, bienvenue. « time goes by » –  damon hayes 29379
Revenir en haut Aller en bas
Damon Hayes

Damon Hayes

COPYRIGHT : avy (c) misery angel
MOOD THEME : optimistic
GOLD COCOON : 333, Broad Street (avec Lara Hayes & Andreas Jones)
DAMN JOB : ...

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 22:55

    Ah oui oui, maintenant je vois très bien, Cat I love you
    De même pour Reed, ton personnage me dit en effet quelque chose !

    Merci beaucoup à Jenyfaël, Harlow & Clancy « time goes by » –  damon hayes 692643
    Pour les liens, no problemo, évidemment « time goes by » –  damon hayes 328949


    Et aussi pour signaler que j'ai complété ma fiche (: N'hésitez pas à me faire signe s'il y a des erreurs quelconques (notamment Lolo, si j'ai complètement foiré ton scénario XD) Merciiii (L)
Revenir en haut Aller en bas
Cat Eveleigh
DAMN MISERY GOLD •• they told me that hope can drive a man insane
Cat Eveleigh

COPYRIGHT : avatar by baby gone • icons from LJ's (mattchbox/rahelcsy)
MOOD THEME : Lucky
GOLD COCOON : Coventry
DAMN JOB : Assistante PDG

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 23:06

Tout me semble correct, mais on va attendre lora pour voir si tout ça lui convient, même si je suis sûr que c'est le cas, c'est bien écrit et tout I love you « time goes by » –  damon hayes 186758

_________________
« time goes by » –  damon hayes Neyjjc « time goes by » –  damon hayes 264p6di
I'LL NEED A LITTLE MORE LUCK
THAN A LITTLE BIT

and everytime that i try i get tongue tied,
i need a little good luck to get me by.
i need a little more help than a little bit.
like the perfect one word no one's heard yet.
cause everytime that i try to get tongue tied
Revenir en haut Aller en bas
Damon Hayes

Damon Hayes

COPYRIGHT : avy (c) misery angel
MOOD THEME : optimistic
GOLD COCOON : 333, Broad Street (avec Lara Hayes & Andreas Jones)
DAMN JOB : ...

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 23:11

    Merci beaucoup ! On va l'attendre oui, juste le temps qu'elle finisse d'écouter sa musique country « time goes by » –  damon hayes 119360
Revenir en haut Aller en bas
Cat Eveleigh
DAMN MISERY GOLD •• they told me that hope can drive a man insane
Cat Eveleigh

COPYRIGHT : avatar by baby gone • icons from LJ's (mattchbox/rahelcsy)
MOOD THEME : Lucky
GOLD COCOON : Coventry
DAMN JOB : Assistante PDG

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 23:16

De rien « time goes by » –  damon hayes 692643
ça risque peut être d'être un peu plus long que je croyais alors Laughing

_________________
« time goes by » –  damon hayes Neyjjc « time goes by » –  damon hayes 264p6di
I'LL NEED A LITTLE MORE LUCK
THAN A LITTLE BIT

and everytime that i try i get tongue tied,
i need a little good luck to get me by.
i need a little more help than a little bit.
like the perfect one word no one's heard yet.
cause everytime that i try to get tongue tied
Revenir en haut Aller en bas
Alwena Hawkins
ECCENTRIC SOULBecause the world needs a little of madness.
Alwena Hawkins

COPYRIGHT : © PSEUDO&AVATAR ● psychozee ; ICONS ● unknown & iconlounge
MOOD THEME : curious.
GOLD COCOON : broad street, N°460 w/ arwenn.
DAMN JOB : teaching assistant.

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes EmptyMar 28 Juil - 23:20

Vous arrêtez oui Surprised !
Bon, je ne sais pas si je te valide... silent *BAF*
Pff, toujours aussi bien évidemment « time goes by » –  damon hayes 692643 Fiche validée « time goes by » –  damon hayes 956789

_________________
    « time goes by » –  damon hayes Aeoc35 « time goes by » –  damon hayes Badge110
    I WANNA DO BAD THINGS WITH YOUWHEN A BLONDE BECAME A BRUNETTE TO MARK THE BEGINNING OF HER NEW LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
http://psychozee.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




« time goes by » –  damon hayes Empty
MessageSujet: Re: « time goes by » – damon hayes   « time goes by » –  damon hayes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« time goes by » – damon hayes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet DOLLY pour travellings et time-lapses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: INTO THE DARK CLOUDS :: ♦ CHECK YOURSELF :: GOLDEN ELITE-
Sauter vers: