AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 (SUNNY&AMADEO) someone, please?

Aller en bas 
AuteurMessage
Sunny P. Warren

Sunny P. Warren

COPYRIGHT : © leavesden
MOOD THEME : ~ smiley : )
GOLD COCOON : .
DAMN JOB : étudiante en mode

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

(SUNNY&AMADEO) someone, please? Empty
MessageSujet: (SUNNY&AMADEO) someone, please?   (SUNNY&AMADEO) someone, please? EmptyJeu 6 Aoû - 1:37

    Tout le monde à des défauts, mais il en a des plus ennuyant que d'autres. La maladresse en est un chez mademoiselle Warren, certains trouvent sa mignon, d'autres disent même que cela fait le charme de la petite rousse, pourtant Sunny n'est pas trop du même avis. Elle trouve ça même ennuyant, elle se met toujours dans des situations embarrassantes à cause de ses deux pieds gauches, comme dirait père ou encore ses mains remplissent de pouce. Plus jeune, ce défaut la mettait vraiment hors d'elle, maintenant elle rage intérieurement ce disant que faire une crise ne lui servirait à rien. Pourquoi est-ce que je parle de se vilain défaut croyez-vous? Eh bien j'y arrive. Sunny sortait d'un de ses cours, ceux qui étudient l'histoire on un tas de bouquins et ceux qui comme elle étudie le design de mode, sortent de leur classes les mains pleines, plusieurs rouleaux de tissus sous les bras et la tête remplit d'idées. Tendant de mettre un pied devant l'autre sans bousculer quelqu'un, elle y parvenait bien aujourd'hui. Répétant sans cesse à ceux qui était dans son chemin un petit désolé presque muait par peur de les déranger. Concentré à de pas faire de gaffe, une sonnerie la fie sursauter, sa sonnerie et puis évidemment, tout ce qui se trouvait dans ses mains finit sur le planché bien ciré de l'université. Soupirant pour ne pas se mettre en colère, elle répondit à l'appelle qu'elle venait de recevoir; une fausse appelle, la dame c'était trompé de numéro. Sunny resta polie, même si elle avait envie de crier, cette journée s'annonçait plutôt mal. Elle se pencha et pausa son téléphone sur le sol avant de prendre tout ce qu'elle avait échappé sur le sol et lorsqu'elle se remit sur ses pieds c'est à ce moment qu'elle réalisa que son cellulaire était toujours sur le sol, pour une seconde fois en cinq minutes, elle soupira longuement. Plusieurs personne passa et ne se gênait pas pour la regarder et aucune de ces personnes ne lui avait offert son aide, plus personne n'avait de coeur maintenant ou quoi? La courtoisie, ils ne savent pas ce que c'est « Quelqu'un veut bien me donner ce cellulaire s'il vous plait? » disait désespérant la belle rousse à ceux qui la croisait, plusieurs d'entre eux faisait comme s'il ne l'avait pas entendu où lui disait qu'il était pressé, pourtant ils auraient seulement perdue trois secondes de leur vie. Tout en poussa sur le sol avec ses pieds son cellulaire, Sunny continuait son chemin et demandait toujours de l'aide espérant croiser un banc ou quelque chose pour y déposer ses affaires et pouvoir prendre son portable et le ranger, comme personne semble serviable aujourd'hui, on n'est jamais mieux servit que pas soi-même, alors comme c'est partie, elle se débrouilla seul.

    dsl c'est pas super; je me reprendrai durant le RP.
Revenir en haut Aller en bas
Amadeo Eaton
SOCCERMANThis Ain't No Truth Or Dare
Amadeo Eaton

COPYRIGHT : Littlest
MOOD THEME : I feel like a child
GOLD COCOON : N°714 Broad Street
DAMN JOB : Student & Domestic Worker at the Manor

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

(SUNNY&AMADEO) someone, please? Empty
MessageSujet: Re: (SUNNY&AMADEO) someone, please?   (SUNNY&AMADEO) someone, please? EmptyJeu 6 Aoû - 15:55

« Il y a des hasards, mais il y a incontestablement aussi des êtres qui savent exploiter le hasard. »


    Le hasard, ou un concours de circonstances pour ceux qui n’y croient pas, c’est la chance même de pouvoir enfin trouver quelque chose de différent, non monotone dans sa vie. C’était un peu ce que recherchait le jeune Eaton. Ayant depuis quelques temps baissé les bras au niveau de sa recherche de la fille qu’il avait croisé – ou plutôt qui l’avait bousculé – mais qu’il ne voyait plus depuis la balade dans le parc, lorsqu’il l’avait vue en compagnie de son fiancé. C’était assez dur pour lui de réagir en conséquences, il était devenu plus brouillon, bien rêveur, peut être même étourdi. C’était fou de vouloir s’enticher à ce point, ils ne se connaissaient même pas, et il ne pouvait expliquer ce magnétisme qu’elle avait sur lui, tel un aimant attiré quoiqu’il arrive par l’autre. Il n’en parlait pas, car s’il en parlait, on se moquerait de lui, comment pouvait-on cautionner une telle attirance pour une personne qu’il avait croisé deux maigres fois, dont une sans lui parler, et qui plus est sans connaitre son prénom ? Ce n’était tout simplement pas concevable… Désespérant, il était loin de se douter que la chance allait tourner en sa faveur, pour une fois.

    Etre étudiant en sport ce n’était jamais de tout repos. Il y avait là, la théorie, c'est-à-dire le cours le plus ennuyeux pour un sportif, d’ailleurs pour le jeune homme c’était très souvent doublé d’une bonne sieste et de quelques heures de boulot à la maison pour éviter de prendre trop de retard, puis, le cours pratique, qui là, enchantait tout le monde. Petit et frêle, il avait tout de même beaucoup de mal à rivaliser en Basket et boxe ou autres sports en tous genres, où la taille et la carrure sont importantes. En revanche, au football, personne ne lui résistait, ou très peu. Il possédait une énergie hors du commun, et il ne se plaignait jamais. Par contre, il lui arrivait de dépasser les bornes légèrement… En plein cours de handball, alors qu’on leur apprenait des tactiques à retenir, en pratiquant, il s’emporta. En effet, Joe, un grand costaud se plaisait au niveau défensif à l’envoyer par terre d’un simple coup d’épaule. Ca faisait donc au moins quatre fois qu’il terminait par terre. Ecorché au niveau des genoux, mais surtout écorché vif dans son orgueil lorsque l’autre se moqua de lui en lui reprochant de ne pas tenir sur ses jambes, il attrapa la balle, et l’envoya de toutes ses forces dans la tête de Joe qui pour une fois ne faisait plus le gros dur, assomé, pleurant presque. Un coup de sifflet retentit dans le stade :

    « EATON ! T’es viré ! »

    Il en avait marre, ce stupide prof ne voyait jamais Hartley l’envoyer par terre, et pour un simple ballon dans la gueule d’un type qui l’avait amplement mérité, il était viré ! Grommelant , il partit les mains dans les poches en direction des vestiaires pour prendre une douche. La douche finie, il sortit tout propre des vestiaires, les cheveux encore bien humides. Mais alors qu’il sortait de là, ses yeux s’attardèrent sur un spectacle étonnant. Une jeune fille rousse était en train de porter des livres et shootait dans son téléphone portable. Elle avait surement du le faire tomber. Du coup, gentiment, il s’avança vers elle, et ramassa à ses pieds le téléphone portable, et lui demanda en se relevant :

    « C’est le tien ? Tu l’as fait tomber ? »

    Mais alors qu’il regardait la jeune fille, son cœur ne fit qu’un bond. Elle était là, elle à l’université. Ce n’était pas près d’un autobus, ni même dans un parc, c’était dans les locaux de l’université, elle était donc étudiante ici. Il balbutia alors :

    « Ah…mais on se connait…Tu es la fille de l’autobus… »
Revenir en haut Aller en bas
 
(SUNNY&AMADEO) someone, please?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: AROUND BIRMINGHAM :: ♦ UNIVERSITY OF BIRMINGHAM-
Sauter vers: