AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une nounou d'enfer [ Arwenn ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Reece Woody
▬ I am a complex guy, Sweetheart.
Reece Woody

COPYRIGHT : Ava' by me & icons by HEROIN™
MOOD THEME : Tired
GOLD COCOON : Holy Bed
DAMN JOB : Doing Nothing is a full time job you know xD

OTHERSIDE
CHECK LIST :
CRISPY SHIPS :

Une nounou d'enfer [ Arwenn ] Empty
MessageSujet: Une nounou d'enfer [ Arwenn ]   Une nounou d'enfer [ Arwenn ] EmptySam 1 Aoû - 13:38


    Une nounou d'enfer [ Arwenn ] 308gok1 Une nounou d'enfer [ Arwenn ] T4ybnb
    HJ : Désolé pour le titre du sujet, ça craint mais j'avais pas d'idées xD



      « Et voilà monsieur Woody. »

    Dit l'infirmière tandis qu'elle terminait de lui poser l'attelle qui lui soutiendrait la cheville pour les quelques jours à venir. Allongé sur le lit d'hôpital, une poche de glace maintenue sur son front et la jambe légèrement surélevée, Reece Woody paraissait tendu malgré les sourires en coin de la demoiselle. En temps normal, il n'aurait pas laissé passer une occasion comme celle-ci pour draguer sans vergogne le pur canon qui avait tripoté sa cheville pendant une bonne demi-heure, mais sa phobie des hôpitaux l'emportait. Tout ce qu'il voulait, là tout de suite, c'était quitter cet endroit le plus vite possible.

    Mais vous vous demandez sûrement comment ce cher Reece s'y est-il prit pour y entrer ? Tout ça n'est qu'un malheureux concours de circonstances. La version officielle ? Il a bêtement trébuché sur la vidange d'une bouteille de bière en voulant épater la galerie, et à terminé sa course en dévalant les escaliers. Cependant si vous le questionnez, vous aurez plutôt droit à une version officieuse tout à fait invraisemblable. C'est déjà assez ridicule de se ramasser dans les escaliers, alors si en plus il doit se trimballer cette foutue attelle et autres écorchures bénignes ! Autant vous dire qu'en cet instant, il était à prendre avec des pincettes.

      ▬ C'est bon là ? Je peux partir ?

    Demanda-t-il tout en se redressant pour quitter la chambre. Un léger vertige le prit alors, le faisant cligner des yeux, chose qui n'échappa pas à l'infirmière :

      « Vous avez eu une légère commotion, je pense qu'il serait plus sage de vous garder en observation encore quelques heures. »

    En cet instant, on pouvait lire la détresse sur le visage de Reece. Comme mauvaise nouvelle, on aurait pas pu faire mieux ! Borné, il décida néanmoins de protester le diagnostic de la jeune femme, pas question de rester croupir dans cette chambre qui sentait la désinfectant ! Il passa des « Mais je vous assure que je me sens mieux » à des menaces désespérées du style « Si vous me retenez contre mon grés je colle un procès à votre hôpital ! ».
    Oui, le Woody n'était déjà pas quelqu'un de facile à vivre au quotidien, mais ce qu'il y a de pire après un Reece de mauvais poil, c'est un Reece malade, il s'avère alors pire qu'un gosse ! La chose semblait pourtant amuser la jeune infirmière, qui devait sûrement en avoir connu de plus coriaces dans sa carrière. Précautionneusement, elle jeta tout de même un coup d'œil sous la pochette de glace afin d'examiner l'impressionnante bosse qui se formait et qui passait déjà par toutes les couleurs, dérivant à présent du jaune vers le violet. Jugeant qu'il n'y aurait pas de complications hormis cet hématome, elle concéda une faveur à son patient :

      « Bon, je veux bien vous donner une autorisation de sortie, mais uniquement si vous restez sous la surveillance de quelqu'un ! »

    Reece l'aurait bien prit dans ses bras si cette fichue douleur à la cheville ne l'avait pas vigoureusement rappelé à l'ordre. Il jura intérieurement lorsque l'infirmière lui précisa qu'il ne devait pas conduire avant que sa jambe ne soit rétablie. Manquait plus que ça : Non seulement il devait se trouver une nounou, mais également un chauffeur.

      « Vous voulez que je joigne l'un de vos parents ou un proche ? »

    Comme si il n'était pas déjà d'assez mauvaise humeur, appeler son père ou sa sœur, voir même l'un des membres de sa famille, n'arrangerait pas les choses. Reece déclina l'offre poliment, assurant à l'infirmière qu'il se chargerais de joindre lui-même quelqu'un. D'ailleurs, il avait déjà une petite idée quant à l'identité de cette dernière. Il se saisit du téléphone présent dans la chambre, les cellulaires étant interdit dans l'enceinte de l'hôpital, et composa un numéro qu'il connaissait par cœur à présent :

      ▬ Allo ? Arwenn ? Reece à l'appareil ( ... ) Dis, tu fais quelque chose de ta journée ? J'aurais besoin d'une âme charitable pour venir me chercher à l'hôpital ( ... ) C'est une longue histoire ( ... ) J'ai besoin d'une baby-sitter en fait (... )

    La conversation dura quelques minutes, minutes au bout desquelles Arwenn accepta finalement de venir le chercher. Ravit de ne pas avoir à jouer les prolongations, Reece trépignait d'impatience à l'idée de quitter cette fichue chambre.

      « C'est votre petite amie ? »

    Demanda l'infirmière, qui avait écouté la conversation téléphonique d'une oreille distraite, un sourire au coin des lèvres. Surpris par la question, dont la réponse semblait évidente pour Reece, il fut quelque peu destabilisé :

      ▬ Non ... Non,c'est juste une bonne amie.

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nounou d'enfer [ Arwenn ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ENFER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVY WHISPER ON THE FIELD :: AROUND BIRMINGHAM :: ♦ JOSEPH LISTER HOSPITAL-
Sauter vers: